Chargement…

Modèle d'engrenage à vis tangente

Théodore OlivierCirca 1840

Musée des arts et métiers

Musée des arts et métiers

Les modèles d’engrenage de Théodore Olivier. Les engrenages servent à transmettre un mouvement avec un éventuel changement de direction (roues d’angles ou engrenages coniques). Lorsque les deux roues n’ont pas le même nombre de dents, la vitesse de rotation est démultipliée. Certains engrenages peuvent transformer le mouvement rotatif en mouvement rectiligne (engrenages à crémaillère). Connus depuis l’Antiquité, les premiers engrenages sont en bois, volumineux, et les dents peinent sous l’effort. Au Moyen Âge, avec la naissance de l’horlogerie mécanique, la transmission du mouvement doit être plus régulière. Les roues sont métalliques, mais le jeu et les frottements génèrent des grincements et usent les pièces. Dès la fin du XVIe siècle, des savants, parmi lesquels Léonard de Vinci, étudient la géométrie des engrenages et celle de leurs dentures pour réduire les frottements. Conscients du rôle des engrenages dans le développement industriel, les professeurs du Conservatoire, dont Charles Dupin, ont pris soin de faire réaliser des modèles d’enseignement dès la fin des années 1820. Chargé du cours de géométrie descriptive, Théodore Olivier conçoit une trentaine de modèles en bois, dans les années 1840, dont la fabrication a été confiée à l’un des ouvriers les plus habiles du Conservatoire.

Afficher moinsEn savoir plus
  • Titre: Modèle d'engrenage à vis tangente
  • Créateur: Théodore Olivier
  • Date: Circa 1840
  • Date de création: Circa 1840
  • Lieu: France
  • Provenance: Musée des arts et métiers
  • Contributeur: Auteur : Lionel Dufaux, Karine Alexandrian
  • Numéro d'inventaire: Inv. 04437
  • Crédits: © Musée des arts et métiers-Cnam/photo Sylvain Pelly

Recommandations

Accueil
Explorer
À proximité
Profil