mai 1959

Boycott de l'apartheid

Getty Images

"Peuple britannique, nous ne vous demandons rien d'extraordinaire si ce n'est le boycott des biens d'Afrique du Sud"
Julius Nyeree, 1959

C'est par ce simple appel que le mouvement de boycott est créé en Grande-Bretagne en 1959 dans le but de venir en aide à la population non blanche d'Afrique du Sud. Un an plus tard, la manifestation pacifique de Sharpeville au cours de laquelle 69 personnes sont tuées par la police sud-africaine provoque une telle émotion que le mouvement antiapartheid réclamera des sanctions économiques et l'isolement total du régime d'apartheid en Afrique du Sud. 

Des étudiants aux célébrités, des syndicalistes aux dirigeants religieux et du parti travailliste au parti communiste, la vague de protestation prend de plus en plus d'ampleur.

1969 : L'Évêque David Sheppard, la parlementaire Anne Kerr, Lord Donald Soper et le parlementaire Ian Mikardo
1963 : Vanessa Redgrave, Barbara Castle et Robert Resha 
1993 : L'ancien Évêque de Stepney, Trevor Huddleston
1978 : Joan Lestor, membre du groupe parlementaire travailliste 
1965 : L'acteur Patrick Wymark, l'Évêque Reeves et la journaliste Ruth First
1974 : L'engagement militaire britannique se poursuit malgré l'opposition

En réalité, le Royaume-Uni est la principale source d'investissement étranger en Afrique du Sud et cette dernière est le troisième plus gros exportateur vers le Royaume-Uni. Même l'engagement du parti travailliste faiblit après son accession au pouvoir en 1964 lorsque Harold Wilson déclare que les sanctions économiques frapperaient le peuple africain et les sud-africains blancs qui se battent pour maintenir des moyens d'existence décents."

Cependant, le mouvement antiapartheid signe quelques belles victoires, dont l'expulsion de l'Afrique du Sud des pays du Commonwealth en 1961.

Les épreuves les plus controversées se jouent sur les terrains de sport, des championnats de tennis sur gazon aux championnats internationaux de rugby. Des échanges virulents avec la police ont lieu pendant la campagne pour faire annuler la tournée de l'équipe de cricket sud-africaine en Angleterre en 1970. 

Le mouvement antiapartheid obtient que l'Afrique du Sud soit privée des Jeux Olympiques de Tokyo en 1964 avant d'être officiellement exclue en 1970. 

1970 : Réunion autour de la campagne d'annulation de la tournée 1970
1965 : Manifestants devant l'hôtel Waldorf à Londres où séjourne l'équipe de cricket sud-africaine
1970 : Manifestants devant le club de tennis de Sutton
1969 : Un policier reçoit un coup de couteau au cours d'une émeute qui éclate sur le terrain de rugby de St Helen à Swansea, pendant un match contre les Springboks. Le mouvement antiapartheid poursuit ses activités en Angleterre jusqu'en 1994, date à laquelle l'ANC arrive au pouvoir. 
Crédits : histoire

Curator — Sarah McDonald, Getty Images
Photographers — Central Press, Express Newspapers, Fox Photos, Keystone Press, Steve Eason

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil