Le patrimoine. L'exploitation minière dans la Sarre - Partie I

State Chancellery Saarland

L‘avantage du soleil, Sous terre, Père: l’Etat

Après plus de 250 ans, l'extraction houillère en Sarre s'est achevée en 2012. Cette décision a constitué un tournant important pour la Sarre, car pendant une longue période, il était tout simplement inconcevable que ce Land puisse vivre sans l'industrie minière. En effet, l'avenir du Land dans son ensemble était étroitement lié à la houille. L'industrie minière était au cœur de presque tous les foyers sarrois, puisqu'il y avait toujours un membre de la famille ou au moins un ancêtre qui avait travaillé dans ce domaine. Si les charbonnages ont donné son visage à notre Land, c'est en grande partie grâce aux personnes qui les ont exploités : les mineurs sarrois. Par leur dur labeur, ils ont non seulement jeté les bases du développement économique en Sarre, mais ils ont également fourni l'énergie nécessaire au miracle économique en Allemagne. Ils ont en outre influencé notre Land, ses valeurs et sa cohésion plus que tout autre groupe professionnel. La solidarité et la camaraderie des mineurs ont servi de modèle pour la cohésion humaine en Sarre. C'est pourquoi il est aujourd'hui de notre devoir de maintenir en vie le souvenir de l'industrie minière. Il convient de préserver les connaissances des racines minières de notre Land, et notamment de les transmettre aux nouvelles générations. L'exposition régionale virtuelle baptisée « Le patrimoine » (« Das Erbe ») joue un rôle important dans le cadre de cette culture commémorative. Nous souhaitons ainsi souligner l'importance de cette époque marquée par les activités minières pour la société sarroise actuelle et à venir. Ce ne sont pas les machines et les tours d'extraction qui sont au centre de l'exposition « Le patrimoine », mais bien les mineurs, leur vie, leur famille, leur culture, leur influence sur le vivre-ensemble en Sarre et l'héritage laissé après la fin de l'industrie houillère. L'exposition montre à quel point l'héritage des mines est riche et varié pour notre Land.
J'espère que les visiteurs de l'exposition « Le patrimoine », ici à la Chancellerie d'État de la Sarre, dans la galerie ouverte de l'Institut culturel de Google, en apprendront davantage sur l'extraction houillère en Sarre et qu'ils approfondiront leur compréhension du travail sous terre.

L‘avantage du soleil
Pendant la période carbonifère,alors que la région de l’actuelle Sarre se trouvait encore à proximité de l’équateur, s’est constitué le fondement de la formation d’importants filons de charbon. En l’absence d’air et sous la pression des sédiments accumulés commença un processuschimique appelé ‹ carbonisation› qui transformeles plantes en charbon. Si des sédiments inorganiques ruisselaient sur des végétaux pendant et aprèsla phase de turbification, alors les feuilles, branches et troncs d’arbres, surtout d’épidondendron (arbre-fougère), restaient imprimés dans les couches de charbon.
Sous terre
Sous le nom de bâtiments de fond sont désignés tous les locaux souterrains nécessaires, directement ou non, à l’extraction d’un minerai. La disposition d’un réseaux complexe de tranchées remplit plusieurs fonctions : d’une part, la houille doit être acheminée de la façon la plus économique possible vers la surface. D’autre part, l’eau de fond qui s’écoule en permanence doit être pompée, les gaz dangereux évacués (surtout le méthane libéré par l’abattage) et l’oxygène nécessaire à la respiration des mineurs introduit dans la mine. Les bâtiments de fond sont agencés suivant les spécificités géologiques de chaque emplacement géographique. Lors de cette installation, tous les principes de sécurité doivent également être respectés.

Le film « La mine de charbon » a servi à l'entreprise Saarberg AG pour former ses apprentis. Grâce à de nombreuses images animées élaborées, le film présente la structure complexe d'une mine de charbon, ainsi que les étapes d'extraction du charbon.

Les clichés ont été pris dans la mine Saar, entre avril et septembre 2012. Ils montrent une cage de descente de quatre perspectives différentes : une vue vers le haut depuis la nacelle, une vue sur le mur qui défile depuis la nacelle, une vue sur les mineurs dans la nacelle et une vue du machiniste d'extraction sur le câble. On réalise ici particulièrement la vitesse à laquelle la nacelle s'enfonce dans les profondeurs (huit à douze mètres par seconde).

Père: l’Etat
L’ère de l’exploitation houillère au bord de la Sarre fut initiée par deuxdécrets du Prince Wilhelm Heinrich von Nassau-Saarbrücken, en 1751 et 1754. La systématisation de l’extraction minière, déjà introduite sous le règne princier, fut poursuivie sous la domination française (1792-1815). Cette époque a été marquée par la première cartographie scientifiquement établie sous le nom d’Atlas Duhamel. Après la passation des puits de Sarre à la Prusse et à la Bavière, commença l’ère étatique à proprement parler en Sarre. Si la compagnie nationale des mines fournissait à ses mineurs des ‹maisons à prime› et des installations caritatives, elle s’immisçait aussi profondément dans leur vie privée par le biais de fortes exigences.
Staatskanzlei des Saarlandes, Öffentlichkeitsarbeit
Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil