Villa Arson, reproduction des plans originaux

Villa Arson

Les plans furent tracés par l'agence MTA (Marot Tremblot Architecture). « La volonté de faire disparaître les constructions dans la verdure m'incita à l'étaler comme un lézard au soleil. [...] Compte tenu des arbres et des pentes raides et fragiles à éviter, ces 17 000 m2 de plancher sur un terrain de 23 000 m2 représentaient une occupation importante. Ce programme intégrait for heureusement des salles de conférence nécessitant des projections, des salles d'expositions exigeant de nombreuses cimaises et des éclairages artificiels, ainsi que des dépôts et des garages, ce qui nous a permis de nous enfoncer sur plusieurs niveaux dans ce sol de sable et de galets. Le gros lézard de béton s'agrippe donc au terrain, laissant à l'entrée sa queue s'enrouler autour d'un bosco qui prodigue son ombre à la détente des étudiants » (Michel Marot).

Ces élévations permettent de percevoir parfaitement le déploiement horizontal de l'architecture, épousant la colline à la manière des jardins étagés du domaine originel. « La volonté de faire disparaître les constructions dans la verdure m'incita à l'étaler comme un lézard au soleil » (Michel Marot).

Élévations sans la végétation

Terrasses du bâtiment 4, vues vers le sud

Créé le 7 juillet 1966, ce plan fut rectifié le 25 octobre de la même année. Il permet de situer précisément la répartition des bâtiments 1, 2, 3, 4 et 5.

Sur la droite, les logements qui accueillent notamment des artistes en résidence donnent de plain-pied sur le Bosco (jardin d'accueil).

Vaisseau principal de l'ensemble architectural, le bâtiment 3 ouvre sur un vaste hall à deux niveaux.

Pour dessiner les plans, Michel Marot s'inspire des villages méditerranéens. Il crée des ruelles, des places publiques, des lieux de rencontre, des amphithéâtres extérieurs, des labyrinthes. Ici la rue centrale qui dessert les ateliers de l'école.

L'implantation de la Villa Arson correspond à l'espace strié. Ce plan donne des informations sur la structure des jardins du domaine originel.

Crédits : histoire

Direction
Jean-Pierre Simon

Responsable du projet
Cédric Moris Kelly

Questions juridiques
Alain Avena

Numérisation
Sous la conduite de Patrick Aubouin

Rédaction
Patrick Aubouin
Cédric Moris Kelly

Traduction
Claire Bernstein

Versement dans l'interface Google Cultural Institute
Cédric Moris Kelly

La capture des espaces par l'équipe Google Street View a été rendue possible grâce à la mobilisation des équipes techniques de la Villa Arson :

Accueil, surveillance & maintenance
Joël Jauny

Accueil, surveillance intendance & hébergement
Isabelle Clausse
Dave Dhurmajee
Marlène Lebrusq
Jean-Pierre Vitry

Service technique / Bâtiments
Jean-Paul Carpentier
Gérard Maria
Pascal Rigaux
Michel Serve

Jardins
Patrice Lorho
Pascal Pujol
Kévin Serviole

Merci à Michel Marot pour la gracieuse autorisation d’utiliser le fonds d’archives Marot Tremblot Architecture (MTA)

Avec le support du Ministère de la Culture et de la Communication et des équipes Google Street View et Google Cultural Institute

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil