7 juil. 2018

Regards rieurs

Rmn - Grand Palais

Jusqu’au XVIe siècle, sourires et rires ne sont guère présents dans l’art occidental. Tout juste les voit-on apparaître dans des scènes grotesques frisant la satire, comme celle montrant le puissant Hercule se laissant travestir, à l’amusement général, par un essaim de femmes.

Au XVIIe siècle, des peintres comme Velázquez, Ribera ou Hals osent le sourire à pleines dents et les yeux qui pétillent dans des tableaux inspirés d’un peuple joyeux de musiciens ou de mendiants.

Mais le rire bien souvent côtoie la dérision. Rares cependant sont les artistes à se moquer d’eux-mêmes, comme ce Joseph Ducreux qui pousse à son comble l’autodérision et la provocation dans un autoportrait, étonnant par son éclat de rire et son index pointé sur nous.

Chez Renoir, peintre des jours heureux, pour lequel «un tableau doit être une chose aimable, joyeuse et jolie, oui jolie ! », c’est l’expression d’un bonheur simple et sincère, d’une joie de vivre communicative, qui emplit le regard des femmes amoureuses.

Comme emportée par la danse, l’une d’elle s’abandonne avec des yeux rieurs dans les bras de l’homme qui l’enlace et murmure à son oreille.

Juché sur les épaules de celle qu’il adore, Chagall enivré par le vin porte un toast et s’amuse de ses propres facéties.

Rmn-Grand Palais
Crédits : histoire

Nous tenons à remercier,

pour les œuvres reproduites : les musées de France dont les collections sont représentées par l’Agence photographique de la Réunion des musées nationaux-Grand Palais:
Toulouse, Fondation Bemberg; Paris, musée du Louvre; Rouen, musée des Beaux-Arts; Paris, musée d'Orsay; Paris, Centre Pompidou - Musée national d'art moderne - Centre de création industrielle;
© Adagp, Paris, 2018 (Marc Chagall, Double-portrait au verre de vin

-pour la conception, l’iconographie, la rédaction et la coordination du projet Rmn-Grand Palais: Cécile Maisonneuve (Docteur en histoire de l’art, Chargée de mission, conseil scientifique), Nathalie Gathelier (Conférencière), Annie Madec (Iconographe), Françoise L.-Peissel (Chef de projet) et Camille Gohier (assistante-stagiaire chef de projet) de la Rmn-Grand Palais.


Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil