Planète sauvage

Australian Museum

Découvrez les animaux présentés dans la galerie de la formidable exposition intitulée "Planète sauvage". La Terre est notre maison, mais nous ne sommes pas les seuls à y vivre. Dans le cadre de cette exposition, vous allez voir défiler près de 400 espèces d'animaux remarquables avec lesquelles nous partageons notre planète. Quelles sont les relations qui existent entre elles ? Quel est notre impact sur leur futur ? Que nous apportent-elles ? Toutes les espèces, qu'elles soient vivantes ou éteintes, ont quelque chose en commun. Nous figurons tous sur l'arbre de la vie. L'exposition "Planète sauvage" est consacrée à l'exploration de cet arbre. Nous évoquerons entre autres les liens entre nos histoires ancestrales collectives, l'importance de la biodiversité et le sort des créatures disparues.


Cette espèce représente la plus grande tortue vivante et peut peser jusqu'à 250 kilos. Elle est aussi
Galápagos Giant Tortoise
Geochelone elephantopus

l'un des vertébrés dont la durée de vie est la plus longue. À l'état sauvage, son espérance de vie est supérieure à 100 ans. D'ailleurs, un individu en captivité a vécu au moins 170 ans.
Les îles Galápagos sont découvertes au XVIe siècle par des explorateurs espagnols, qui la nomment d'après le mot qu'ils utilisent pour désigner une tortue (galápago). Historiquement, on identifie jusqu'à 15 sous-espèces de tortues des Galápagos dans l'archipel, bien que seules 11 d'entre elles aient survécu jusqu'à aujourd'hui.
Les caractéristiques propres à l'espèce (rythme de croissance lent, maturité sexuelle tardive et endémisme insulaire) l'ont rendue particulièrement vulnérable face aux risques de déclin, voire d'extinction.

Pouch Lamprey
Geotria australis

Cette grenouille extraordinaire n'est découverte que dans les années 1970. Elle disparaît toutefois mystérieusement à peine une décennie plus tard, peut-être à cause d'une maladie. La femelle de l'espèce est une "couveuse gastrique" : elle avale ses œufs fécondés et les laisse se développer dans son estomac. Dans le même temps, son processus de digestion s'interrompt. Au bout de six à sept semaines environ, les bébés grenouilles sortent de sa bouche (jusqu'à 25). Quatre jours plus tard, le tube digestif de la femelle se remet à fonctionner normalement.
Une espèce aujourd'hui éteinte, existant autrefois dans les chaînes montagneuses de Blackall et de Conondale dans le sud-est du Queensland

Pouch Lamprey
Geotria australis

Les lamproies appartiennent à un groupe de poissons primitifs dépourvus de mâchoire, considéré comme étant à l'origine de tous les vertébrés à mâchoire. La bouche des lamproies prend la forme d'un disque oral comportant de nombreuses petites dents cornées. Les lamproies évoluent selon un cycle de vie anadrome, ce qui signifie qu'elles vivent généralement dans l'océan (où elles parasitent d'autres poissons), mais se reproduisent en eau douce. Elles sont appelées lamproies saccifères, car les mâles reproducteurs présentent une grande poche sous la tête.

Lord Howe Island Stick Insect
Dryococelus australis

Ce phasme nocturne, incapable de voler, était autrefois très présent sur l'île Lord Howe (petite terre située dans l'océan Pacifique, à environ 730 kilomètres au nord-est de Sydney). Toutefois, l'introduction de rats sur l'île en 1918 provoque son extinction avant la fin de l'année 1935.
En 1967, le Dr David McAlpine (employé de l'Australian Museum et désormais chercheur associé) redécouvre ce phasme après avoir observé un spécimen sur une photographie prise sur la Pyramide de Ball, un îlot rocheux situé à environ 23 kilomètres de l'île Lord Howe. Des spécimens sont ensuite effectivement recueillis sur cet îlot en 1969.


Australian Lungfish
Neoceratodus forsteri

Les dipneustes apparaissent pour la première fois dans des traces fossiles il y a environ 380 millions d'années. Ils sont les reliques d'anciens groupes de poissons liés aux ancêtres des amphibiens, des reptiles, des oiseaux et des mammifères. Le dipneuste d'Australie est le seul survivant de la famille des Ceratodontidae, une espèce de poissons qui existe depuis l'époque des dinosaures.
Il dispose d'un seul poumon, alors que toutes les autres espèces de dipneustes en possédaient deux. La plupart du temps, cette espèce respire exclusivement au moyen de ses branchies. Toutefois, en période de sécheresse, lorsque les cours d'eau deviennent stagnants ou que la qualité de l'eau change, ils peuvent remonter à la surface et respirer à l'air libre.

Thylacine
Thylacinus cynocephalus

Le tigre de Tasmanie ressemble à un chien, mais il s'agit en réalité d'un thylacine, marsupial carnivore très proche du kangourou. Contrairement à la plupart des autres marsupiaux, les thylacines mâles et femelles disposent de poches.
Le tigre de Tasmanie était autrefois très présent dans toute l'Australie, mais il est aujourd'hui considéré comme éteint. Sur le continent, sa population est décimée en raison de la concurrence avec le dingo, introduit il y a environ 3 000 ans. Le tigre de Tasmanie survit dans les zones sauvages de cette région jusque dans les années 1930. En 1936, le dernier spécimen connu meurt en captivité de façon tragique.

Dodo
Raphus cucullatus

Le dodo est probablement l'un des animaux disparus les plus célèbres au monde. Cet oiseau incapable de voler n'est découvert que sur l'île Maurice (dont il orne désormais les armoiries). Il y est observé pour la première fois par des marins néerlandais en 1598. Chassé par les humains, victime de la disparition de son habitat et concurrencé par d'autres espèces, il disparaît en moins d'un siècle.
Personne ne sait à quoi ressemblait exactement le dodo. Aucune collection de musée ne dispose d'un spécimen complet. Par ailleurs, sur les dessins et peintures du XVIIe siècle, sa taille, son aspect et sa couleur varient considérablement. Sa taille ne devait guère dépasser les 70 centimètres.

Night Parrot
Pezoporus occidentalis

Originaire des régions arides de l'intérieur de l'Australie, cette espèce vit dans les prairies, sortant la nuit pour se nourrir de graines et de plantes. Le jour, elle se cache dans les herbes de type spinifex ou dans des buissons épais. Son plumage discret (tons sable alliant des nuances de jaune, de vert, de marron et de noir) lui permet de se camoufler à la perfection.
La perruche nocturne est l'un des oiseaux les plus rares vivant en Australie. Elle constitue un véritable mystère ornithologique depuis que John Gould l'a décrite pour la première fois en 1861.

Rufous Hare-wallaby
Lagorchestes hirsutus

Le lièvre-wallaby roux (également appelé mala) est désormais éteint en Australie continentale. Les dernières populations sauvages disparaissent dans les années 1980 et au début des années 1990 en raison de la sécheresse, des incendies de forêt et de la prédation par les renards. Les dernières populations de cette espèce n'existent plus que dans des enclos destinés à les protéger contre les prédateurs, sur deux îles situées à l'ouest de l'Australie. Pour les peuples autochtones vivant au centre de l'Australie, les malas constituaient une ressource alimentaire importante et un symbole mythologique chargé de sens.
 

Rufous Bettong
Aepyprymnus rufescens

Les rats-kangourous roux à nez court sont les plus gros spécimens de la famille des potoroïdés, les plus proches parents des kangourous et des wallabies. Ces animaux crépusculaires (actifs au lever du jour et à la tombée de la nuit) se reposent pendant la journée dans des nids peu profonds, recouverts de végétation. Ils utilisent leur queue préhensile pour saisir et transporter des matériaux servant à la construction des nids. Pour échapper aux prédateurs, ils bâtissent un nid dans différents emplacements (jusqu'à cinq).

Short-beaked Echidna,
Tachyglossus aculeatus

En Australie, l'échidné à bec court est le mammifère terrestre dont la répartition géographique est la plus étendue. Il fait également partie des cinq espèces de mammifères monotrèmes (ovipares) existant dans le monde. Son nom scientifique, Tachyglossus, signifie "langue rapide". Ces échidnés se servent effectivement de leur langue pour se nourrir de fourmis, de termites, de vers de terre, de scarabées et de larves de papillons de nuit.


Cette espèce d'échidné à long bec, autrefois très répandue dans le sud-est de l'Australie, a disparu depuis plus de 10 000 ans. Le Megalibgwilia était grand et robuste, et pesait près de 10 kilos. Plusieurs crânes bien conservés de cet échidné ont été retrouvés dans des dépôts souterrains à Naracoorte, dans le sud de l'Australie.

Platypus
Ornithorhynchus anatinus

Les ornithorynques vivent dans les rivières et les étendues d'eau douce. Ils sont parfaitement adaptés à l'environnement aquatique grâce à leurs pattes palmées, à leur épaisse fourrure imperméable et à un bec mou contenant des récepteurs capables de capter les signaux électriques émis par leurs proies invertébrées.
Les chevilles des ornithorynques mâles sont dotées d'un aiguillon venimeux acéré servant à éperonner les rivaux (et quiconque est assez rapide pour les capturer), notamment pendant la période de reproduction.


L'Obdurodon dicksoni, grand ornithorynque doté d'un bec en forme de cuillère, vivait dans la région de Riversleigh dans le nord de l'Australie. Son crâne est l'un des fossiles les mieux conservés mis au jour dans cette zone. Des espèces plus anciennes d'Obdurodon ont été découvertes au centre de l'Australie. L'Obdurodon se nourrissait probablement de larves d'insectes, d'écrevisses de Murray et d'autres crustacés, voire également de petits vertébrés tels que des grenouilles et des poissons. Contrairement à l'ornithorynque actuel, ces espèces fossilisées disposaient de molaires fonctionnelles.

Lord Howe Island Horned Turtle
Meiolania platyceps

Cette énorme tortue à cornes mesurait jusqu'à deux mètres et vivait sur l'île Lord Howe, petite terre boisée située au large des côtes de la Nouvelle-Galles du Sud. Son crâne était recouvert de protubérances osseuses, et ses deux grandes cornes l'empêchaient de rentrer la tête à l'intérieur de sa carapace. Sa longue queue présentait une série de pointes à son extrémité.

Fossil ammonite
Simbirskites nepaulensis

Les ammonites étaient un type de mollusque céphalopode marin, groupe qui inclut aujourd'hui les pieuvres, les seiches et les calmars. Apparues au cours de la période dévonienne, il y a plus de 400 millions d'années, elles étaient largement présentes durant l'ère mésozoïque, jusqu'à leur extinction à la fin de la période crétacée il y a environ 66 millions d'années. De nombreuses autres formes de vie ont également disparu à la même époque, y compris les dinosaures non aviens.
 

Fossil trilobite
Paradoxides carens

Les trilobites faisaient partie des premiers arthropodes (invertébrés dotés d'exosquelettes et de membres articulés) apparus dans les océans de la période cambrienne il y a environ 521 millions d'années. Ils étaient extrêmement communs (plus de 17 000 espèces ont été décrites), et leur longueur variait de 3 millimètres à 70 centimètres. Les derniers trilobites disparurent au cours de l'extinction de masse du Permien il y a environ 250 millions d'années.


Les stromatolithes furent l'une des premières formes de vie multicellulaire à apparaître sur Terre. Ce type de stromatolithe s'est formé par l'action des cyanobactéries (algues bleu-vert) qui constituaient des tapis gluants dans des eaux peu profondes. Les sédiments contenus dans l'eau adhéraient à ces tapis et s'accumulaient en couches au fil du temps, ce qui finissait par générer les formations appelées stromatolithes.
 

West Indian Ocean Coelacanth
Latimeria chalumnae

Les cœlacanthes sont très différents de tous les autres poissons actuels. Ils disposent d'un lobe supplémentaire sur la queue, de nageoires lobées ventrales et d'une colonne vertébrale qui n'est pas entièrement développée. Ils peuvent mesurer près de deux mètres et peser jusqu'à 100 kilos.

Atlantic Horseshoe Crab
Limulus polyphemus

La limule atlantique est l'une des quatre espèces actuelles de limules. Il s'agit des derniers représentants des xiphosures, l'un des plus anciens groupes d'arthropodes marins. Malgré son surnom de "crabe fer à cheval", la limule est plus proche des arachnides tels que les araignées, les tiques et les scorpions que des crabes.
La carapace des limules remplit tellement bien son rôle qu'elle n'a pas évolué depuis des centaines de millions d'années. Les plaques dures et incurvées protègent leur corps mou. Les prédateurs peuvent difficilement renverser les limules et exposer leur partie ventrale, plus vulnérable. Par ailleurs, chez les limules, les membres perdus peuvent se régénérer.

Leur sang riche en cuivre contient du lysat d'amibocytes de Limulus, une substance qui coagule lorsqu'elle entre en contact avec de petites quantités de toxines bactériennes. Elle est utilisée dans le secteur de la santé pour vérifier la stérilisation des équipements médicaux et pour détecter les maladies bactériennes.

Horseshoe Crab
Limulus polyphemus

L'apparence des limules n'a que très peu changé depuis leur apparition il y a environ 450 millions d'années. Elles méritent bien leur qualificatif de "fossile vivant". L'une des clés de cette longévité est leur carapace, qui n'a pas évolué depuis des centaines de millions d'années. Les plaques dures et incurvées protègent leur corps mou. Les prédateurs peuvent difficilement renverser les limules et exposer leur partie ventrale, plus vulnérable.

Tuatara
Sphenodon punctatus

Le sphénodon ressemble à un lézard, mais appartient à son propre groupe de reptiles : les rhynchocéphales. Ce groupe s'est développé au cours de l'ère mésozoïque, mais seul le sphénodon existe encore aujourd'hui. Véritable relique vivante venue tout droit de l'époque des dinosaures, il illustre à lui seul une évolution s'étendant sur une période de 225 millions d'années. Il ne se rencontre désormais plus que sur des îles situées au large de la Nouvelle-Zélande, car les populations du continent ont disparu il y a plus d'un siècle en raison du défrichage, ainsi que de la chasse pratiquée par les humains et les animaux sauvages.

King Colobus
Colobus polykomos

Les singes colobes passent tout leur temps sur la cime des arbres des forêts denses d'Afrique. Ils n'ont ni pouces, ni doigts allongés leur permettant de former un crochet pour se balancer facilement d'une branche à l'autre.

Mountain Pygmy Possum
Burramys parvus

Pendant plus de 70 ans, l'opossum nain des montagnes n'a été connu que sous la forme d'un fossile, avant la découverte d'une espèce vivante. Appartenant à la famille des marsupiaux, il se distingue par le fait qu'on ne le rencontre que dans les Alpes australiennes.

Koala
Phascolarctos cinereus

Bien que considérés comme plutôt inactifs en raison de leur régime alimentaire de faible qualité composé d'eucalyptus, les koalas se déplacent régulièrement d'un arbre à l'autre pendant la nuit pour trouver de la nourriture ou un partenaire.
Les plus proches parents des koalas sont les wombats. Ces deux groupes avaient un ancêtre commun il y environ 30 millions d'années. Les koalas actuels constituent désormais la seule espèce survivante d'une famille ancienne et variée. Les traces fossiles laissent à penser qu'on a pu compter autrefois jusqu'à 18 espèces apparentées aux koalas dans toute l'Australie.

Short-beaked Echidna
Tachyglossus aculeatus

En Australie, l'échidné à bec court est le mammifère terrestre dont la répartition géographique est la plus étendue. Il fait également partie des cinq espèces de mammifères monotrèmes (ovipares) existant dans le monde.

Hooded Parrot
Psephotus dissimilis

Étroitement liées aux deux autres espèces de "perruches des fourmilières" (la perruche à ailes d'or Psephotus chrysopterygius et la perruche de paradis Psephotus pulcherrimus [aujourd'hui disparue]), les perruches à capuchon noir creusent des cavités à l'intérieur des termitières à des fins de nidification. L'éclosion des œufs de papillon de nuit déposés dans le nid a lieu en même temps que celle des œufs de perruche. Les larves se nourrissent des déchets produits par les oisillons et se transforment en chrysalides juste avant que ces derniers ne quittent le nid.

Orange-bellied Parrot
Neophema chrysogaster

Avec moins de 50 spécimens vivant encore à l'état sauvage, il s'agit de l'une des espèces les plus gravement menacées dans le monde.
Les perruches à ventre orange forment une espèce particulière, car il s'agit d'un oiseau migrateur. Elles quittent les aires d'alimentation qu'elles occupent en hiver dans les marais salants de la région de Victoria et du sud de l'Australie pour rejoindre les zones sauvages du sud-ouest de la Tasmanie, afin de se reproduire dans des arbres creux.

Atrichornis clamosus

Le genre Atrichornis ne compte que deux espèces : l'atrichorne bruyant et l'atrichorne roux. En 2014, elles passent toutes les deux du statut d'espèce vulnérable à celui d'espèce menacée. Cette branche de l'arbre de la vie doit donc faire l'objet d'une attention toute particulière pour empêcher son extinction. Des efforts intenses ont été entrepris au cours de ces 35 dernières années pour protéger et sauver ces oiseaux.

Aardvark
Orycteropus afer

Malgré leur apparence semblable à celle du porc, leurs oreilles rappelant celles du lapin et leur queue proche de celle du kangourou, les oryctéropes sont davantage apparentés aux éléphants. Ces animaux nocturnes mangent des termites. Ils peuvent en consommer jusqu'à 50 000 en une nuit !

Walrus
Odobenus rosmarus
 
Avec des mâles pouvant mesurer plus de 3,5 mètres de long et peser jusqu'à 2 tonnes, les morses font partie des plus grandes espèces de phoques au monde. Classés dans une famille distincte de mammifères (les odobénidés), ces animaux extrêmement sociaux forment des colonies très compactes qui peuvent compter des dizaines de milliers d'individus.

Female (left) and male (right) South-eastern Petaltail
Petalura gigantea

Issue de la famille des pétaluridés, cette libellule géante est la troisième plus grande d'Australie et l'une des plus grandes au monde. Il y a environ 190 millions d'années, au cours de l'ère jurassique, d'énormes libellules de cette famille vivaient dans les marais et les marécages. Aujourd'hui, il en existe encore 10 espèces, qui n'ont quasiment pas évolué en termes d'aspect et de mode de vie. Cinq d'entre elles vivent en Australie, y compris cette espèce.

Red-headed or Pondicherry Vulture
Sarcogyps calvus

Le vautour royal est le seul représentant vivant du genre Sarcogyps. Il a une fonction écologique, car il élimine les carcasses d'animaux, ainsi que les restes humains.

White-rumped Vulture
Gyps bengalensis

La population de ce vautour de taille moyenne a connu un déclin catastrophique (de l'ordre de 99 %) au cours des 20 dernières années. Ces vautours étaient autrefois considérés comme les grands oiseaux de proie les plus largement répandus dans le monde.

Brown Lemur
Eulemur fulvus

Séparés des autres primates depuis plus de 88 millions d'années, les lémuriens de Madagascar ont donné naissance à une large palette d'espèces, exploitant ainsi la quasi-totalité des niches de primates. Les lémurs fauves consomment principalement des fruits, des jeunes feuilles et des fleurs. Ils font partie des quelques rares primates qui partagent volontiers leur nourriture avec d'autres individus.
 

Grey Crowned Crane
Balearica regulorum

Grandes, belles et dotées de couleurs flamboyantes, les grues royales étaient autrefois considérées comme appartenant à la même espèce que les grues couronnées (Balaearica pavonina) vivant plus au nord.  Comme pour toutes les espèces de grues, leurs danses gracieuses et spectaculaires rappelant des ballets font partie des rituels d'interaction sociale et de reproduction. Cette espèce est considérée comme menacée, car ses populations ont décliné rapidement au cours des dernières décennies en raison de la disparition de leur habitat, et du prélèvement illégal d'oiseaux et d'œufs dans la nature.

Gilbert’s Potoroo
Potorous gilbertii

Le potoroo de Gilbert est l'un des mammifères les plus menacés de disparition en Australie. Il a longtemps été considéré comme éteint avant d'être redécouvert par hasard en 1994 dans la réserve naturelle de Two Peoples Bay, en Australie-Occidentale.

Sunda Pangolin
Manis javanica

Les pangolins forment une espèce unique parmi les mammifères, car ils sont recouverts d'une carapace constituée d'écailles. En cas de danger, ils se roulent en boule. Également appelés fourmiliers écailleux, les pangolins se nourrissent quasi exclusivement de fourmis et de termites.
 

Black and White Ruffed Lemur
Varecia variegata

Comme tous les lémuriens, cette espèce à la fourrure luxuriante ne vit qu'à Madagascar. Les lémuriens sont des primates et correspondent à une ramification primitive dans l'évolution de cette famille.
 

Wood Frog
Lithobates sylvaticus

Pour résister au gel en hiver, les grenouilles des bois accumulent de l'urée dans leurs tissus et du glucose dans leur sang. Ces deux substances font office d'antigel, limitant ainsi la quantité de glace qui se forme dans le corps, et réduisant le risque de rétrécissement des cellules et de lésion des tissus. Les grenouilles des bois peuvent survivre à plusieurs épisodes de gel et de dégel, à condition que le gel n'affecte pas plus de 65 % de la quantité totale de leur eau corporelle.
 

Red-crowned Toadlet
Pseudophryne australis

Endémique dans le bassin de Sydney, cette petite grenouille ne se rencontre qu'à l'intérieur ou à proximité des conduites de drainage, et s'immerge près des hauts de crête. Elle est organisée en petites colonies, et les appels des mâles peuvent être entendus quasiment tout au long de l'année.

Turtle Frog
Myobatrachus gouldii
 
Bien qu'étrange, la forme du corps de cette grenouille lui permet de s'enfouir dans le sable par l'avant, contrairement à la plupart des autres grenouilles, qui procèdent à reculons. Ses pattes musclées l'aident également à s'introduire dans les termitières pour y chercher de quoi se nourrir. Caractéristique inhabituelle, cette espèce ne se transforme pas en têtard lors de son développement. En effet, l'éclosion des œufs laisse directement apparaître de petites grenouilles.

Juvenile White-bellied Sea-eagle
Haliaeetus leucogaster
 
Pendant environ deux mois, les deux parents s'occupent des jeunes aiglons dans le nid avant que ces derniers parviennent à l'âge adulte et soient entièrement recouverts de plumes. Il faut compter entre quatre et cinq ans pour que le plumage adulte et les caractéristiques propres à l'espèce (tête, queue et corps blancs, et ailes grises) apparaissent.

Vampire Flying Frog
Rhacophorus vampyrus
 
Cette grenouille tire son nom des "crochets" noirs de ses têtards. Ces derniers se développent dans des cavités d'arbre remplies d'eau. Les ressources alimentaires y étant peu abondantes, la femelle nourrit ses têtards au moyen de ses œufs non fertilisés, qu'ils mangent à l'aide de leurs crochets.

Northern Corroboree Frog
Pseudophryne pengilleyi

La grenouille Pseudophryne Corroboree du Nord est plus verte que celle du Sud.

Green and Golden Bell Frog
Litoria aurea
 
De nombreuses populations survivantes de cette grenouille, que l'on rencontre notamment dans la région de Sydney, vivent dans des zones telles que des terrains de golf, des friches industrielles et d'anciennes carrières, y compris celle de Sydney située sur le site des Jeux olympiques de l'an 2000.

Eastern Water Dragon
Physignathus lesueurii
 
Ce dragon tire son nom de son habitat préféré situé le long des criques et des rivières. Bon nageur, il n'hésite pas à se mettre à l'eau pour échapper aux prédateurs et peut rester jusqu'à 90 minutes au fond.

Brazilian Porcupine
Coendou prehensilis
 
Le porc-épic brésilien (ou arboricole) est un rongeur de taille moyenne dont le corps est recouvert de piquants qui sont en fait des poils modifiés, à moitié creux et durcis par la kératine. Pour se défendre, il peut se mettre en boule afin de présenter ses piquants, remuer pour que ces derniers fassent du bruit ou les utiliser pour percer la peau d'un prédateur. Contrairement aux espèces auxquelles il est apparenté, le porc-épic brésilien est très bien adapté à la vie dans les arbres grâce à sa queue préhensile et à ses longues griffes crochues.

Tailless Tenrec
Tenrec ecaudatus 

Même s'ils ressemblent aux hérissons et aux échidnés, les tenrecs ont des ancêtres communs avec les éléphants, les oryctéropes et les lamantins.

 Ocelot
Leopardus pardalis

Le nom "ocelot" vient du mot "ōcēlōtl", utilisé par le peuple aztèque pour désigner le jaguar, animal plus grand que le petit félin qui porte actuellement ce nom. Les ocelots, également appelés "léopards peints", sont des animaux essentiellement nocturnes. Ils étaient vénérés par certaines cultures, notamment les Péruviens, qui les représentaient souvent dans leur art.

Lumholtz’s Tree-kangaroo
Dendrolagus lumholtzi
 
Des kangourous vivant dans les arbres ? Cela semble tellement improbable que beaucoup de personnes s'imaginent qu'il s'agit d'une illustration du sens de l'humour australien (dans la même veine que les koalas carnivores). Toutefois, les kangourous arboricoles existent bel et bien. Ils vivent dans les forêts tropicales d'Australie et de Nouvelle-Guinée.

Spotted-tailed Quoll
Dasyurus maculatus
 
Le chat marsupial à queue tachetée est la plus grande et la plus arboricole des six espèces de Dasyurus. Il se distingue aisément par la présence de taches blanches sur le corps et la queue. Ce marsupial carnivore chasse les animaux de petite et moyenne tailles la nuit, mais est également connu pour être un charognard opportuniste.

Common Tiger Snake (eastern form)
Notechis scutatus
 
Plusieurs milliers de serpents-tigres sont massacrés au XIXe siècle et au début du XXe siècle pour leur peau. L'objectif était également de les éliminer des principales zones de pâturage. Leur nombre continua à diminuer avec l'assèchement des marécages et le détournement des voies navigables, ce qui eut pour effet de détruire l'habitat des grenouilles, qui constituent sa principale nourriture. Heureusement, le serpent-tigre donne naissance à d'importantes portées de 20 à 30 petits par saison.

Razor-billed Curassow
Mitu tuberosa
 
L'hocco tuberculé demeure un oiseau assez courant en raison du vaste territoire où il est présent.

Zebra Finches
Taeniopygia guttata
 
Cette espèce est également répandue dans toute son aire de répartition. Elle est présente partout où elle a accès à de l'eau potable et de la nourriture, telle que des graines de graminées et des insectes.

Bobcat
Lynx rufus
 
Le lynx roux, qui est le plus petit représentant des quatre espèces de lynx, est le chat sauvage le plus répandu en Amérique du Nord. Chasseur agile, il est capable de se lancer à la poursuite de proies à des vitesses pouvant atteindre 50 km/h sur de courtes distances. En outre, il utilise des stratégies de chasse telles que la traque et l'embuscade.

 Marbled Velvet Gecko
Oedura marmorata

Ce gecko tire son nom de la texture veloutée des écailles de son corps, qui sont douces, lisses et de même taille. En dépit de son apparence délicate, il est capable de survivre dans certaines des régions les plus sèches du pays. Il peut tenir plusieurs mois sans eau ni nourriture grâce à sa queue charnue qui lui sert de réserve alimentaire.

Noisy Pitta
Pitta versicolor

Cet oiseau coloré, qui reste au sol, vit généralement dans les forêts tropicales, même s'il est également présent dans les zones boisées plus sèches ou couvertes principalement de broussailles. Malgré sa couleur éclatante, il est curieusement difficile à repérer. Toutefois, son cri caractéristique permet de déceler sa présence.  Les pittas utilisent souvent des pierres comme enclumes pour briser les coquilles d'escargots.

 Andean Condor
Vultur gryphus

Le condor des Andes est l'un des plus grands vautours du monde. Appartenant à la famille des Cathartidés, ou vautours du Nouveau Monde, il vit dans les régions chaudes ou tempérées des Amériques.

Crédits : histoire

Australian Museum

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil