Chargement…

La colonne brisée

Frida Kahlo1944

Museo Dolores Olmedo

Museo Dolores Olmedo

Frida Kahlo peint le tableau "La colonne brisée" peu de temps après avoir subi une intervention chirurgicale au niveau de la colonne vertébrale. L'opération la contraint à rester alitée et enserrée dans un corset de métal destiné à soulager les souffrances intenses qu'elle endure constamment.
L'œuvre la représente debout au milieu d'un paysage totalement aride et parsemé de crevasses. Son torse est enfermé dans des sangles métalliques recouvertes de tissu qui exercent une pression et soutiennent son dos. Ce corset évite que son corps ne se brise, une possibilité évoquée par l'image qui lui traverse le buste. Une colonne ionique complètement fracturée et prête à s'effondrer a remplacé sa colonne vertébrale. La tête de Frida Kahlo repose sur le chapiteau de la colonne. Bien que son visage soit baigné de larmes, il ne montre aucun signe de douleur. Cette attitude est celle qu'elle a toujours adoptée dans la vie, apparaissant comme quelqu'un de fort et de rebelle aux yeux du spectateur. Les clous qui transpercent son corps symbolisent les souffrances permanentes qu'elle a endurées. Les plus gros, situés le long de la colonne, représentent les dommages causés par l'accident dont elle a été victime en 1925, tandis que ceux qui sont fixés sur son sein gauche témoignent plutôt de sa souffrance émotionnelle et de son sentiment de solitude. À quelqu'un qui lui demandait pourquoi elle réalisait si souvent des autoportraits, l'artiste répondit que c'était parce qu'elle vivait toujours dans la solitude et qu'elle était la personne qu'elle connaissait le mieux.

Afficher moinsEn savoir plus

Recommandations

Accueil
Explorer
À proximité
Profil