L'utilisation des sortilèges est multiple : vous pouvez en énoncer un si vous souhaitez être heureux en amour, si vous voulez vous protéger d'une maladie ou si vous voulez tout simplement devenir invisible ! Dans le monde magique de Harry Potter, les balais sont également des objets enchantés. Encore de nos jours, les balais ont une connotation magique et ils sont toujours utilisés par les sorcières et les sorciers modernes.

La représentation moldue d'une sorcière ne saurait être complète sans un balai volant […]. […] les balais et la magie soient si intimement liés dans l'esprit des Moldus."
– Le Quidditch à travers les âges

Le balai d'Olga Hunt
Toutes les sorcières et tous les sorciers doivent être capables de voler sur un balai. Doté d'un manche minutieusement décoré, ce balai de sorcière traditionnel appartenait à Olga Hunt, qui vivait dans le village de Manaton, dans le comté de Devon.

Elle l'utilisait à des fins magiques. Par une nuit de pleine lune, elle aurait été aperçue sur son balai autour de Haytor Rocks, dans le Dartmoor, au grand affolement des couples contant fleurette et des campeurs.

Harry et Drago en plein vol
Jim Kay a réalisé les illustrations de Harry Potter dans les toutes nouvelles éditions de Bloomsbury. Dans cette toile préliminaire réalisée pour "Harry Potter et la Chambre des Secrets", Harry plisse les yeux à cause de la pluie et tient fermement son balai des deux mains. À l'arrière-plan, Drago Malefoy vole à sa poursuite.

Les sorcières du Lancashire
Ce charmant petit livre est intitulé "The History of the Lancashire Witches" (L'histoire des sorcières du Lancashire). Il décrit ce comté anglais comme étant "connu pour ses sorcières et les étranges tours qu'elles ont joués". En parallèle à cette image d'une sorcière joyeuse enfourchant un balai, l'auteur anonyme affirme que : "Les sorcières du Lancashire se divertissent principalement en pratiquant des activités amusantes ou un sport, et sont plus sociables que toutes les autres".

Les familiers
Les sorcières sont depuis longtemps associées à des esprits surnaturels connus sous le nom de "familiers". Margaret a été accusée en 1621 d'avoir eu recours à la sorcellerie pour causer la mort soudaine d'Anne Fairfax dans le village de Fewston, dans le Yorkshire. L'affaire a été abandonnée lorsqu'une amie d'Anne a reconnu qu'elle avait inventé ces allégations, mais cela n'a pas empêché la famille de la victime de faire connaître les circonstances présumées de sa mort.

Cette illustration représente Margaret Wait (n° 11) en compagnie de son familier (n° 12), décrit comme "un être déformé de la grosseur d'un chat et doté de nombreuses pattes, ainsi que de poils hirsutes".

"Le professeur Flitwick les appela un par un dans sa classe pour voir s'ils arrivaient à faire danser un ananas sur une table."
Harry Potter à l'école des sorciers

Un anneau magique
Ce papyrus fait partie d'un manuel de magie de la Grèce antique rédigé à Thèbes au IVe siècle. Le manuel contient des sortilèges permettant de démasquer les voleurs et de révéler les pensées intimes de chacun.

Il explique également comment préparer cet anneau magique. Le propriétaire de l'anneau devait y graver un sortilège avant de l'enterrer. L'inscription devait suivre la formule suivante : "Puisse [quelque chose] ne jamais se produire tant que l'anneau reste enseveli".

Abracadabra
Dans le contexte actuel, certaines formules magiques exprimées à travers les siècles semblent plutôt bizarres. Autrefois, l'incantation "Abracadabra" était associée à des pouvoirs de guérison.

Quintus Serenus Sammonicus, médecin de l'empereur Caracalla, prescrivait la formule magique "Abracadabra" pour soigner le paludisme. Il recommandait d'écrire ce mot autant de fois qu'il y a de lettres dans le mot en en omettant à chaque fois une. Le sortilège devait être porté autour du cou, tel une amulette, et fixé à l'aide de lin, de pierres de corail ou de graisse de lion.

"Je pense que la première chose que nous devrions faire, c'est 'Expelliarmus', vous savez, le sortilège de Désarmement. "

Harry Potter – Harry Potter et l'Ordre du Phénix

Comment préparer les expériences d'invisibilité
Vous êtes-vous déjà demandé comment devenir invisible ? Selon ce manuscrit anglais du XVIIe siècle intitulé "The Book of King Solomon called The Key of Knowledge", il vous suffit de réciter les mots suivants (ne nous en voulez pas si le sortilège ne fonctionne pas !)

"Stabbon, Asen, Gabellum, Saneney, Noty, Enobal, Labonerem, Balametum, Balnon, Tygumel, Millegaly, Iuneneis, Hearma, Hamorache, Yesa, Seya, Senoy, Henen, Barucatha, Acararas, Taracub, Caramy, by the mercy whitch you beare towardes mann kynde, make me to be invysible."

Un sortilège d'amour
Ce sortilège d'amour a été créé aux Pays-Bas au XXe siècle. Il a été peint sur une coquille d'huître pour assurer la fertilité et était destiné à un couple dont les initiales étaient "J" et "R". Ces lettres sont réunies par un fil rouge. Les deux cœurs qui se touchent symbolisent leur amour. Au-dessus figurent les signes astrologiques du couple : Taureau et Gémeaux.

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil