1916 – 2014

HALET CAMBEL

Le Musée Olympique

Première femme musulmane aux JO

Halet Cambel, Provenant de la collection : Le Musée Olympique
CHANGE-MAKERS
Si la vie d’un individu peut être compliquée simplement à cause de son sexe, la couleur de sa peau, sa religion ou encore son origine, la diversité des athlètes présents aux Jeux résonne comme un droit à la différence.   Une participation aux JO, si elle ne change pas le monde, peut ainsi contribuer à le faire évoluer. 
Halet Cambel, 1936-08-04, Provenant de la collection : Le Musée Olympique

HALET CAMBEL (TUR, ESCRIME) - 1916-2014

Quand le masque remplace le voile.

En 1936 à Berlin, rien ne distingue la musulmane Halet Cambel des autres olympiennes.

Sa participation aux épreuves de fleuret individuel témoigne ici de l’ouverture de son pays, la Turquie et la laïcité promue par son président Mustafa Kemal Atatürk qui prône l’abolition du voile.

C’est donc le masque d’escrime qui recouvre son visage.
Plus tard, la situation est bien différente pour la Marocaine Nawal El Moutawakel (Los Angeles 1984) ou l’Algérienne Hassiba Boulmerka (Barcelone 1992) : toutes deux bravent les interdits religieux de leurs pays en courant tête nue et en short.

Quand le masque remplace le voile
Halet Cambel, 1936-08-04, Provenant de la collection : Le Musée Olympique
Crédits : histoire

Consultez d'autres portraits passionnants de Change-Makers sur notre webdoc.
change-makers.blog-tom.com

Retrouvez toutes les informations sur Le Musée Olympique à Lausanne
www.olympic.org/museum

Crédits : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Accueil
Explorer
À proximité
Profil