La carrière de Sir Paul Smith

British Fashion Council

Des classiques revisités.

SIR PAUL SMITH
Paul Smith n'est pas une création d'entreprise ou un personnage imaginé par tel ou tel groupe de discussion. C'est un créateur en chair et en os, un commerçant de renommée, qui conçoit et vend des vêtements depuis les années 70. Paul est l’élan créateur derrière tout ce qui se passe chez Paul Smith et il conserve encore une part majoritaire dans l'entreprise qu'il a lui-même fondée en 1970. L'individualité est un critère important pour Paul. C'est une qualité commune partagée par ses artistes préférés, ses musiciens et d'autres esprits indépendants qui l'ont inspiré au fil des années. Maintenir l'indépendance de Paul Smith signifie pour Paul la liberté de faire ce que les grandes entreprises ne peuvent pas.
LES PREMIÈRES ANNÉES : UNE CARRIÈRE ACCIDENTELLE
Jusqu'à l'âge de 17 ans, la vie de Paul s'articulait autour du cyclisme. Malheureusement, un terrible accident met fin à ses ambitions de coureur cycliste professionnel, le clouant dans un lit d'hôpital pendant six mois. Au cours de son rétablissement, il rencontra de nouveaux amis qui lui ouvrirent les yeux sur un monde coloré riche d'idées et plein d'enthousiasme. Ils discutent de Mondrian, Warhol et Kokoschka tout en écoutant les Rolling Stones, Miles Davis et bien d'autres artistes. L'accident changea à jamais la vie de Paul, mais son amour pour le cyclisme resta intact. Les références au sport sont constantes dans tout son travail de design.

PAUL SMITH « Vêtement pour homme »

La première boutique de Paul à Nottingham ne mesure que 3 x 3 mètres. Elle s'appelle « Paul Smith Vetements Pour l'Homme » et ouvre en 1970 au 6 Byard Lane, Nottingham.
C'est une petite pièce sans fenêtre, mais Paul la qualifie tout de même de magasin. C'était son lévrier afghan, Homère, qui y tient l’essentiel de la place.

LA CHEMISE À BOUTONS BRELOQUES
La chemise à boutons breloques est une des premières signatures de Paul Smith. L'origine de la chemise à boutons breloques remonte au jour où Paul attendait Pauline, sa femme, sur la Via Monte Napoleone, à Milan. Il acheta alors quelques breloques sur un étal, destinées à orner des bracelets, mais il eut l'idée de les coudre comme boutons sur une chemise.

C'est ainsi qu'est introduite dans la collection Paul Smith automne / hiver 2016 la chemise à boutons breloques. Les breloques - comprenant des symboles de la paix et des arcs-en-ciel - s'insèrent dans le message global de paix et de positivité que porte Paul

Détails du bouton arc-en-ciel tirés d'une chemise à boutons breloques Paul Smith issue de la collection de vêtements pour hommes automne / hiver 2016.

CHAQUE BOUTIQUE PAUL SMITH EST DIFFÉRENTE

C'est vrai, certains thèmes sont récurrents, comme les murs aux motifs artistiques toujours présents, qui rappellent les murs couverts d'images du bureau de Paul. Mais Paul a toujours pensé que chaque boutique doit reproduire le caractère particulier à sa région.

Les idées de Paul se retrouvent dans la conception même du magasin, ainsi que dans le stock et parmi les produits dérivés. Se rendre dans chaque boutique Paul Smith est en soi une expérience unique.

En conséquence, la boutique-phare du n° 9 Albemarle Street de Londres est très différente du gros bloc rose moderniste de la boutique Paul Smith à L.A. ou de la boutique parisienne de la rue Saint-Honoré, récemment rénovée.

DÉCOLLAGE : PARIS & LONDRES
En 1976, Paul se rendit à Paris pour présenter sa première collection pour hommes. Il emprunta alors l'appartement d'un ami situé sur le boulevard de Vaugirard pour organiser le défilé. Les mannequins et les assistants étaient tous issus de son cercle d'amis. Le défilé attira beaucoup de monde, il fut très réussi et vraiment apprécié de tous. Depuis, Paul entreprend ce même voyage deux fois par an. Ensuite, en 1979, il installa son deuxième magasin à Covent Garden, à Londres. Depuis ces prémices, une entreprise de portée internationale s'est développée, vendant dans plus de 70 pays et avec plus de 17 000 distributeurs à travers le monde

Le premier défilé de mode de Paul Smith en 1976. Même si le défilé eut lieu dans l'appartement emprunté à un ami, ce fut un énorme succès et Paul continue à présenter ses collections à Paris depuis lors.

Le célèbre bloc rose moderniste de Paul Smith L.A. sur l'avenue 8221 Melrose, qui est le bâtiment le plus photographié sur Instagram à Los Angeles

Paul a été l'un des premiers stylistes à utiliser l'impression photographique sur tissu dans les années 80. Cette technique reflète l'intérêt de Paul pour la photographie. Les premières impressions qui remontent aux années 80 utilisent les photos appartenant à Paul.

Cette tradition se perpétue jusqu'à aujourd'hui en se basant sur le compte Instagram personnel de Paul, @paul_smith. Les premières impressions représentent des pommes, des glands, des fleurs, des tas de bois, un mur couvert de lierre et des nuages.

L'assiette de spaghetti provient du Japon où, lors d'un de ses nombreux voyages, Paul découvre une échoppe qui vend des aliments en cire conçus pour les vitrines des restaurants.

LA NOTORIÉTÉ : LE CLASSIQUE REVISITÉ
Pendant les années 80, Paul continua à développer son activité. Avec Giorgio Armani, Paul fut le pionnier d'une coupe et d'une silhouette plus détendues en matière de costumes habillés pour hommes. Mais Paul prend plaisir à ajouter des détails exquis et des doublures contrastées qui lui sont propres. Cette approche, plus ludique et moins formelle que la couture classique, illustrait une nouvelle confiance propre à la décennie et permit à Paul de gagner des clients fidèles dans le monde entier.

Paul Smith est salué par ses fans au Japon qui lui demandent de signer des autographes.

LA RAYURE « ARTIST STRIPE »

Les rayures sont au cœur du travail de styliste de Paul Smith depuis les débuts de l'entreprise. La nouvelle « Artist Stripe », présentée en automne / hiver 2016, représente la toute dernière incarnation des motifs de rayures signés Paul Smith.

L'« Artist Stripe » est inspirée par les combinaisons de couleur de l'art expressionniste. L'« Artist Stripe » se décline en blocs de couleurs vives ou comme un détail subtil sur les poignets des chemises, les garnitures de sac ou la doublure des vestes.

CE QUE VEULENT LES FEMMES

Après avoir découvert que 15 % de ses vêtements sont achetés par des femmes qui en apprécient la coupe et la qualité, Paul décide d'élargir sa gamme.

Cependant, l'insistance de Paul sur le fait que « les choses doivent être bien faites » combinée à sa prudence naturelle a pour résultat que la marque prendra son temps pour se lancer dans cette nouvelle opportunité.

Il faudra attendre jusqu'à 1993, lorsque Paul reprend l'entreprise traditionnelle, mais en faillite, R. Newbold (établie en 1885) et incorpore la majorité de ses célèbres coupes dans sa nouvelle collection, pour voir enfin lancée la collection de prêt-à-porter féminin.

COLLABORATIONS : APPAREIL PHOTO LEICA

Collaborer a toujours fait partie de l'activité de Paul Smith, permettant à Paul de démontrer l'étendue de ses intérêts et d'appliquer sa créativité à d'autres domaines.

Ses collaborations avec d'autres partenaires incluent des projets avec Land Rover, John Lobb, Maharam, Anglepoise, Caran d'Ache, Mercian cycles, Le Tour d'Italie et Penguin Classics.
La photographie a toujours été au cœur de l'œuvre de Paul et cette série de collaborations s'ancra dans un profond intérêt personnel. Le design britannique ludique mêlé à l'ingénierie allemande de précision.

Le design se compose d'un boîtier vert foncé avec des reliefs vert citron et orange prononcés, avec une esquisse réalisée à la main par Paul sur le capuchon du flash et donne naissance au modèle d'appareil photo numérique Leica X2, vendu au détail à 1 750 £, commercialisé en septembre 2012.

PAUL SMITH AUJOURD'HUI : TOUJOURS UNE MARQUE BRITANNIQUE
Tout ce qui est créé par Paul Smith continue à être conçu au Royaume-Uni. À deux pas du premier magasin londonien de Paul à Covent Garden, qui a ouvert ses portes en 1979, se trouve le siège social de Paul Smith, qui héberge l'équipe de design avec le bureau de Paul au dernier étage. Chaque produit Paul Smith naît dans ce bureau londonien, Paul étant impliqué dans chaque décision. Pendant ce temps, à Nottingham, Paul Smith s'agrandit et inclut deux nouvelles boutiques et deux énormes entrepôts qui abritent la production, la distribution et d'autres choses importantes permettant à l'entreprise de continuer à prospérer en douceur.

« A SUIT TO TRAVEL IN » (un costume pour voyager)

« A Suit to Travel In » incarne les idées que Paul se fait de la confection sur mesure, à savoir qu'elle doit être élégante tout en offrant une complète liberté de mouvement. Par conséquent, « A Suit To Travel In » fut créée avec à l'esprit les mots mouvement et confort.

« A Suit To Travel In » a été lancée par la gymnaste olympique britannique Max Whitlock en août 2015, qui a démontré la flexibilité et la résistance au pli du costume en effectuant une série de mouvements de gymnastique impressionnants tout en portant un costume « A Suit To Travel In ».
Le costume est fait de fils en 100 % laine double retors avec un étirement naturel et aux propriétés infroissables. C'est la fantastique vitalité de ce tissu qui donne au costume ses qualités uniques. Le tissu de laine du costume est naturellement aéré et évacue l'humidité, permettant à la personne qui porte le vêtement de rester au frais et confortable tout en conservant un look net et ajusté

DE L'INSPIRATION PARTOUT

Paul attribue une grande partie de son succès à son âme de collectionneur ; il est fasciné par le design, c'est un savant de la mode et il aime collectionner de façon compulsive des tas de « trucs ».
Paul est un passionné d'Instagram. Paul reste pour toujours attiré par le visuel. Il appris donc rapidement à manier Instagram et posta sa première image en 2012. Depuis, le compte personnel de Paul a rassemblé près de 300 000 abonnés.

Le bureau de Paul contient une vaste collection de curiosités et de souvenirs. Paul reçoit constamment des objets intéressants de la part de ses amis et fans. Et Paul accroît en permanence sa collection quand il voyage autour du monde.

La boutique-phare de Paul Smith sur Floral Street à Covent Garden, à Londres.

Mon meilleur conseil est de prendre son temps. La vie est une joie. Pas besoin de devenir riche et célèbre immédiatement. Prenez votre temps, grandissez en douceur et vous vivrez une belle vie
Sir Paul Smith

Crédits : histoire

Cette exposition a été créée par le British Fashion Council en collaboration avec Paul Smith. Tous les droits appartiennent à Paul Smith, sauf mention contraire. Tous les noms des mannequins et photographes sont mentionnés si cette information est connue.

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil