Éternités, visions de l’au-delà

Musée des Confluences

La question de la mort  est universelle
L’exposition « Éternités, visions de l’au-delà » vous propose de mettre en perspective la vision occidentale contemporaine avec des exemples puisés dans d’autres époques et d’autres contextes culturels, tels l’Amérique précolombienne, l’Égypte antique ou le Caucase protohistorique.

Objets et sépultures répondent ici aux témoignages et aux interviews de spécialistes qui réfléchissent sur les rapports ambigus que nos sociétés entretiennent avec la mort. En effet, à la différence des autres êtres vivants, l’être humain possède cette aptitude à réfléchir à sa propre mort.

Bien que cette inconcevable fin soit perçue de différentes manières selon les sociétés, elle fait toujours l’objet de rites funéraires. Ces pratiques permettent de rétablir un ordre social bouleversé en attribuant une nouvelle place à chacun. D’ailleurs, dans de nombreuses cultures, la frontière entre le monde des vivants et celui des morts n’est qu’un passage et autorise la communication avec l’au-delà.

Tête funéraire mma
La présence des ancêtres s’incarne dans des objets de culte. Ils sont honorés afin d’assurer aux vivants descendance et satisfaction matérielle.

Vases canopes
Autour du sarcophage abritant le défunt momifié, offrandes et mobilier sont déposés pour lui permettre une existence identique à sa vie terrestre.

Statuette d'homme barbu
Cet objet funéraire est l'un des plus remarquables de la collection prédynastique égyptienne (culture Nagada, 3800-3150 av. J.-C.) du musée des Confluences

Statuette d'homme barbu
Ces statuettes, au rôle funéraire, symbolisaient sans doute le pouvoir masculin, voire celui du défunt.

Tête postiche
Les rituels liés à la préparation du fardo et à sa mise en terre permettent de favoriser le passage du défunt vers son statut d’ancêtre

Tombe féminine
La nécropole de Koban, située dans les montagnes du Nord-Caucase, a livré ossements et objets funéraires contribuant à une meilleure connaissance de la vie quotidienne de ces Européens il y a 3 000 ans.

Entrez dans l'exposition « Éternités, visions de l’au-delà »

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil