Loading

Le soutien-gorge

Eugénie Herminie CADOLLE née SARDON. Brevet d'invention déposé le 16.07.1898 pour un corselet-gorge (1BB279823).

National Institute of Industrial Property (INPI)

National Institute of Industrial Property (INPI)

Eugénie Cadolle, qui se fait appeler Herminie, est une ouvrière corsetière comme tant d’autres dans le Paris fourmillant de la deuxième moitié du 19e siècle. Pendant la Commune de 1871, elle participe à l’un des premiers mouvements féministes et devient l’amie de Louise Michel. Faisant partie d’un comité de soutien aux déportés de la Commune à la suite de la répression de l’insurrection, rien ne semble lui faire peur. Peut-être pour prendre le large, elle décide de tenter l’aventure vers le Nouveau Monde. Ainsi, au début de l’année 1887, elle part s’installer en Argentine. La boutique de lingerie qu’elle ouvre à Buenos-Aires devient vite prisée des dames à la mode. Car si sa nature la porte à militer pour la liberté civique des femmes, elle s’emploie aussi à améliorer leur confort vestimentaire. Afin de permettre une liberté de mouvement, elle a l’idée simple mais géniale de couper le traditionnel et rigide corset en deux. Le corselet-gorge que l’on appellera plus tard soutien-gorge voit ainsi le jour. Elle revient en France, pour dévoiler ses créations lors de l’Exposition Universelle de 1889 et fait breveter le corselet-gorge en 1898. La boutique et l’entreprise familiale qu’elle fonde alors est aujourd’hui toujours en activité.

Mon invention a pour objet un corselet-gorge de haute élégance, essentiellement composé de deux goussets légers, de structure gracieuse, résistante et en même temps élastique, qui bien rattachés aux épaules et réunis par un laçage méthodique, enveloppant la gorge et la soutiennent quand elle est forte, qui la simulent quand elle est apparente, et dans tous les cas, qui procurent à la femme munie du corselet, le plastique et le modelé les plus parfaits.Pour mettre le corset,on délace les épaulières, et après avoir posé les goussets exactement en place, on réunit des épaulières en réglant le laçage tant par devant que par derrière, jusqu'à opérer le serrage qui convient. Le laçage du devant, lorsqu'il est bien réglé peut, par la suite, rester invariable. Je me réserve expressément la faculté de varier mes corselets-gorges dans les formes, matières et dimensions des parties composantes et d'en rehausser l'élégance par des applications de dentelles aux empiècements, par exemple.

Show lessRead more
  • Title: Le soutien-gorge
  • Creator: Eugénie Herminie CADOLLE née SARDON. Brevet d'invention déposé le 16.07.1898 pour un corselet-gorge (1BB279823).
  • Original Source: Archives INPI
  • Rights: Institut national de la propriété industrielle
  • External Link: https://www.inpi.fr/fr
  • Medium: dessin

Recommended

Home
Explore
Nearby
Profile