Chargement…

Sainte Barbe

Guido Wolff, Saarbrücken et Staatskanzlei des Saarlandes Open Gallery

State Chancellery Saarland

State Chancellery Saarland

L'existence de Sainte Barbe n'est pas prouvée, mais les premières mentions qui en ont été faites remontent au troisième siècle. De nombreux légendes et rituels célèbrent la vie et l'action des saints populaires. Le jour de la Sainte Barbe, le 4 décembre, il est par exemple de tradition de couper des branches de cerisier et de les mettre dans l'eau. Si elles fleurissent à Noël, c'est bon signe pour l'année à venir. On dit que Sainte Barbe en route pour sa prison, une tour, est restée suspendue à une branche qu'elle a ensuite emportée dans sa cellule. Le jour de sa mort, des bourgeons sont apparus. La figure de Sainte Barbe en plâtre peint est marquée par son attribut, la tour, qui indique une scène de son martyr. Habituellement, Sainte Barbe tient dans sa main un rameau, symbole du triomphe sur le monde profane. Ici, elle est accompagnée d'un doux ornement floral. Sa tête est ornée, en outre, d'une couronne de roses, qui ajoute à la grâce du personnage.

Afficher moinsEn savoir plus

Détails

  • Titre: Sainte Barbe
  • Créateur: Guido Wolff, Saarbrücken, Staatskanzlei des Saarlandes Open Gallery
  • Mots clés du sujet: Das Erbe Kapitel 4 – Kraft des Glaubens
Accueil
Explorer
À proximité
Profil