1945 - 2012

Roland Moreno

Roland Moreno Foundation

L'inventeur de la machine à tirer à pile ou façe (et de la carte à puce)

ROLAND MORENO
Autodidacte décomplexé, inventeur génial et fantasque, écrivain iconoclaste, poète plein d'humour et libre penseur... Roland Moreno est une figure atypique du paysage techno-économique français et international

Très jeune, il démonte des postes de radio, des amplis, des baffles, ou tente d'améliorer son bateau à moteur. Il s'amuse à créer de petits objets inutiles, par plaisir et pour épater ses copains.

Un jour j'ai ajouté des robinets de baignoire sur un magnétophone. L'esprit scientifique familial et la lecture assidue de “Jean François Électricien” le prédisposent aux bidouillages de génie.

Néanmoins, une fois son bac scientifique en poche il dédaigne la voie royale des grandes écoles d'ingénieurs.

A la veille de 68 Roland Moreno vit joyeusement à Paris, étudiant en lettres peu enclin à se plier aux règles universitaires.

Il délaisse assez vite ses études à la Sorbonne Nouvelle et se consacre à sa passion pour l'expérimentation électronique, qu'il finance grâce à une carrière éclectique de petits boulots.

Il attire également l'attention d'un journaliste de la télévision française, Gérard Sire, qui réalise une émission chez lui en 1968 dans un style très Nouvelle Vague. Il a alors tout juste 23 ans...

De drôles de machines
qui ne se servent pas toujours à grand chose!

Le jeune inventeur brillant et provocateur met au point une série de drôles de machines.

"J'ai vu qu'il y avait une clientèle pour des gadgets électroniques qui ne serviraient à rien, j'ai essayé d'en fabriquer."

Un oiseau qui chante, un orgue de poche, une machine qui ne sert qu'à faire sauter des allumettes en l'air

Ses "oeuvres" séduisent bientôt les amateurs de bizarreries innovantes.

NAISSANCE D'UNE FUTURE STAR ELECTRONIQUE
et d'un succès planétaire

Début 1974, Roland Moreno découvre l'existence de mémoires qui conservent l'information enregistrée sans apport d'énergie.

Le 25 mars 1974, il dépose le premier brevet de l'invention qui sera son plus grand coup de génie, la "puce électronique de paiement".

Une mémoire à micro-circuits intégrés personnalisée et portative, qui via un code garantit des échanges d'informations "simples et sécurisés" avec un terminal off-line dédié.

La toute première version de la Puce est montée sur une bague, puis elle est intégrée à une carte en plastique au format standard.

Durant l'année suivante, il développe son idée et s'entoure d'amis pour préciser les caractéristiques essentielles de son invention

- le contrôle par le lecteur de carte du code contenu dans la puce
- le comptage des erreurs de code et l’autodestruction de la puce
- la protection des zones contenant les données confidentielles

Le projet “Take the Money and Run” (clin d’œil à Woody Allen) va révolutionner le monde bancaire et les télécommunications.

C'est le début d'une longue aventure vers la reconnaissance...

LA CARTE A PUCE FRANÇAISE 
4O ANS ET UN SUCCÈS INTERNATIONAL

1972-1974 : Roland Moreno créé INNOVATRON pour vendre des idées - dont sa géniale petite "mémoire intelligente" qui permet des transactions simples et sécurisées.

Après dix années de persévérance, de partages de convictions, de lutte et de "chance", la Carte à Puce devient un véritable phénomène social.

43 brevets seront déposés pour protéger sa Carte à Puce.

Premières diffusions massives de la carte à puce auprès du grand public français : la Télécarte

Une carte mémoire prépayée.

Utilisable dans les cabines téléphoniques.

En 1989, 100 millions de Télécartes seront vendues, elle devient un must pour les collectionneurs.

En 1992, ce sont plus de 500 millions de télécartes qui seront vendues. Toutes les cartes bancaires adoptent la puce.

Monétique, identification, téléphonie mobile, télécommunication, santé, transports: aujourd'hui plus de 300 milliards de cartes à puce sont utilisées dans le monde.

"La carte à puce a un nombre d’applications limité. J’en vois cinq : la banque, le téléphone, les parkings, les décodeurs de télévision et la carte de santé. Au-delà je suis un peu sceptique."

Une reconnaissance internationale
Mais qui a pris du temps....

1991, Roland Moreno est fait Chevalier de la Légion d’honneur

En juin 1990, Roland Moréno publie la "Théorie du bordel ambiant" aux éditions Belfond

En 1996, il recoit le prix Eduard Rhein, l'équivalent allemand du Prix Nobel

Roland Moreno (1945-2012)
"S'interroger, cela ne vaut-il pas mieux que de marcher au pas"
Fondation Roland Moreno
Credits: Story

Merci à Marianne & Julia Moreno de nous avoir conté les merveilleuses aventures de leur père,
et merci à Blaise Lavigne de nous avoir fourni de si jolies photos.
La fondation Roland Moreno

Credits: All media
The story featured may in some cases have been created by an independent third party and may not always represent the views of the institutions, listed below, who have supplied the content.
Translate with Google
Home
Explore
Nearby
Profile