La légende à la lettre : les conversations d'Einstein avec les scientifiques français

Académie des sciences

Jetez un oeil sur les échanges fascinants - parfois drôles - d'Albert Einstein avec de grands mathématiciens français. Ces conversations d'avant-garde ont contribué à façonner ses travaux scientifiques les plus novateurs.

Portrait peint d'Albert Einstein, Albert Einstein, Provenant de la collection : Académie des sciences

En 1905, dite année miraculeuse, Albert Einstein publie cinq travaux novateurs sur : la structure corpusculaire de la lumière, la possibilité de prouver l’existence des atomes en étudiant le mouvement de granules dans un liquide, la théorie de la relativité, et le lien E=mc2 entre masse et énergie.

Jean Perrin, Provenant de la collection : Académie des sciences

Jean Perrin est physicien français. Motivé en particulier par les idées théoriques d’Einstein, il effectue, entre 1905 et 1909, des recherches expérimentales sur le mouvement de granules en suspension dans un liquide qui établissent la réalité des atomes, et lui valent d'être élu à l’Académie des Sciences en 1923 et de recevoir le prix Nobel de physique 1926.

Rapport de l'Académie des sciences en faveur de l'admission d'Albert Einstein, 1933, Provenant de la collection : Académie des sciences

Le 12 juin 1933, Jean Perrin propose à l’Académie des sciences d’élire Albert Einstein comme membre associé étranger. L’Académie des sciences est l’une des plus importantes institutions scientifiques mondiales. Einstein acceptera avec plaisir la reconnaissance internationale supplémentaire apportée par cette élection.

Lettre de Jean Perrin au Ministre de l'Education nationale, Jean Perrin, 1933, Provenant de la collection : Académie des sciences

Le 26 juin 1933, Anatole de Monzie, ministre de l’Éducation Nationale, reçoit de l’Académie des sciences, le courrier lui annonçant l’élection d’Albert Einstein comme membre associé étranger et lui demandant de la soumettre à l’approbation d’Albert Lebrun, Président de la République.

Lettre de l'Académie des sciences accompagnant le décret de l'admission d'Albert Einstein, 1933, Provenant de la collection : Académie des sciences

Albert Einstein reçoit en retour cette lettre officielle qui confirme son élection. L’Académie des sciences devient sa maison. Il peut désormais assister aux séances et participer à ses travaux.

Décret officiel confirmant l'admission d'Albert Einstein à l'Académie des sciences, 1933, Provenant de la collection : Académie des sciences

Puis le décret de son élection paraît quelques jours plus tard.

Récépissé de l'Université de Princeton, 1933, Provenant de la collection : Académie des sciences

On envoie ce décret à Einstein, à l’Université de Princeton. En raison des événements en Allemagne, avec l’arrivée d’Hitler au pouvoir, Einstein s’installe définitivement à Princeton en 1933, comme membre à vie du nouvel Institute for advanced study. Il y restera 22 ans.

Lettre d'Albert Einstein au Secrétaire perpétuel Monsieur Lacroix - „Westernland“ 14. octobre 1933, Albert Einstein, 1933-10-14, Provenant de la collection : Académie des sciences

Quelques mois après son élection, Albert Einstein, touché par cette reconnaissance, remercie les deux Secrétaires perpétuels de l’Académie des sciences. Il envoie une première lettre manuscrite de remerciement à Alfred Lacroix, Secrétaire perpétuel de la 2è division (sciences chimiques, biologiques et médicales).

Lettre dactylographiée d'Albert Einstein au deuxième Secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences, Princeton 26 décembre 1933, Albert Einstein, 1933-12-26, Provenant de la collection : Académie des sciences

Il envoie une deuxième lettre dactylographiée à Émile Picard, Secrétaire perpétuel de la 1ère division de l’Académie des sciences (mathématique et physique).

Page de la collection d'archives d'Albert Einstein, Albert Einstein, Provenant de la collection : Académie des sciences

Albert Einstein remplit son dossier d’inscription et le renvoie.

Photographie d'Albert Einstein autographée, Albert Einstein, Provenant de la collection : Académie des sciences

Il envoie à l’Académie une photographie récente de lui, qu’il autographie.

Congrès Solvay 1911 - 1913, Albert Einstein, Provenant de la collection : Académie des sciences

Einstein a eu d’importants échanges avec d’autres membres de l’Académie des sciences, physiciens ou mathématiciens français (Henri Poincaré, Paul Langevin, Marie Curie, Jean Perrin, Maurice de Broglie, Jacques Hadamard, Paul Painlevé, Emile Borel, ...). Il les a rencontré lors des congrès internationaux Solvay (1911,1913,1927), ainsi que lors de ses visites en France en 1922 et 1929.

Ici un exemple d'échanges lors du Congrès de Solvay.

Lettre d'Albert Einstein à Elie Cartan - 21 juin1950, Albert Einstein, 1950-06-21, Provenant de la collection : Académie des sciences

En tant que membre de l’Académie des sciences, Albert Einstein retrouve deux de ses amis académiciens. Il s’agit du mathématicien Elie Cartan et du physicien Louis de Broglie avec lesquels il entretient une longue correspondance.

Ici, une lettre, à Elie Cartan, où il évoque la mort d’un proche d’Élie. Il y mentionne que le passage du temps et le « maintenant », sont illusoires.

Lettre d'Albert Einstein à Elie Cartan - Berlin Ouest - 26 avril 1932 (1), Albert Einstein, 1932-04-26, Provenant de la collection : Académie des sciences

Une autre lettre à Elie Cartan entre 1929 et 1932, Einstein et Cartan échangent de nombreuses lettres, au fort contenu scientifique, et à un rythme soutenu. Cartan prend la peine d'expliquer en détail à Einstein sa théorie des systèmes différentiels « en involution ». Einstein est très heureux d’apprendre à utiliser cette théorie mathématique et en remercie Cartan.

Lettre d'Albert Einstein à Elie Cartan - 16 février 1947, Albert Einstein, 1947-02-16, Provenant de la collection : Académie des sciences

Une autre lettre, à Elie Cartan, où il évoque la mort du fils d’Élie, tué par les Allemands.

Lettre d' Albert Einstein à Louis de Broglie - 13 novembre 1929, Albert Einstein, 1929-11-13, Provenant de la collection : Académie des sciences

La correspondance d’Albert Einstein avec Louis de Broglie et Elie Cartan a apporté un éclairage particulièrement important aux idées scientifiques de la première moitié du 20ème siècle.

Lettre d'Albert Einstein à Louis de Broglie - 14 Avril 1953, Albert Einstein, 1953-04-14, Provenant de la collection : Académie des sciences

En 1924, Einstein avait été le premier à comprendre l’importance des idées de Louis de Broglie concernant la structure ondulatoire de la matière. Ces idées conduisirent Erwin Schroedinger à écrire en 1926 sa célèbre équation.
En 1953, comme dans cette lettre, un dialogue s’instaure entre Einstein et Louis de Broglie concernant l'interprétation de l’onde (psi) apparaissant dans l’équation de Schröedinger.
Au dernier paragraphe, Albert Einstein cite avec humour l’épisode Biblique sur la Tour de Babel.

Crédits : histoire

Catherine Bréchignac, physicienne, Secrétaire perpétuelle honoraire de l'Académie des sciences, Ambassadrice déléguée à la science, la technologie et l'innovation

Thibault Damour, physicien, médaille d'or du CNRS, membre de l'Académie des sciences depuis 1999

Isabelle Maurin-Joffre, conservateur en chef du patrimoine, directeur du service des archives de l'Académie des sciences

Christian Auboyneau, Directeur du mécénat, du développement, et des Rencontres capitales

Crédits : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Accueil
Explorer
À proximité
Profil