Architecture et décoration intérieure

Château de Bouges

L'architecture
Le château de Bouges est souvent comparé au Petit Trianon. C'est en fait une construction typique de son époque avec un certain goût pour le néo-classicisme. Le nom de l'architecte est inconnu à ce jour.

Les façades du château sont très structurées. Sur ses faces larges, un rythme de trois fois trois fenêtres donne une idée de l'agencement intérieur. La partie centrale en légère saillie est encore plus marquée par la présence d'un balcon au 1er étage.

Réalisé en pierre de tuffeau, le château peut prendre différentes couleurs selon le temps. Quand le soleil se lève, la pierre étincelle de blancheur...

... le soir couchant, elle prend des nuances dorées.

Sur le fronton Est, se trouvent les rares traces de Leblanc de Marnaval qui est à l'origine de la construction du château.

Les façades nord et sud sont plus étroites avec seulement cinq fenêtres sur chaque niveau. On découvre sur cette photo des années 70, la petite taille des buis et des ifs.

La cour des communs située en contrebas au sud du château présente une architecture différente avec ses toits "à la Mansart". Côté Ouest, l'Orangerie fait face à l'entrée de la cour. Au nord, le bâtiment accueillant les écuries et les selleries sépare le château du corps de ferme.

La vue depuis la cour des communs montre l'accès au sous-sol, un troisième étage uniquement destiné au fonctionnement du château.

La décoration intérieure
La décoration intérieure, bien qu'entièrement refaite par les derniers propriétaires, garde des traces de différentes époques et du mode de vie dans le château.

Le hall d'entrée garde peu de trace de sa décoration d'origine. Les profils de dames des quatre dessus-de-porte sont un exemple de décoration antiquisante de la construction.

Avec son impression d'atrium antique, le puits de lumière et les balustres ne sont pourtant pas d'origine.
Les balustres de fer forgé, arrachées à la Révolution, ont été remplacées par du bois peint à l'imitation de la pierre.
Les verrières remplacent, à la fin du XIXe siècle, un lanternon dont nous n'avons pas de réelle représentation.

La lumière joue un rôle très important dans le château. Une ouverture maximale vers l'extérieur avec de grandes fenêtres et les trois halls du rez-de-chaussée en continuité donnent de la transparence au lieu.

La chambre d'Honneur, seule chambre de rez-de-chaussée, montre bien l'ambiance raffinée que le couple Viguier souhaite donner à leur demeure.

La salle à manger peut accueillir une trentaine de personnes grâce à la table centrale, à ses douze pieds et à ses seize allonges.

Des représentations picturales de la chasse décorent le château.

Les boiseries cirées du bureau de Monsieur Viguier donnent le ton à la pièce : une décoration appropriée au maître de maison.

La bibliothèque a un aspect plus chaleureux et cosy. C'est l'une des modifications principales de la structure du château. Les petites pièces situées au nord ont été rabaissées de plafond pour des questions de chaleur. Ceci a donné naissance à des entresols qui permettaient de loger les domestiques.

Parmi les modifications apportées par les derniers propriétaires, les cabinets de toilettes. On y découvre un équipement luxueux, typique des années 1930.

Château de Bouges
Crédits : histoire

Cette exposition virtuelle a été réalisée par les équipes du Centre des monuments nationaux, avec la contribution des équipes du Château de Bouges, l’appui des équipes du pôle images et la coordination du pôle numérique.
Les images sont extraites de Regards - Banque d’images des monuments © Centre des monuments nationaux

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil