Frida et Guillermo Kahlo : un héritage artistique

Fototeca Nacional, INAH

Découvrez l'influence du photographe Guillermo Kahlo sur sa fille, la peintre Frida Kahlo, à travers la collection de la Fototeca Nacional (Photothèque nationale).

Un Allemand au Mexique
En 1891, Wilhelm Kahlo (1871-1941) quitte l'Allemagne pour le Mexique. Il acquiert la nationalité mexicaine et hispanise son prénom peu après. Il s'essaie à plusieurs métiers, puis devient photographe spécialisé dans la documentation architecturale de bâtiments commerciaux, industriels et publics.

C'est sur les conseils de Matilde Calderón, sa deuxième épouse et la mère de Frida Kahlo, qu'il opte pour cette voie. Son beau-père est en effet actif dans ce domaine.

Selon une annonce qu'il publie dans un magazine le 24 février 1901, ses domaines d'expertise incluent notamment les photos de bâtiments, d'intérieurs, d'usines et de machines. Vers 1904, José Yves Limantour, le secrétaire du Trésor de l'époque, le charge de réaliser un inventaire photographique de la propriété fédérale, dans le but de créer une série d'albums, dont la publication doit coïncider avec le centenaire de l'indépendance mexicaine.

En 1904, Guillermo Kahlo est bien installé au Mexique et dispose d'un emploi stable, ce qui lui permet d'acheter un terrain à Coyoacán afin d'y faire construire une maison. Celle-ci abrite désormais le Musée Frida Kahlo.

L'artiste tient sa capacité à surmonter la douleur de son père, qui souffrait de crises d'épilepsie. Le handicap physique et la maladie les rapprochent. C'est d'ailleurs Guillermo Kahlo qui prend soin de sa fille lorsqu'elle contracte la poliomyélite, de même qu'à la suite de l'accident qui a bouleversé le cours de sa vie.

Sur ses pas
Frida Kahlo s'intéresse très jeune à l'art, en particulier à la photographie, sous l'influence de son père. L'artiste passe énormément de temps avec lui dans sa chambre noire, afin de retoucher des plaques et des photographies. Guillermo Kahlo prend également un grand nombre de clichés de sa fille, de l'enfance à l'âge adulte. Il réalise par ailleurs plusieurs autoportraits, qui ne sont pas sans rappeler ceux peints par Frida Kahlo.

La peintre est très proche de son père. Des quatre filles qu'il a avec Matilde Calderón, elle est sa préférée. Elle le considère comme un homme brillant et valeureux, et son décès en 1941 la dévaste.

Frida Kahlo ne peint son père que 10 ans après sa disparition. Au bas du tableau, à la façon d'un ex-voto, elle inscrit : "J'ai peint mon père Wilhelm Kahlo, d'origine germano-hongroise, artiste et photographe de profession, être généreux, intelligent et noble, courageux, puisqu'il souffrit d'épilepsie pendant soixante ans sans jamais cesser de travailler et lutta contre Hitler. Avec adoration. Sa fille, Frida Kahlo."

Il est regrettable que la notoriété de la peintre Frida Kahlo (1907-1954), qui a retenu l'attention du public, ait éclipsé l'œuvre extraordinaire de son père. Celle-ci se trouve à la Fototeca Nacional (Photothèque nationale). Elle couvre les trois premières décennies du XXe siècle et constitue la source d'informations la plus vaste concernant l'étude du patrimoine architectural colonial, plus particulièrement des édifices religieux. Plus récemment, son travail a été analysé d'un point de vue esthétique. Sa contribution à la photographie mexicaine a ainsi obtenu la reconnaissance qu'elle mérite.

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil