Nelson Mandela Retrait de la vie politique

Nelson Mandela Centre of Memory

"Je ne fais plus de politique, je me contente d'observer cela de loin, et quand les gens viennent me voir et me demandent : "Que faire dans cette situation ?", je leur réponds : "Non, allez voir ceux qui font de la politique, moi je n’en fais plus, je me suis retiré de ce milieu."

Depuis la fin de son mandat présidentiel en 1999, Nelson Mandela se consacre à diverses œuvres caritatives. Dans les mois qui ont suivi son retrait de la vie politique, il a créé la Fondation Nelson Mandela (NMF), une organisation non gouvernementale (ONG) sans but lucratif lui permettant de poursuivre le travail entrepris pendant son mandat.

Siège de la NMF

En 1994, il a créé la Fondation Nelson Mandela pour l'enfance, organisme subventionnaire visant à améliorer les conditions de vie des enfants défavorisés. Plus tard, en 2003, il a créé la Fondation Mandela Rhodes, ONG visant à promouvoir le leadership en Afrique par le biais d'un programme de bourses d'études supérieures.

L'activité de la Fondation Nelson Mandela pour l'enfance, qui bénéficiait des fonds collectés par Mandela, n'empiétait pas sur l'activité de ses deux autres organisations existantes. Ses principaux domaines d'action étaient l'éducation (construction d'écoles, étude des problématiques liées à l'éducation dans les zones rurales d'Afrique du Sud), le VIH/SIDA (activités de plaidoyer, octroi de subventions en faveur de la recherche) et le programme "paix et réconciliation" (soutien du processus de paix au Burundi, développement de la démocratisation en Afrique).

En 2004, Mandela annonce son souhait de se retirer de la vie publique et inaugure la transformation de son bureau post-présidentiel en Nelson Mandela Centre of Memory. Il attendra encore six ans avant de pouvoir se retirer définitivement et profiter d'un repos bien mérité.

"Je voudrais qu'avant de fêter mes 100 ans je puisse contribuer à trouver une solution à certains problèmes internationaux complexes."

NE M'APPELEZ PAS

Nelson Mandela s'est retiré de la vie politique à plusieurs reprises.

Il fut Président de l’Afrique du Sud jusqu’en 1999, après quoi il ne brigua pas de second mandat.

Le 1er juin 2004, quelques semaines avant ses 86 ans, il fit son célèbre discours dans lequel il indiqua qu'il se retirait de la vie publique. À compter de ce jour, son agenda fut beaucoup moins rempli et ses activités furent considérablement réduites.

Il ajouta : "Je ne compte pas m'éloigner totalement du public, mais je préfère vous contacter pour savoir si je suis le bienvenu, plutôt que d’être appelé pour participer à divers événements. Je vous le demande donc : ne m’appelez pas."

Son équipe dut par la suite rappeler à plusieurs reprises au public qu’il s'était retiré de la vie politique et avait besoin d’espace pour en profiter.

SÉQUENCE RARE : Le 87e anniversaire de Nelson Mandela était spécial à bien des égards. Il a eu lieu dans sa ville natale de Mvezo, où il a été filmé.

Lui, son épouse Graca Machel, d'autres membres de la famille et le professeur Jakes Gerwel (associé et ami de longue date) ont été filmés par un membre de son équipe en train de profiter de la journée dans la campagne du Cap-Oriental. M. Mandela, détendu sous son chapeau de paille, a passé beaucoup de temps à saluer les enfants du village qui s'étaient rassemblés pour honorer ce grand homme qui a su imposer Mvezo sur la carte du monde.

"Je fais désormais partie des anciens de notre société, j'appartiens au monde rural, je suis concerné par l'avenir des enfants et des jeunes de notre pays et suis un citoyen du monde déterminé à œuvrer pour améliorer la vie de nos concitoyens, tant que j'en aurai la force…"

C'EST À VOTRE TOUR

Vingt ans après l’organisation d'un concert au Wembley Stadium de Londres pour la libération de Nelson Mandela, celui-ci se tenait sur une autre scène de la ville et demandait à la nouvelle génération de s'impliquer pour aider la communauté mondiale.

En 2008, vingt jours avant son 90e anniversaire, Nelson Mandela rappela à la foule que, dans un contexte où la pauvreté, l'oppression et les maladies restent des fléaux dans le monde, le travail était loin d'être terminé.

"Ce soir, à presque 90 ans, il est temps que je passe le flambeau. C'est à votre tour maintenant."

Dès lors, le slogan "c'est à votre tour" devint un cri de ralliement invitant d'autres personnes à prendre le relais de Nelson Mandela et à s'impliquer dans la construction d'un monde meilleur.

"Ce soir, à presque 90 ans, il est temps que je passe le flambeau. C'est à votre tour maintenant."

CONVERSATIONS AVEC MOI-MÊME

Conformément à la volonté de Nelson Mandela de voir les jeunes générations participer à l’amélioration des conditions de vie de chacun, le Mandela Day fut instauré en 2009, le jour de son anniversaire. Quelques mois plus tard, les Nations Unies ont déclaré le 18 juillet comme étant la Journée internationale Nelson Mandela. Au cours de cette journée, les personnes et organisations du monde entier sont encouragées à faire le bien autour d’elles.

Jusqu'à présent, les trois Journées Mandela organisées ont connu un grand succès. L'objectif est désormais de faire de chaque jour une journée Mandela.

NELSON MANDELA CENTRE OF MEMORY

La Fondation Nelson Mandela a fait office de bureau pour Nelson Mandela lorsqu'il a démissionné de son poste de Président d'Afrique du Sud en 1999.

Située au départ dans son domicile de Johannesburg, la Fondation s'est installée dans un nouveau bâtiment à proximité, qui a été inauguré le 6 mai 2003. Fin 2004, la fondation s'est axée principalement sur sa fonction de Centre de la mémoire et du dialogue, dont l'objectif était d'archiver la vie de M. Mandela et ses moments forts, ainsi que de promouvoir le dialogue pour une justice sociale.

Lorsqu'il a ouvert le Centre de la mémoire et du dialogue en 2004, il a déclaré : "Nous voulons qu'il soit dédié aux souvenirs et aux histoires réprimés par le pouvoir. C'est l'appel de la justice : cet appel doit être au cœur du projet."

Lorsque M. Mandela a pris définitivement sa retraite fin 2010, la Fondation Nelson Mandela est devenue le Nelson Mandela Centre of Memory.

CONVERSATIONS AVEC MOI-MÊME

Le deuxième livre principal de Nelson Mandela depuis son retrait de la présidence est rapidement devenu un best-seller au niveau mondial.

Publié en 2010, "Conversations avec moi-même" est la première occasion de découvrir, à travers un livre, l'homme se dissimulant derrière le personnage public, l'être humain caché dans l'ombre du héros de la libération.

Ce livre est né de la collaboration entre une équipe du Nelson Mandela Centre of Memory et l'historien Tim Couzens, ainsi qu'Ahmed Kathrada, camarade et ami de longue date de M. Mandela. Il s'agit d'une compilation d'archives, de lettres, de journaux intimes, de carnets et de conversations permettant d'explorer ses propres pensées non médiatisées.

Peu de temps avant la sortie mondiale du livre, M. Kathrada et Zindzi, la plus jeune des filles de M. Mandela, ont remis à ce dernier un exemplaire prétirage. Le Nelson Mandela Centre of Memory a filmé ce moment.

Nelson Mandela avec un dirigeant du Parti communiste sud-africain, Blade Nzimande, relevant sa chemise pour montrer au Président cubain Fidel Castro le t-shirt qu'il porte, sur lequel sont représentés Fidel Castro et Nelson Mandela - 2 septembre 2001

Nelson Mandela avec un dirigeant du Parti communiste sud-africain, Blade Nzimande, relevant sa chemise pour montrer son t-shirt au Président cubain Fidel Castro
BURUNDI : Après la mort en 1999 de Mwalimu Julius Nyerere, Nelson Mandela a accepté de prendre sa place en tant que médiateur dans la mission de paix au Burundi.

L'ancien président de la Tanzanie avait gagné la confiance de toutes les parties actives dans le conflit au Burundi et a occupé le poste de médiateur au nom de l'Organisation des Nations Unies à partir de 1996. M. Mandela était également accepté de tous.

Il a suivi le modèle de dialogue de Nyerere et son intervention a abouti à la signature, le 28 août 2000, de l'Accord d'Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi. Lorsque le Président Jacob Zuma lui succède en octobre 2001, M. Mandela continua à apporter son soutien et ses conseils.

En mars 2001, suite à la décision de trois gouvernements africains d’envoyer des troupes de maintien de la paix au Burundi, Nelson Mandela écrit à Kofi Annan, Secrétaire général des Nations Unies. Il y indique que, bien que la Belgique ait accepté de prendre en charge les coûts engendrés, il souhaite que l’ONU couvre les éventuelles sommes restantes.

Il ajoute que malgré les avancées obtenues à la table des négociations, les tueries continuent : "Nous avons organisé l’envoi de troupes [d’Afrique du Sud, du Ghana et du Nigeria] au Burundi afin de mettre fin au massacre de civils innocents."

Ancien Président et tacticien déterminé, Nelson Mandela n'en est pas moins connu pour son sens de l’humour.

DANSE ENJOUÉE : une lettre pleine d'humour adressée à Kgalema Motlanthe, alors secrétaire général du Congrès national africain (2002).

Combattant de la liberté, ancien prisonnier politique, lauréat de prix Nobel de la paix, ancien président et redoutable tacticien, Nelson Mandela est aussi connu pour son sens de l'humour.

En 2002, pendant ses vacances annuelles, il a pris le temps d'écrire une lettre humoristique à un camarade, Kgalema Motlanthe, ancien prisonnier politique devenu ensuite Secrétaire général de l'African National Congress.

Il lui racontait avoir regardé la célébration du 90e anniversaire de l'ANC à la télévision et "vu deux poids lourds bien connus" de l'organisation "danser à corps perdu avec la foule".

"Je suis sûr que tous les spectateurs ont été extrêmement impressionnés par une telle agilité. Comme certains d'entre nous, ils pensaient que ces personnes adoptaient une attitude digne et conventionnelle en toute circonstance."

Nous savons que M. Mandela lui-même n'hésite pas à monter sur scène pour danser lors des rassemblements auxquels il participe dans le monde entier.

Crédits : histoire

Photographer — Ardon Bar-Hama
Photographer — Matthew Willman
Photographer — Debbie Yazbek
Photographer — Benny Gool
Animation — Umlando WeZithombe
Research & Curation — Nelson Mandela Centre of Memory Staff

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil