Loading

Carabine à rouet, travail allemand, vers 1610-1620 Vue générale

Musée de l'Armée - Hôtel des Invalides

Musée de l'Armée - Hôtel des Invalides
Paris, France

De construction allemande, cette arme, marquée du numéro 175 de l'Inventaire de la Couronne, est montée avec une large platine rectangulaire en métal uni, au centre de laquelle prend place le rouet, cerclé d'une bride retenue par deux vis latérales. Son chien, dont la mâchoire supérieure rendue libre est prolongée, à la manière germanique, d'un appendice facilitant la prise de doigt, est fixé sur un corps lui aussi rectangulaire soutenu par une hampe en forme de balustre. Le couvre-bassinet est pourvu d'un bouton de rappel ; sur la face interne est rivé le grand ressort qui anime le rouet.
La monture, en accord avec les particularités du mécanisme, adopte la crosse rectangulaire à prolongement latéral et creusée d'un magasin fermé par un couvercle à tiroir, logement traditionnel des accessoires de tir. Très exceptionnellement ici, ce réceptacle accueille la lame d'un court épieu monté sur un système à ressort, lequel lui permet de saillir pour se placer, en substitution à la plaque de couche, à l'extrémité arrière de la carabine. Cette originalité technique, occultée sur le descriptif de 1775, apparaît sur le texte de 1729 en ces termes, « la crosse à l'allemande, dans laquelle est enfermée une lame de poignard arresté ». Le fort canon taillé à pans, anciennement bleui et doré, insculpé au tonnerre d'un poinçon devenu illisible, est rayé intérieurement de huit sillons droits, parallèles, selon le procédé dit « à tourelles ». Au revers sont incrustés des rinceaux floraux en corne.
Destinée à la chasse, cette arme associe donc aux effets du tir, ceux des épieux d'usage courant en Europe à l'époque, pour servir le gros gibier. L'Inventaire décrit « Un mousquet, dont la crosse est ouverte pour poser la main, sous le canon est une demie pique, qui se détache et s'allonge par un ressort ». De telles pièces combinées, conçues aux XVIIe et XVIIIe siècles pour l'action cynégétique, sont aujourd'hui présentées au public, à l'exemple de ce fusil à platine à silex et à mèche équipé d'un long estoc mobile de travail allemand, vers 1680. Soulignons que les armes allemandes sont représentées en nombre sur l'Inventaire de la Couronne.

Details

  • Title: Carabine à rouet, travail allemand, vers 1610-1620 Vue générale
  • Date Created: between 1610 and 1620
  • Location Created: Germany
  • Physical Dimensions: Caliber: 0,013 m / 0,19 (h) x 1,48 (l) m, 2,935 kg
  • Provenance: inventory checking; previous collection: Collection de la Couronne
  • Subject Keywords: Firearm
  • Type: Carabine
  • Rights: Photo (C) Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMN-Grand Palais / Jean-Yves et Nicolas Dubois
  • Medium: Fer, Bois, Corne
  • Inventory: 2018.0.211

Additional Items

Get the app

Explore museums and play with Art Transfer, Pocket Galleries, Art Selfie, and more

Recommended

Google apps