Diego et Frida : un sourire à mi-chemin

Museo Casa Estudio Diego Rivera y Frida Kahlo

Découvrez-en plus sur les hauts et les bas de ce célèbre couple à travers la collection Diego Rivera House - Studio-Musée.

Un couple unique
En suivant leur travail chronologiquement, nous arrivons à comprendre le voyage fascinant parcouru par ces personnages, ainsi que leurs similitudes et leurs contrastes en tant que couple. Aujourd’hui, ils sont plus pertinents que jamais : des icônes de l’identité mexicaine et de l’amour inconditionnel.
Des vies parallèles
Diego Rivera et son frère jumeau, Carlos, sont nés le 8 décembre 1886. Carlos, malheureusement, décède 18 mois plus tard. La tragédie hantera le peintre tout au long de sa vie, et il a représenté son frère dans plusieurs de ses fresques, y compris « Sueño de una tarde dominical en l'Alameda Central » (Rêve d’un dimanche après-midi dans le parc d'Alameda).

Il commence à étudier à l’Académie de San Carlos à un jeune âge, et en 1905, il décroche une bourse lui permettant de continuer sa formation à Paris.

En 1907, Rivera étudiait l’art en Espagne. Le 6 juillet de la même année, Frida Kahlo est née à Mexico, à la Maison Bleue de Coyoacán.

En septembre 1910, Rivera décida de retourner au Mexique pour exposer le travail qu’il avait produit pendant son séjour en Europe, mais retourna peu après sur le Vieux Continent.

C’est l’année où Frida Kahlo décida que ce serait l’année de sa « naissance », s’identifiant pleinement aux idéaux révolutionnaires et se considérant comme une fille de la Révolution mexicaine.

Diego est retourné au Mexique en 1921 et a commencé à travailler sur une fresque intitulée « La Creación » (La Création) dans l’amphithéâtre de Bolívar à l’Escuela Nacional Preparatoria (École nationale préparatoire). Frida Kahlo a rejoint l’institution en 1922, et c’est là qu’ils se sont rencontrés.

« Yo te cielo » (Je te ciel)
Six ans plus tard, Frida montre son travail à Diego, qui lui offre l’encouragement effusif : « Continuez, jeune femme. Vous avez du talent. » Leur histoire d'amour s’épanouit et, en 1929, le couple se marie. Ce fut le premier mariage de Kahlo, mais le troisième de Rivera.

En plus d’avoir un amour mutuel pour l’art, tous deux étaient des activistes de la gauche mexicaine.

Le couple déménagea aux États-Unis quand il fut invité à créer des fresques à San Francisco, Detroit et New York. En 1933, ils peignent une fresque pour le Rockefeller Center, comprenant une image de Lénine. Pour cette raison, elle fut détruite, et ils prirent la décision de retourner au Mexique.

A leur retour, ils s’installèrent dans la maison-atelier que l’architecte Juan O'Gorman avait construite pour eux à San Ángel. Les nombreuses liaisons de Diego ont conduit à leur divorce en 1935.

Après la séparation, Frida déménagea dans un appartement moderne à Insurgentes. Cependant, il ne lui fallut pas longtemps pour revenir vers son bien-aimé Diego. Néanmoins, le couple continua de vivre séparé : Rivera à San Ángel et Kahlo à Coyoacán.

Pendant leur séjour aux États-Unis, le couple captivant fit réaliser ses portraits par des photographes comme Edward Weston et Nickolas Muray, avec qui Frida a eu une aventure passionnée.

En 1937, ils invitèrent Leon Trotsky à séjourner avec eux à la Maison Bleue à Coyoacán. Frida et Trotsky débutèrent une histoire d’amour secrète, qui blessa profondément Rivera, du fait de son admiration pour le chef communiste. En 1938, Rivera et Kahlo se lièrent d’amitié avec André Breton, auteur du « Manifeste surréaliste », et sa femme, la peintre Jacqueline Lamba. Le couple s’installa dans la maison-studio que Frida avait initialement occupée à San Ángel.

En 1940, Frida et Diego décident de se remarier à San Francisco. À leur retour au Mexique, ils vécurent à la Maison Bleue à Coyoacán et Diego se rendait tous les jours à la maison-atelier pour continuer son travail.

De 1944 à 1954, la santé de Frida se détériore et cela met à mal leur relation déjà fragile. En dépit de sa maladie, elle dévoile la seule exposition solo qu’elle ait jamais tenue pendant sa vie, à la galerie d’art contemporain.

Le 2 juillet, une Frida convalescente défile avec Diego lors d’une manifestation pour protester contre l’intervention américaine au Guatemala.

Onze jours plus tard, le 13 juillet 1954, elle décède. Tout au long de sa vie, elle aura subi plus de 20 interventions chirurgicales, la dernière étant l’amputation de sa jambe gauche.

Trois ans plus tard, après avoir lutté contre le cancer, Diego Rivera meurt en 1957.

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil