2012

GRAFFITI GENERAL       Les fresques

GRAFFITI GENERAL

1931, Pantin: La Chambre de Commerce et d’Industrie inaugure le bâtiment des Magasins Généraux.

 

20 000 m2 de béton ourlés d’1.4 km de coursives viennent border le Canal de L’Ourcq, qui devient témoin du va-et-vient de marchandises libres de douanes.

 

Les Magasins mobilisent en 1958 plus de 120 employés. 

Mais les années 60-70 et la mutation des industries agroalimentaires pénalisent l’activité et les Magasins Généraux ferment leurs portes début 2000.

Le bâtiment abandonné devient un terrain de jeu pour les graffeurs du 93. Les murs chargés d’Histoire en racontent de nouvelles, le gris du béton prend des couleurs. Le mélange stylistique entre l’architecture et le graffiti fait de l’édifice a fait la notoriété de ce lieu atypique. 

Aujourd’hui, le bruit des marteaux-piqueurs couvre celui des bombes de peintures. L’agence de publicité BETC viendra fouler le béton en 2016. Mais avant d’écrire une nouvelle page de vie du bâtiment, il fallait s’assurer d’une chose : préserver son passé.

C’est dans cette démarche que les Magasins Généraux ont été entièrement photographiés et modélisés pour conserver les œuvres de cette bâtisse iconique et permettre à tous de revivre jusque dans les moindres détails l’époque bariolée du Magasin devenu Monument.

Une fresque est un graff réalisé avec un fond et agrémenté de décors et de personnages. La fresque est souvent réalisée par plusieurs graffeurs. On en retrouve quelques-unes dans le bâtiment.

Crédits : histoire

Rôle — Prénom, nom, fonction (facultatif)
Prénom, nom, fonction (facultatif)

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil