Espèces, la maille du vivant 

Musée des Confluences

 

« Qui sommes-nous, nous les humains et quelle est notre place au sein du monde vivant ? »
Dans l’exposition « Espèces, la maille du vivant », vous découvrez ce réseau de cordages, métaphore des liens complexes et multiples entre les êtres vivants. Cette maille vous accompagnera tout au long de votre réflexion autour de cette question fondamentale et existentielle : « Qui sommes-nous, nous les humains et quelle est notre place au sein du monde vivant ? ».
Ce qui fait de l’Homme un animal particulier, c’est une combinaison originale de caractères qui, chez d’autres espèces, varient en termes de degré ou de modalité. C’est par exemple un être social, intelligent et conscient de son corps…mais parmi d’autres.
Comme tous les êtres vivants, l’Homme est lié au milieu naturel et interagit avec les autres espèces, mais son impact sur cette maille du vivant pour subvenir à ses besoins est considérable. Les conséquences pour la biodiversité sont inquiétantes et placent l’Homme face à de véritables choix de sociétés.

Momies de chat (332 av.-337 ap. J.-C.)
La collection du musée des Confluences recense près de 2 500 momies animales. Ce nombre remarquable de spécimens momifiés conservés en fait la plus importante collection au monde hors d'Égypte.

Masque Cara Grande
En Amazonie, parures, masques et peintures corporelles prolongent le corps et constituent une sorte d'habit d'espèce que les membres d’un groupe portent par-dessus leur forme d'humain.

Microscope simple de Huygens (Vers 1680)
Ce microscope a été conçu par le célèbre astronome et physicien néerlandais Christiaan Huygens (1629-1695), qui propose un nouveau type d’instrument pour explorer l’invisible.

Opossum de Virginie
Ce spécimen entier naturalisé fait partie des Marsupiaux Didelphidés dont les différentes espèces se rencontrent du Canada jusqu'au Costa Rica. Les opossums sont des animaux essentiellement nocturnes et omnivores.

Amulette en pendentif pectoral terewt
Ce pectoral imposant est l’élément essentiel de la parure des femmes (notamment touarègues) lors des grandes fêtes et des mariages.

Dodo
Le dodo est souvent cité comme premier exemple connu de l'influence humaine sur la disparition des espèces.

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil