Loading

« Mettez le feu à l'Europe ! ». C'est la directive donnée en juillet 1940 par le premier ministre Winston Churchill à Hugh Dalton, ministre de la Guerre économique. Ainsi était né le Special Operations Executive dirigé par ce dernier, jusqu'en février 1942, puis par Lord Selborne. La défaite de la France entraîne donc la création de cet organisme ultra-secret car les Britanniques pensent qu'il est encore possible de vaincre l'Allemagne en encourageant la subversion et le sabotage dans les pays occupés par l'ennemi. Installé d'abord à Saint Ermin's Hotel puis au 64 Baker Street, le 31 octobre 1940, le SOE occupe ensuite d'autres immeubles dans Londres (Michael House, Norgeby House, Montagu Mansions et Berkeley Court). Partant de Londres, le champ d'action du SOE est très vaste puisqu'il s'étend de l'Europe (France, Belgique, Hollande, Norvège, Pologne, Force 133 en Grèce ...) à l'Asie (Chine, Force 136 en Birmanie, Malaisie ...).
Et pour équiper tous ses agents, le SOE dispose, à partir de l'été 1941, d'un service de recherche et de développement, installé à The Frythe (hôtel réquisitionné au nord de Londres) ou Station IX. La production et l'emballage reviennent à la Station XII (Aston House). A partir de l'été 1942, un nouvel établissement important ou Station XV (The Thatched Barn) accueille le principal atelier de la section de camouflage du SOE. Du cerveau des scientifiques et des inventeurs du SOE va naître un nombre incroyable de « gadgets » allant du matériel de destruction, comme les mines magnétiques Limpet destinées à couler les navires, à l'armement individuel, comme le pistolet silencieux Welrod (7,65 mm et 9 mm) ou le pistolet silencieux de manches ou Sleeve Gun (7,65 mm). Mais c'est dans le domaine du camouflage des explosifs que le SOE a été le plus ingénieux.
Ceux-ci ont tous été décrits dans le volume 2 du catalogue top secret intitulé 'Descriptive Catalogue of Special Devices and Supplies' et publié par le War Office en 1945.
Ce faux caillou fait partie de la longue liste des engins explosifs déguisés en objets anodins. C'est un crève-pneu qui explose sous une pression de 150 livres soit 68 kilos. C'était utilisé sur les routes pour détruire ou endommager des véihicules.

Details

  • Title: Crève-pneu
  • Location Created: Great Britain
  • Provenance: acquisition date: May 22, 1964
  • Subject Keywords: Explosive, Trap, World War II
  • Type: Crève-pneu
  • Rights: Photo (C) Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMN-Grand Palais / Marie Bruggeman
  • Medium: Métal, Bois
  • Inventory: 19103.3
  • Historic Period : Second World War (1939-1945)

Get the app

Explore museums and play with Art Transfer, Pocket Galleries, Art Selfie, and more

Recommended

Google apps