Chargement…

Le vélocipède de Michaux

Michaux & Cie.1867

Musée des Sciences et Technologie du Canada

Musée des Sciences et Technologie du Canada

Les historiens s’accordent pour dire que l’entreprise française Michaux aura été la conceptrice de la première version commercialisable de la bicyclette à deux roues à propulsion humaine : le vélocipède. Au moment de sa démonstration à l’Exposition de Paris en 1867, le vélocipède a rallié l’attention du monde entier vers le concept du cyclisme.

Le vélocipède de Michaux, conçu en 1867, est à l’origine du cyclisme que l’on connaît aujourd’hui.

Pour enfourcher le vélocipède, on plaçait un pied sur la pédale gauche et on se donnait un élan au moment de s’asseoir sur le siège (comme on le ferait sur une bicyclette d’aujourd’hui). On pouvait aussi courir à côté du vélocipède, prendre son élan, enfourcher la selle et trouver les pédales, mais cette méthode comportait des risques évidents.

Sur un vélocipède, on pédalait directement sur la roue avant, ce qui constitue la principale différence entre cet engin et les bicyclettes actuelles.

Ce mécanisme avait d’importantes répercussions sur la conduite. Dès qu’on donnait un coup de pédale, le vélocipède avait tendance à tourner dans la même direction. Il fallait apprendre à compenser cette tendance en tournant légèrement vers une direction, puis vers l’autre en pédalant. Cependant, il fallait aussi éviter de tourner la roue trop vite ou trop loin, puisqu’on risquait de se retrouver avec les pieds hors des pédales et d’avoir un accident.

Un vélocipède pesait habituellement de 25 à 27 kilos (de 55 à 60 livres), mais il était tout de même possible d'atteindre des vitesses moyennes de 11 à 14,5 km/h (7 ou 8 mi/h) sur un terrain plat. On pouvait aller encore plus vite en descente libre, les pieds sur les reposoirs devant le guidon, en utilisant le frein cuillère pour ralentir.

Le plaisir de l’expérience ne durait pas longtemps, toutefois, car toutes les bosses du chemin qu'absorbait l'engin au minces pneus en fer, aux roues en bois et au cadre en fer massif se répercutaient dans tout le corps de l’utilisateur. En anglais, on appelait le vélocipède « Boneshaker » (la machine à secouer les os).

Afficher moinsEn savoir plus
  • Titre: Le vélocipède de Michaux
  • Créateur: Michaux & Cie.
  • Date: 1867
  • Lieu de création: Paris, France
Accueil
Explorer
À proximité
Profil