Prédire l'avenir ne date pas d'hier, et il s'agit de l'un des arts magiques les plus difficiles à parfaire. Au cours des siècles, ceux qui ont pratiqué la divination ont utilisé de nombreuses méthodes étranges et merveilleuses. Certaines tentatives de divination sont franchement absurdes. Selon "The Old Egyptian Fortune-Teller's Last Legacy" (Le dernier héritage du vieux voyant égyptien), par exemple, "un grain de beauté sur les fesses signifie honneur pour un homme et richesse pour une femme".

"Vous avez donc choisi d'étudier la Divination, le plus difficile des arts magiques."
Professeur Trelawney – Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban

Un os d'oracle chinois
Cet os d'apparence modeste est l'objet le plus vieux, dont la datation a pu être précisément établie, de l'exposition Harry Potter: A History of Magic. Sur la face avant, les devins ont indiqué que rien d'important n'allait se produire dans un avenir immédiat. Sur l'autre face se trouve la transcription d'une éclipse lunaire visible à Anyang, en Chine, le 27 décembre 1192 av. J.-C. Les os d'oracle étaient également connus sous le nom d'os de dragon, ce qui mettait encore plus en avant les propriétés magiques qui leur étaient attribuées.

La prophétesse du Yorkshire
On sait relativement peu de choses sur la Mère Shipton, également connue sous le nom de "prophétesse du Yorkshire". On ne peut même pas être sûr qu'elle ait existé. Sa prophétie la plus célèbre date de 1530 : elle a prédit que le Cardinal Wolsey, nouvel archevêque de York, verrait la ville de loin sans jamais pouvoir l'atteindre. La prophétie s'est réalisée : le Cardinal Wolsey a été arrêté sur le chemin de York et est décédé peu après.

D'après la légende, elle était incroyablement laide et apparemment capable de léviter.

'Lever le voile du futur', excellent guide d'initiation aux principales méthodes de divination : chiromancie, boule de cristal, marc de café…" – Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban

Heureux en amour ?
Lorsque l'on cherche l'amour, il vaut mieux garder à l'esprit que, selon ce manuscrit thaïlandais, les membres d'un couple impulsifs ont plus de chances de vivre heureux ensemble qu'un couple où l'homme serait démoniaque et la femme angélique. Au XIXe siècle au Royaume de Siam, des individus auraient consulté un spécialiste de la divination (mor doo) pour des problèmes d'amour et de relations.

Ces dessins mettent en scène des animaux du zodiaque chinois, qui auraient été utilisés pour créer des horoscopes.

Miroir divinatoire d'un sorcier
L'ancien propriétaire de ce miroir, le sorcier Cecil Williamson, a émis l'avertissement suivant : si nous le contemplons, "nous verrons soudain quelqu'un se tenant derrière nous, et quoi qu'il se passe, nous ne devons pas nous retourner".

Pratiquer la divination avec des miroirs, ainsi que toute autre surface réfléchissante, est une pratique ancestrale connue sous le nom de prédiction de l'avenir ("scrying" en anglais). Ce terme trouve ses origines dans le mot "descry", qui signifie "apercevoir".

Boules de cristal

Cristallomancie
John Melville a écrit ce célèbre guide au XIXe siècle alors que l'intérêt pour la cristallomancie augmentait. Il recommandait de boire "une infusion à base d'armoise ou de chicorée", qui, "si elle est prise occasionnellement à la lune montante, aiderait à atteindre l'état physique dans lequel doit se trouver l'expérimentateur." Nous ne savons pas si les instructions de M. Melville ont pu aider ceux qui ne possédaient pas le don de seconde vue.

Nelly la puante
"Nelly la puante", la sorcière de Paignton qui possédait cette boule de cristal, a reçu ce surnom parce qu'elle aimait les parfums forts. Elle croyait que les fragrances attiraient les esprits qui l'aidaient à prédire l'avenir. Un témoin raconte : "On sentait son odeur à des kilomètres à la ronde… c'était une sacrée expérience que de se trouver dehors par une nuit de pleine lune avec Nelly la puante et sa boule de cristal." Connu sous le nom de Cristal de lune, la boule noire doit être interrogée la nuit, ainsi la voyante peut voir la lune se réfléchir dans la boule.

Lecture des lignes de la main

Une main de chiromancie
La chiromancie implique que le voyant interprète la forme et les lignes de la main. Cette main de chiromancie en céramique indique les principales lignes et les principaux monts de la paume et du poignet. Des mains de ce genre ont été réalisées pour l'apprentissage de la chiromancie en Grande-Bretagne dans les années 1880. William John Warner, également surnommé Cheiro, était un célèbre chiromancien de cette époque. Il aurait prédit des événements tels que le naufrage du Titanic.

Les lignes de la main
Ce manuscrit vieux de 700 ans contient un ensemble de prophéties et de guides pour la divination. Vous pouvez voir ici la section qui concerne la chiromancie. Sur la main droite, près d'une ligne verticale qui traverse la paume est indiqué "cette ligne représente l'amour". Une ligne verticale entre le majeur et l'index est de moins bon augure : "Il s'agit de la ligne représentant une mort sanglante. Si cette ligne atteint le milieu du doigt, cela signifie que la personne va connaître une mort soudaine." D'autres lignes annoncent des maladies et témoignent de caractéristiques telles que le courage et l'humilité.

The Old Egyptian Fortune Teller (Le vieux voyant égyptien)
Cette brochure, qui rassemblerait des techniques de divination égyptiennes, a été compilée par un écrivain britannique anonyme. Même si les conseils sont douteux, l'ouvrage contient un conseil avisé pour Harry Potter lui-même : si vous rêvez que vous "combattez des serpents et les anéantissez", vous "vaincrez vos ennemis". Outre la chiromancie, elle explique comment prédire l'avenir en interprétant le sens des grains de beauté qui se trouvent sur notre corps : par exemple, "un grain de beauté sur les fesses signifie honneur pour un homme et richesse pour une femme".

Lecture des feuilles de thé

"Je vois beaucoup de choses étranges"
Le type de divination qui interprète les dépôts dans des tasses de thé est connu sous le nom de tasséographie, du français tasse et du grec graph (écriture). Les premiers récits en Europe relatifs à cette méthode de divination sont apparus au XVIIe siècle, à la suite de l'introduction du thé depuis la Chine.

Cette tasse a été fabriquée en Angleterre dans les années 1930. À l'intérieur, on y trouve des symboles qui permettent d'interpréter les feuilles de thé, ainsi que l'inscription suivante : "Many curious things I see when telling fortunes in your tea" (Je vois beaucoup de choses étranges lorsque je prédis l'avenir dans votre thé), qui figure le long du rebord.

Practical Guide to Tea-Leaf Reading (Guide pratique de tasséographie)
Ce manuel détaillé sur la divination dans les feuilles de thé, écrit par un voyant des Highlands, donne des conseils quant à la taille et à la forme idéales pour la tasse, ainsi qu'au type de thé à utiliser. Dans "Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban", le professeur Trelawney dit à Harry que la présence dans sa tasse du "Sinistros", un gigantesque chien, signifie la mort. Dans ce manuel, par contre, la présence d'un chien vers le haut de la tasse est un bon signe, représentant un ami fidèle.

Reconnaître les formes et en comprendre le sens
Cette brochure fait remonter la divination à base de feuilles de thé à l'an 229 av. J.-C., époque à laquelle une princesse chinoise aurait adopté cette méthode. Il s'agit d'un guide pratique permettant de décoder les formes crées par les feuilles dans la tasse.

Certaines formes sont particulièrement difficiles à distinguer, comme les nombres 38 et 42, qui signifient "Vous allez rencontrer un étranger" et "Vous allez vous faire un ennemi". D'autres prédictions sont tout aussi bizarres et précises : le nombre 44 indique que "Vous serez intéressé par une carrière dans la marine".

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil