Le Mucem—Joyau d'exception à l'architecture inédite

Mucem

Marseille

Le Mucem, un grand projet pour la Méditerranée
Suspendu entre ciel et eau, flottant à l’entrée du Vieux-Port de Marseille, le Mucem déploie de nouvelles passerelles. Ouvert sur le large, ce musée est par sa situation même un grand projet pour la Méditerranée, désormais point de rencontre de ses deux rives. La singularité du Mucem est de retracer, d'analyser et d'éclairer les antiques fondations de ce bassin de civilisation si fertile, ainsi que les tensions qui le traversent jusqu'à l'époque contemporaine ; d'être un lieu de dialogue et d'échange autour des enjeux du passé, du présent et du futur.

Marseille accueille un musée qui lui ressemble : adossé à la rive nord de la Méditerranée, regardant le grand large, ouvert aux vents des idées.

Vidéo © Cityscape

Ce parallélépipède rectangle recouvert de sa mantille de dentelle représente un signe architectural fort dans une ville en totale mutation et s’inscrit tel un pont entre la Méditerranée et l’Europe.

Un site emblématique symbolisant le mariage de Marseille et de la Méditerranée
Plus qu'un musée, le Mucem est un nouvel espace public à Marseille : l'accès aux espaces extérieurs du fort Saint-Jean et du J4 est gratuit. Introduisant par ses passerelles un nouvel axe de cheminement piéton entre les quartiers historiques de la ville et l'ancienne zone portuaire réaménagée par Euroméditerranée, le Mucem s'intègre naturellement dans les pratiques quotidiennes d'un grand nombre d'habitants. Ce libre accès a généré un fort sentiment d'adhésion au musée, d'autant que ce site (jusqu'alors inaccessible) ménage une sorte de mise en scène du rapport entre la ville et la mer fortement esthétisée, qui suscite la fierté des habitants.

Le site choisi – le fort Saint-Jean et le môle J4 du port de Marseille – à la charnière du Vieux-Port et de la Joliette, à la proue de la ville, est pleinement cohérent avec le thème du musée.

Le site du Mucem est donc un lieu chargé d’histoire et de souvenirs, au cœur d’un ensemble patrimonial prestigieux – cathédrale de la Major, église Saint-Laurent, perspectives sur le palais du Pharo, sur l’abbaye Saint-Victor, la mer et les îles du Frioul – ouvrant sur “l’au-delà de Suez”

44 000 m2 sur trois sites

Trois sites, trois ambiances, des propositions démultipliées et surprenantes sur un ensemble de 44 000 m2 : Le J4 : le cœur du musée . Le fort Saint-Jean : un nouveau lieu de vie . Le Centre de Conservation et de Ressources : les coulisses du musée

La Méditerranée a une adresse : le Mucem

Le J4 : le cœur du Mucem
Entre ville et mer, sur l’ancien môle portuaire J4, le bâtiment de 16 500 m2 pensé par l’architecte Rudy Ricciotti (associé à Roland Carta) comporte 3 690 m² d’espaces d’exposition. Un lieu dédié à la découverte des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée, traitant des thématiques variées pour apporter un éclairage sur la compréhension du contemporain.

Vues, mer, soleil, minéralité sont instrumentés par un programme devenu fédératif et cognitif. Tout d’abord un carré parfait de 72 mètres de côté, il s’agit d’un plan classique, latin, sous le contrôle de Pythagore. Dans ce carré, un autre inscrit de 52 mètres de côté, comprenant les salles d’exposition et de conférences identifiées comme étant le cœur du musée.

L’éclairage du bâtiment par Yann Kersalé.

La nuit, le Mucem restitue la vibration méditerranéenne sous la forme d’une installation de lumière colorée

Entouré de darses, posé face à la mer, le J4 offre des panoramas à 360 degrés sur le fort Saint-Jean et la Méditerranée, visibles depuis les salles d’exposition vitrées, le toit-terrasse, ou les rampes extérieures qui encerclent le bâtiment. Il est relié au fort Saint-Jean par une passerelle aérienne de 115 mètres.

La fine résille de béton qui enserre le cube du musée est une signature visuelle forte de Rudy Ricciotti. Elle contribue à hisser le Mucem au rang "d'objet-monde", parfaitement repéré à l'international.

Baladez-vous sur la terrasse du J4 à 360°

Le fort Saint-Jean : un nouveau lieu de vie
À l’entrée du port de Marseille, en aplomb au-dessus du môle J4, le fort Saint-Jean accueille des expositions, des spectacles, un parcours historique ou botanique grâce au Jardin des Migrations.Le fort Saint-Jean constitue un véritable point de jonction entre la ville et le musée, entre l’histoire et son écrin contemporain.

Si le fort Saint-Jean trouve ses origines au XIIe siècle, cet ancien fort militaire, totalement inaccessible au public, avait jusqu’ici des allures de forteresse imprenable.

Le fort est relié au nouveau J4 par une passerelle de 115 mètres de long, une seconde passerelle, d’une longueur de 70 mètres, est dressée entre le port et le parvis de l’église Saint-Laurent dans le quartier du Panier, assurant ainsi une continuité dans le parcours urbain entre la partie la plus ancienne de la ville et les nouveaux équipements culturels rassemblés sur le boulevard du littoral.

Empruntez l'incontournable passerelle du Mucem !

Le fort Saint-Jean a été réhabilité par François Botton, architecte en chef des Monuments historiques et C+T architecture/Roland Carta, architecte associé. Les jardins ont été conçus par l'agence APS, Jean-Louis Knidel.

Aujourd'hui, ce monument historique permet de profiter d'un cadre exceptionnel sur 15.000m2 librement accessibles.

Jetez un oeil sur le site en 360°, depuis le sommet de la Tour du Fanal

Le Centre de conservation et de ressources : les coulisses du musée
Le Mucem dispose également d’un Centre de conservation et de ressources (CCR) situé dans le quartier de la Belle de Mai, non loin de la gare Saint-Charles, réalisé par l’architecte Corinne Vezzoni, associée à André Jollivet (agence AURA).

Entrée du Centre de conservation et de ressources (CCR)

Ce bâtiment de 13 000 m2 , dont plus de 7 000 m² de réserves, abrite l’ensemble des collections et fonds conservés par le Mucem, soit près de 200 000 objets, 135 000 tableaux, estampes, dessins, 355 000 photographies, 140 000 cartes postales, près de 150 000 ouvrages et périodiques ainsi que des archives papiers, sonores et audiovisuelles.

Partez à la découverte des réserves du Centre de conservation et de ressources du Mucem en 360°

Ces collections, héritées du Musée national des Arts et Traditions Populaires et du Musée de l’Homme (avec un dépôt de plus de 30 000 objets) sont enrichies depuis le début des années 2 000 d'objets provenant de l’aire méditerranéenne, du Néolithique à l'art contemporain. Elles sont stockées dans le respect des normes de conservation préventive dans ce bâtiment entièrement conçu pour garantir leur sécurité et leur conservation.

Crédits : histoire

© Mucem 2017

Cette exposition virtuelle a été réalisée par les équipes du Mucem
Explorez les collections du Mucem

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil