1884 – 1887

La naissance de la tour Eiffel

Tour Eiffel

Une utopie réalisée

Vous découvrez ici le sommet de la tour Eiffel, plateforme dominant Paris à près de 300m de haut.

Savez-vous qu'en 1889, à l'inauguration de la tour Eiffel, ce sommet, aujourd'hui visité chaque année par plusieurs millions de personnes, était bien différent de l'actuel ?

Le sommet était notamment utilisé comme laboratoire de mesures et d’expériences scientifiques. De nombreux appareils y étaient installés (baromètres, anémomètres, paratonnerres…).

Gustave Eiffel s’était d’ailleurs réservé un bureau au sommet pour y faire des observations d’astronomie et de physiologie. Il y avait même installé un laboratoire de météorologie.

C’est cette utilité scientifique de la Tour, intégrée par Gustave Eiffel dès la présentation de son projet en 1886, qui la sauva de la destruction. La tour Eiffel devait en effet être détruite 20 ans seulement après sa naissance à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1889 !

C’est à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1889, date qui marquait le centenaire de la Révolution française, qu’un grand concours est lancé dans le Journal Officiel.

Véritables vitrines technologiques et industrielles des nations, ces expositions universelles témoignaient des progrès réalisés au cours de la révolution industrielle.

L'objet du concours est d’« étudier la possibilité d’élever sur le Champ-de-Mars une tour de fer, à base carrée, de 125 mètres de côté et de 300 mètres de hauteur ». 

Le Champ-de-Mars et l'Ecole Militaire depuis les hauteurs du Trocadéro avant la construction de la tour Eiffel.

Choisi parmi 107 projets, c’est celui de Gustave Eiffel, entrepreneur, Maurice Koechlin et Emile Nouguier, ingénieurs et Stephen Sauvestre, architecte qui est retenu.

Ingénieur de formation, Eiffel a fondé puis développé son entreprise spécialisée dans les charpentes métalliques. 

La tour Eiffel marque le couronnement de sa carrière. Il dédie ensuite les trente dernières années de sa vie à des activités de recherches expérimentales.

Ce passionné et véritable génie a su dépasser ses propres limites pour nous léguer des monuments tels que la Coupole de l’observatoire de Nice, la structure métallique de la Statue de la Liberté ou encore le pont de chemin de fer de Bordeaux.

Plusieurs projets de tour de 300m étaient en concurrence à l’occasion du concours organisé dans le cadre de l’Exposition Universelle de 1889.

L’un des plus sérieux concurrents du projet de Gustave Eiffel était celui de l’architecte du Palais du Trocadéro, Jules Bourdais. 

Ce dernier avait imaginé une tour de 300m entièrement en pierre.

Les deux principaux ingénieurs de l'entreprise Eiffel, Émile Nouguier et Maurice Koechlin, ont l'idée en juin 1884 d'une tour très haute, conçue comme un grand pylône.

Celui-ci est formé de quatre poutres en treillis écartées à la base et se rejoignant au sommet, liées entre elles par des poutres métalliques disposées à intervalles réguliers.

C'est une extrapolation hardie à la hauteur de 300 mètres - soit l'équivalent du chiffre symbolique de 1000 pieds - du principe des piles de ponts que l'entreprise maîtrise alors parfaitement.

Pour rendre le projet plus acceptable par l'opinion publique, Nouguier et Koechlin demandent à l'architecte Stephen Sauvestre de mettre en forme le projet.

Eiffel prend le 18 septembre 1884 un brevet “pour une disposition nouvelle permettant de construire des piles et des pylônes métalliques d'une hauteur pouvant dépasser 300 mètres”.

Sauvestre habille les pieds de socles en maçonnerie, relie les quatre montants et le premier étage par des arcs monumentaux, place de grandes salles vitrées aux étages, dessine un sommet en forme de bulbe, agrémente l'ensemble de divers ornements.

Le 1er étage - Reproduction des planches originales de Gustave Eiffel

Le 2ème étage - Reproduction des planches originales de Gustave Eiffel

Le sommet - Reproduction des planches originales de Gustave Eiffel

Les antennes - Reproduction des planches originales de Gustave Eiffel

Les premiers coups de pelle sont donnés le 26 janvier 1887, marquant le début de la construction de la tour Eiffel.

Crédits : histoire

Conception — Société d'Exploitation de la Tour Eiffel
Iconographie — Parisienne de photographie et Collection tour Eiffel

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil