1912 – 1993

Le Land Act (loi sur la propriété foncière) de 1913

Africa Media Online

La suppression des "black spots" (terres acquises par les Africains)

Le Land Act ou loi sur la propriété foncière de 1913 interdisait aux Noirs d'acheter ou de louer des terres dans les zones désignées comme "blanches". Cette législation fut l'un des fondements de l'apartheid et a ouvert la voie à d'autres lois restreignant les droits des Noirs et leur accession à la propriété foncière.

Pour appliquer cette loi, le gouvernement prit des mesures pour forcer les Noirs à quitter les zones réservées aux Blancs.

Maison à Valspan, zone menacée par les expulsions forcées du régime de l'apartheid. Les habitants n'étaient pas autorisés à réparer leur maison et seuls des services très rudimentaires leur étaient fournis. Le gouvernement de l'apartheid qualifia ensuite la zone de "bidonville". Le numéro inscrit sur la porte indique que l'expulsion est imminente.
M. Cwaile, un militant de Valspan, devant sa maison. Valspan était une zone menacée par les expulsions forcées du régime de l'apartheid. Les habitants n'étaient pas autorisés à réparer leur maison et seuls des services très rudimentaires leur étaient fournis. Le gouvernement de l'apartheid qualifia ensuite la zone de "bidonville". Le numéro inscrit sur la porte indique que l'expulsion est imminente.
Femme recouvrant les murs de boue. Daggakraal était une zone considérée comme "black spot" (littéralement, "tâche noire") par le gouvernement de l'apartheid et menacée par les expulsions forcées. L'entretien de la maison était perçu comme une forme de résistance à l'expulsion.
Tinkie, poète musicien, et Jill, membre du mouvement Black Sash. Mathopiestad était une région agricole fertile, considérée comme "black spot" (littéralement, "tâche noire") par le gouvernement de l'apartheid et menacée par les expulsions forcées.
Expulsions de Sophiatown, Johannesburg - Déplacement des populations - Les 60 premières familles concernées reçoivent l'ordre de quitter leur maison et se voient proposer un logement dans un nouveau lotissement de Meadowlands. "Par la présente et conformément aux termes du Native Resetlement Act de 1954, il vous est demandé de libérer les locaux dans lesquels vous résidez..."
Résistance aux expulsions
La police surveille les squatteurs dont les maisons ont été démolies. Midrand : 1991
Chargement avant le départ des populations
Toilettes au milieu d'une zone déserte. Les personnes expulsées par le gouvernement de l'apartheid se sont vu parfois proposer des tentes. En revanche, elles n'ont jamais été privées de toilettes. La vue de cette rangée de toilettes dans une zone déserte indique que les expulsions forcées sont imminentes.
Bâtiments en cours de démolition dans le district 6 du Cap
Betty Nakona au milieu de ses biens personnels dans une zone de réinstallation des populations déplacées. Botshabelo : 1987
Une décharge ! Voilà ce qu'était Beestekraal pour ceux que le système de l'apartheid avait expulsés. Ils disposaient de tentes et de toilettes. Les ouvriers agricoles chassés de leur ferme étaient également envoyés ici.
Mme Hlatswayo en train de construire une nouvelle maison à Driefontein. Driefontein était une zone considérée comme "black spot" par le gouvernement de l'apartheid. Les ouvriers agricoles qui étaient expulsés des fermes voisines appartenant à des Blancs trouvaient refuge à Driefontein. M. Timothy Hlatswayo a été blessé lorsque le tracteur ramenant ces ouvriers chez eux s'est renversé. Le fermier, qui refusait de reconnaître sa responsabilité dans l'accident, l'expulsa de la ferme.
Tirer le meilleur parti des expulsions forcées. L'esprit de résistance des Africains.
Crédits : histoire

Photographer — Gille de Vlieg / South Photographs
Photographer — Paul Weinberg / South Photographs
Photographer — Paul Grendon / South Photographs
Photographer — Graeme Williams / South Photographs
Photographer — Cedric Nunn
Photographic Archive — Baileys African History Archive
Photographer — Paul Alberts / South Photographs
Photographer — Guy Tillim /  South Photographs

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil