Le domaine agricole

Château de Talcy

 Un jardin nourricier et un havre de paix.

Le domaine au XVIIIe siècle
Au XVIIIe siècle, le château devient un vaste domaine agricole vivrier.

En 1718, le château de Talcy acquis par les Burgeat devient un domaine agricole vivrier. Cette fonction du jardin nourricier en autarcie est commune à l’époque dans toutes les propriétés.

Délimité par des bornes en pierre, le domaine compte 550 hectares dont 6 hectares clos et 7 fermes dans les alentours immédiats. Cet ensemble est placé en fermage avec fruits (pommes, poires, oranges, abricots), légumes, vendanges, récolte, vente de céréales et coupes de bois.

Toute cette production très variée assure la subsistance de la famille qu’elle séjourne à Talcy à la belle saison ou à Paris l’hiver.

Le domaine aujourd’hui
Verger de collection associé au potager, il vise à retrouver la fonction nourricière du domaine.

Au fil des ventes de terres au XIXe siècle, le domaine ne compte aujourd’hui plus que 6 hectares.

Il s’agit d’un jardin ornemental ouvert au public, se déployant en pente douce vers le bois de Talcy. Le parterre divisé en carrés de buis, planté de fleurs et d’arbustes, forme une terrasse avec perron en hémicycle.

Réaménagé en 1996, le jardin devient un conservatoire des essences fruitières et des savoir-faire arboricoles, puis avant de devenir verger de collection aujourd’hui. Cette restauration vise à retrouver la fonction nourricière historique, et donc la distribution en carrés avec l’association du verger et du potager réhabilitée en 2014.

Château de Talcy
Crédits : histoire

Cette exposition virtuelle a été réalisée par les équipes du Centre des monuments nationaux, avec la contribution des équipes du Château de Talcy, l’appui des équipes du pôle images et la coordination du pôle numérique.
Les images sont extraites de Regards - Banque d’images des monuments © Centre des monuments nationaux

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil