7 juil. 2018

Regards séducteurs

Rmn - Grand Palais

Une bretelle tombe,

an eye watches our every move…

une chaussure se délace,

un œil nous traque…

À la séduction des couleurs, la peinture allie souvent la séduction des sujets propres à éveiller les sens et le désir.

Depuis le XVe siècle, une veine sensuelle n’a cessé de se développer, sous l’influence d’abord de la culture antique.

Ainsi, les amours célèbres de la mythologie offrent-ils à la Renaissance de merveilleux prétextes à de nouveaux tableaux d’un érotisme à peine retenu. Tout s’y exprime par le regard comme dans ce couple peint par Paris Bordone dont l’homme à l’œil fiévreux presse le sein de sa compagne.

Au XVIIe siècle, notamment dans la peinture flamande, l’invitation à la concupiscence se fait parfois plus explicite, comme avec cette jeune femme de dos qui cherche une dernière fois notre regard avant de se mettre au lit.

Depuis la Renaissance, sous le nom de Vénus, le nu a connu un essor sans pareil. Mais que ce corps offert prenne au XIXe siècle les allures d’une femme de petite vertu, un peu trop réelle, un peu trop palpable… et le scandale éclate!

Rmn-Grand Palais
Crédits : histoire

Nous tenons à remercier,

-pour les œuvres reproduites : les institutions muséales des collections des musées de France représentées par l’Agence photographique de la Réunion des musées nationaux-Grand Palais:
le musée du Louvre, le musée d'Orsay, le Centre Pompidou - Musée national d'art moderne - Centre de création industrielle, Lyon, musée des Beaux-Arts

-pour la conception, l’iconographie, la rédaction et la coordination du projet Rmn-Grand Palais: Cécile Maisonneuve (Docteur en histoire de l’art, Chargée de mission, conseil scientifique), Nathalie Gathelier (Conférencière des musées nationaux), Annie Madec (iconographe), Françoise L.-Peissel (chef de projet) et Camille Gohier (assistante-stagiaire chef de projet) de la Rmn-Grand Palais.

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil