Théâtre d'ombres chinoises Théâtre d'ombres chinoises

Troupe Fu-Hsing-Ko1995-09-14

Maison des Cultures du Monde - Centre français du patrimoine culturel immatériel

Maison des Cultures du Monde - Centre français du patrimoine culturel immatériel

Maître-marionnettiste FSU Fu-Neng
Marionnettistes: HSU Fu-Zhu, Zhang Hsin-Guo, HSU Ching-Feng
Tambour gu HSU Fu-Ching
Gong luo HSU Zi-Ji

Directeur LIN Mao-Hsian
Eclairagiste ZHANG Su-Yue
Accessoiriste HSU Tsong
Projectionniste CHIU Keng-Chao

Le théâtre d'ombres à Taiwan
Communément appelé "théâtre de singes de cuir" en raison des mouvements parfois simiesques effectués par les marionnettes, le théâtre d'ombres chinoises à Taiwan est issu de théâtre d'ombres de Chaozhou dans la province littorale de Fujian.
Alors que cette forme d'art dramatique a disparu de Chaozhou, elle s'est perpétuée dans le sud de Taiwan jusqu'à nos jours.
Les origines du théâtre d'ombres en Chine sont entourées de mystère. Deux hypothèses s'opposent: l'une selon laquelle cet art aurait été introduit vers le dixième siècle à partir de l'Inde; l'autre y voit une création purement chinoise apportée du bassin inférieur du Fleuve Jaune par les réfugiés à la fin de la dynastie des Song. Quoiqu'il en soit, le théâtre d'ombres s'est largement répandu dans l'ensemble de la Chine et très vite se sont constituées deux écoles, celle du sud et celle du nord. L'extrême rareté des documents concernant les ombres chinoises ne permet toutefois pas d'établir une genèse possible.
Un livret datant de 1818 retrouvé à Kaohsiung atteste de la vitalité du théâtre d'ombres à Taiwan dès le début du dix-neuvième siècle. Dans les années 1850, on ne dénombrait pas moins de 70 troupes dans le sud de l'île. Puis brutalement, le théâtre d'ombres disparut presque totalement. La raison pourrait en être politique. Les représentations, qui ne pouvaient prendre place que dans l'obscurité de la nuit, donnaient en effet lieu à d'importants rassemblements populaires qui inquiétaient la police des Ching et elles furent interdites. En Chine septentrionale, la société secrète du lotus Blanc n'utilisait-elle pas le théâtre d'ombres pour recruter des partisans, qualifiés par les autorités de "bandits des lanternes". On ne saurait toutefois affirmer que ce soit la répression politique qui ait véritablement affecté l'essor du théâtre d'ombres à Taiwan. De nos jours, seules cinq troupes subsistent encore.
Comme dans tous les théâtres d'ombres du monde, les marionnettes manipulées à l'aide de deux baguettes, présentent aux spectateurs un simple profil. Un rétro-éclairage en découpe la silhouette sur l'écran. Les marionnettes de Taiwan se distinguent de celles du nord de la Chine par la matière sont elles sont constituées. Comme il n'y a que peu de chevaux à Taiwan, mais que les buffles y sont nombreux, les marionnettistes recourent au cuir épais de ces derniers pour découper les silhouettes. Tous les personnages, mais aussi les accessoires et décors (chaises, tables, maisons, paysages) sont ciselés dans du cuir de buffle avant d'être colorés.
Environ trois cents pièces qui souvent remontent au quatorzième siècle et ont été adaptées à cette forme spécifique d'art dramatique présentent un intérêt considérable pour l'étude de l'histoire du théâtre en Chine méridionale. Par ailleurs, les musicologues n'ont pas manqué de remarquer les étranges similitudes entre la musique d'accompagnement du théâtre d'ombres et la musique funéraire taoïste. Sans doute touche-t-on là au caractère magique qui s'est attaché aux marionnettes en Chine depuis les temps les plus reculés.

La troupe du théâtre d'ombres FU-Hsing-Ko
Cette troupe est la plus importante des cinq en activité à Taiwan, elle vient de la ville de Kaoshiung, centre de grands temples devant lesquels les pièces sont données au moment des fêtes. Elle présentera Nata sème le trouble dans la mer de l'Est.
Comme bien souvent, sa renommée est due à son directeur, en l'occurrence HSU Fu-Neng qui exerce son art depuis plus de cinquante années. La troupe elle-même a été fondée en 1957 par CHANG Ming-Shou, beau-père de HSU Fu-Neng à qui il a transmis son savoir et sa technique. Loin de garder jalousement pour lui les secrets de sa technique, HSU Fu-Neng a tout fait pour les enseigner et assurer le rayonnement du théâtre d'ombres. La reconnaissance de son talent a, du reste, largement dépassé le cadre de Taiwan puisqu'à plusieurs tournées à l'étranger, il convient d'ajouter une série de démonstrations en 1990.

Afficher moinsEn savoir plus

Détails

  • Titre: Théâtre d'ombres chinoises Théâtre d'ombres chinoises
  • Créateur: Troupe Fu-Hsing-Ko, Troupe Fu-Hsing-Ko
  • Date de création: 1995-09-14, 1995-09-14
  • Lieu: Taïwan

Autres éléments

Recommandations

Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil