Frida Kahlo et la mode

Condé Nast Archive

par Laird Borrelli-Persson

La différence est une force. "Je pensais que j'étais la personne la plus étrange au monde" déclare un jour Frida Kahlo, l'artiste peintre mexicaine qui est devenue une icône pour les personnalités de l'univers de la mode et ceux qui y sont étrangers.
Affaiblie par la polio et un accident de bus qui affecte le cours de sa vie, cette femme courageuse, indépendante et audacieuse repousse les limites en matière de sexualité et d'habillement.
Elle a des relations amoureuses avec des femmes et des hommes, et sort parfois habillée en homme, ce qui représente des comportement tabous pour l'époque.
Toutefois, lorsque son portrait est publié dans le numéro d'octobre 1937 du magazine Vogue, elle porte une tenue plus classique. La séance photo intitulée "Señoras of Mexico" atteste de la vie sociale de l'élite.

La photo a été prise par Toni Frissell, connue pour ses portraits en extérieur et pleins de vie représentant des femmes de la haute société. Frida Kahlo porte un corsage à pois avec un empiècement plissé, une jupe longue à volants et des pendants d'oreille. Ses cheveux sont répartis en deux tresses, avec la raie au milieu, et elle tient une magnifique étole à franges de couleur magenta au-dessus de sa tête.

Ce châle ressemble à celui que portait Frida Kahlo dans Vogue en 1937.
Comme le note la journaliste Claire Cohen, Frida Kahlo intégrait souvent dans sa garde-robe le costume traditionnel des membres de la "communauté matriarcale mexicaine de Tehuantepec". Elle en faisait un acte politique et s'en servait pour affirmer son style.
Frida Kahlo était sa propre muse, et ces vêtements ont pris une place à part entière dans le récit de son vécu, mélange d'amour, de douleur, de transformation et de fantasme.
 
De nombreux stylistes ont fait de l'artiste peintre leur égérie, inspirés par le style de Frida Kahlo tel qu'il a été représenté dans des photos et dans ses tableaux.
Alberta Ferretti, printemps 2014
Les fleurs brodées et les pendants d'oreille illustrés ici sont des éléments que Frida Kahlo intégrait souvent dans ses tenues.
Creatures of Comfort, printemps 2017
Le harnais fait référence au tableau "La colonne brisée" que Frida Kahlo a peint en 1944.
Naeem Khan, printemps 2016
Le styliste a cité nommément Frida Kahlo comme source d'inspiration pour ce défilé.
Jean-Paul Gaultier, printemps 1998
Les œuvres de Frida Kahlo intègrent souvent des touches surréalistes ou magiques. Elles semblent avoir inspiré ces boucles d'oreilles en forme d'œil.
Creatures of Comfort, printemps 2017
La veste Frida et Diego
Outre le style personnel et l'art de Frida Kahlo, l'univers de la mode emprunte des attitudes qui lui sont propres pour exprimer un côté bohème.
Des variantes des coiffures florales de l'artiste, très romantiques, sont célèbres pour avoir été adoptées par celles que l'on surnomme les "festival girls".
Jean-Paul Gaultier découvre les tableaux de Frida Kahlo par l'intermédiaire de Madonna. Pendant sa visite de Casa Azul, la maison de la peintre à Mexico, il y ressent sa présence. Lors de son défilé du printemps 1998 à Paris, il présente une collection qui rend magnifiquement hommage à l'artiste.
"La beauté, la force et la douleur qui émanaient de ses œuvres m'ont touché au plus profond de moi," déclare le styliste au magazine Vogue.
"Frida incarne à la fois le courage et l'intemporalité. J'ai toujours aimé la différence, et Frida n'avait pas peur d'être différente."
Lors de ce défilé, même le look des mannequins rendait hommage à Frida Kahlo, tel ce "monosourcil".
Ce message d'intégration, de fierté et d'affirmation de soi aide les gens à s'assumer. Il est valable pour tout le monde et reste toujours d'actualité.
Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil