Marionnettes à fils chinoises. Marionnettes à fils chinoises.

Troupe Hsin-Fu-Hsuan1995-09-16

Maison des Cultures du Monde

Maison des Cultures du Monde
Vitre, France

Maître-marionnettiste et directeur LIN Tsan-Cheng
Marionnettistes: LIN Chi-Chang, LIN Hong-Min, LIN Jian-Tsong, LI Lian-Fa
Narrateur ZHENG Hui-Wen

Orchestre Hakka Ba-Yin
Chef d'orchestre et tambour ZHENG Rong-Hsing
Vièle HSIEH Hsian-Kuei
Vièle ZHENG Shui-Huo
Luth PENG Yu-Kun
Gong et cymbales ZHANG Shih-Feng
Cithare GUO Hsin-Kuei

Administration LIN-HSIAO Hsiu-O
Assistant de production LIN Wen-Te
Accessoiriste LI Ching-He

Les marionnettes à fils à Taiwan
Le théâtre de marionnettes à fils peut se flatter dans le monde chinois d'une tradition deux fois millénaire puisque des documents en attestent l'existence dès la dynastie des Han (206 av JC-220 ap JC). Il eut tout d'abord une fonction purement métaphysique lors des cérémonies funéraires avant de devenir en partie un art de divertissement tant à la Cour impériale que dans les milieux populaires. C'est sous les Song (960-1276) que, riche d'un vaste répertoire et sous la houlette de maîtres réputés, il acquit ses lettres de noblesse. Cet art dramatique se répandit dans toute la Chine et notamment dans la province côtière du Fujian, d'où il gagna l'île de Taiwan.
Deux styles différents se partagent actuellement le public de Taiwan: l'un dit "du sud" né au dix-septième siècle à partir du sud du Fujian (min-nan); l'autre dit "du nord", issu de la région ouest du Fujian (min-hsi) n'est arrivé qu'au milieu du dix-neuvième siècle. Ces deux genres se distinguent par leurs répertoires, par le nombre de marionnettes utilisées, par la taille de celles-ci et par l'accompagnement musical. Le style du sud se caractérise par les mélodies douces et mélancoliques du Nan-guan, le style du nord est marqué par les airs plus martiaux du Bei-guan.
Fidèle à ses lointaines origines, le théâtre de marionnettes à fils de Taiwan ne s'est jamais départi de ses fonctions rituelles et l'on peut même constater que son rôle de divertissement est toujours resté secondaire. Le but premier de toute représentation est d'éloigner les démons et de protéger le temple, la maison, le village. De nos jours, il est encore systèmatiquement fait appel aux marionnettes à fils pour exorciser les démons lors de l'inauguration d'un temple, d'une maison ou d'un théâtre. A la suite d'un incendie, le maître de marionnettes fait danser le dieu de l'eau pour chasser de dieu du feu et, quand il y a eu mort d'homme accidentelle, les marionnettes viennent sur le lieu du drame inviter l'âme du défunt à regagner le domicile familial. Le spectacle est toujours accessoire et dans les deux derniers cas ci-dessus, il est même totalement absent. Cette fonction essentiellement thaumaturgique nécessite de la part du marionnettiste un long apprentissage et une longue initiation et cela a certainement limité le nombre des troupes de marionnettes à fils à Taiwan. On n'en compte en effet pas plus de dix alors que se produisent plus de six cents troupes de marionnettes à gaine.
Les marionnettes ont à peu près cinquante centimètres de hauteur; elles sont sculptées dans des bois durs, peintes et vêtues de magnifiques robes de brocart et de soie. Elle possèdent des bras et des mains articulés ainsi que des jambes aux pieds lestés de semelles épaisses et sonores. Le nombre de fils varie beaucoup suivant les mouvements que la marionnettes doit exécuter. Le minimum est de cinq. Une marionnette qui a entre seize fils et vingt deux fils est capable de faire presque tous les mouvements d'un acteur; mais elle en aura jusqu'à vingt-huit si elle doit monter à cheval. Une marionnette à fils peut tirer une épée de son fourreau, l'y rentrer, s'éventer, essuyer ses larmes, se lisser la barbe, boire, écrire, faire un saut périlleux� Les mouvements des bras, des mains et de la tête sont très gracieux, mais les mouvements des pieds sont très difficiles et c'est dans la marche que l'on reconnaît la qualité d'un marionnettiste. Le mrionnettiste manipule les personnages, à vue, derrière un rideau qui laisse apparaître sa tête et ses bras, les pieds des poupées reposant sur le sol.

La troupe de marionnettes à fils HSIN-Fu-Hsuan
La troupe est dirigée par LIN Tsan-Cheng qui a appris son art dès 1931, à l'âge de douze ans, auprès de son père, lui-même directeur jusqu'en 1938. Basée à Ihlan, dans le nord de Taiwan, elle est l'héritière de la tradition de Bei-guan et la plus célèbre représentante du style du nord. Les membres de la troupe sont pour la plupart des parents ou amis de Maître LIN et la collaboration de plusieurs générations permet d'assurer la transmission des techniques et du savoir. Des tournées à l'étranger, dont notamment New York, et des démonstrations en France ont permis d'assurer une renommée internationale à la troupe et à son directeur. La troupe HSIN-FU-HSUAN présentera La Montagne de Feu (extrait du Voyage en Occident)

Details

  • Title: Marionnettes à fils chinoises. Marionnettes à fils chinoises.
  • Creator: Troupe Hsin-Fu-Hsuan, Troupe Hsin-Fu-Hsuan
  • Date Created: 1995-09-16, 1995-09-16
  • Location: Taïwan

Additional Items

Get the app

Explore museums and play with Art Transfer, Pocket Galleries, Art Selfie, and more

Recommended

Google apps