Chargement…

Le grand-bi de B.S.A.

La société Birmingham Small Arms (BSA)1884

Musée des Sciences et Technologie du Canada

Musée des Sciences et Technologie du Canada

Fabriqué par la société Birmingham Small Arms (BSA), ce modèle, avec sa simplicité, son élégance et la hauteur de sa roue avant, qui faisait 1,37 m (54 po), était une version évoluée du grand-bi.

Sa gigantesque roue permettait d’atteindre une meilleure vitesse tout en réduisant les vibrations, mais elle amplifiait aussi l’un des principaux défis auxquels on se heurte lorsqu’on se familiarise avec l’usage d’un vélo à grande roue : comment monter.

La méthode approuvée pour prendre place sur cet engin consistait à placer le pied gauche sur le marchepied situé juste au-dessus de la petite roue arrière de 40 cm (16 po). Ensuite, on poussait avec le pied droit, en sautillant à quelques reprises jusqu’à ce qu’on ait pris assez d'élan pour s’asseoir sur la selle.

Une autre méthode consistait à courir à côté de la bicyclette jusqu’à ce qu’on estime avoir pris assez de vitesse, pour ensuite mettre le pied gauche sur la pédale en position inférieure et attendre qu’elle monte jusqu’à la bonne hauteur pour permettre au cycliste de basculer sa jambe droite par-dessus la selle et de se mettre à pédaler. Bien sûr, si on ratait la pédale gauche ou si on se prenait les pieds dans les rayons, on tombait sur le vélo ou c’était l’inverse.

Descendre du vélo constituait également un défi. Il fallait d’abord ralentir en rétropédalant, c’est-à-dire en repoussant délicatement les pédales vers l’arrière au moment de leur remontée au lieu de pédaler vers l’avant comme d’habitude. Il fallait éviter d’utiliser le frein à main, dans la mesure du possible, car si on appuyait trop fort, on risquait de tomber tête première vers l’avant.

Ensuite, il fallait trouver le marchepied arrière avec son pied gauche, en essayant de ne pas se prendre les orteils dans les rayons avant ni entre la roue avant et l’armature. Après avoir trouvé le marchepied, il s’agissait d’y transférer son poids, de faire basculer son autre jambe de l’autre côté, et de descendre en sautant.

L’autre solution consistait à rétropédaler jusqu’à ce qu’on ait suffisamment ralenti, d’attendre que la pédale gauche arrive en haut, de s’appuyer dessus et de faire basculer sa jambe droite par-dessus la roue avant, pour ensuite descendre du vélo.

Apprendre à monter sur un vélo et à en descendre supposait d’innombrables chutes et nécessitait une bonne forme physique (et une résignation face aux accidents). Ces obstacles rendaient l’activité peu accessible à la plupart des gens, jeunes ou d’un certain âge. Quant aux femmes, elles ne pouvaient tout simplement pas enfourcher un grand-bi avec les volumineuses robes de l’époque.

Afficher moinsEn savoir plus
  • Titre: Le grand-bi de B.S.A.
  • Créateur: La société Birmingham Small Arms (BSA)
  • Date: 1884
  • Lieu de création: Birmingham, England
Accueil
Explorer
À proximité
Profil