29 août 2018

Le baiser

Belvedere

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

Daté de 1908 ou 1909, "Le baiser" est incontestablement l'œuvre de Gustav Klimt la plus connue de nos jours.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

Un couple d'amoureux, agenouillé dans une prairie fleurie et portant de somptueuses tuniques dorées, semble flotter devant un cosmos infini baignant dans une brume dorée. L'arrière-plan mystique renforce l'effet transcendant du tableau.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

Les corps des amoureux sont réunis par un seul contour. Seuls les visages et les mains des deux personnages sont clairement visibles, de même que les épaules et les pieds de la femme. Le reste de son corps est recouvert d'éléments décoratifs plats.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

Les formes ornementales de la robe de la femme (motifs ronds, colorés et floraux) expriment douceur et tendresse. Des fleurs de différentes couleurs ornent ses cheveux et son visage, soulignant ainsi sa nature féminine et aimante.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

Les vêtements de l'homme sont recouverts de structures rectangulaires noires et blanches contrastées qui dénotent une force et une angularité masculines. Les formes ornementales du tableau de Gustav Klimt symbolisent donc également les caractéristiques propres à chaque sexe.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

Gustav Klimt crée l'image d'une union parfaite entre l'homme et la femme en les fusionnant. Ici, ils sont reliés à la terre et au cosmos, guidés par la puissance qui sous-tend l'ensemble : l'amour.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere
Qui sont les personnes représentées dans le tableau?
The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

L'identité des deux personnes dépeintes dans le tableau "Le baiser" fait souvent l'objet de débats. Gustav Klimt lui-même n'a fait aucune déclaration à ce sujet.

D'aucuns pensent qu'il s'agit d'un autoportrait de l'artiste et de sa compagne de toujours, Emilie Flöge.

Emilie Flöge était une femme pleine d'assurance et moderne qui gérait un salon de mode florissant à Vienne avec ses sœurs. Elle accompagnait Gustav Klimt lors de toutes les sorties officielles.

Emilie Flöge, Gustav Klimt and Eleonore Zimpel in Litzlberg at the Attersee, 1905, Provenant de la collection : Belvedere

La scène pourrait faire penser à ces journées idylliques passées dans leur maison de vacances située au bord du lac Attersee, où le couple passait chaque été.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

La prairie fleurie dans laquelle le couple est agenouillé représenterait alors le rivage du lac Attersee. Cela expliquerait également pourquoi la prairie s'arrête de façon aussi abrupte sur la droite.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

L'étrange lierre rampant qui se glisse délicatement sur les jambes des amoureux pourrait faire référence aux algues et aux plantes aquatiques du lac Attersee.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

De la même manière, l'arrière-plan du tableau pourrait évoquer la surface du lac Attersee, sur laquelle le soleil se reflète et renvoie une multitude d'éclats scintillants.

Gustav Klimt with his cat in front of his studio in the Josefstädter Straße 21 in Vienna, Moriz Nähr, 1911, Provenant de la collection : Belvedere

Toutefois, cette supposition est contredite par le fait qu'aucune source biographique n'indique que Gustav Klimt ait voulu se représenter avec sa compagne dans ce tableau. De plus, l'artiste n'a jamais réalisé d'autoportraits.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

Peut-être n'avait-il aucune intention de représenter des personnes réelles dans cette œuvre. Cette peinture pourrait donc être interprétée comme une allégorie générale de l'amour, une déclaration universelle sur ce thème central de la vie humaine.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

Comme en témoignent la renommée internationale du tableau et son statut quasi emblématique, Gustav Klimt a parfaitement réussi à transmettre ce message en établissant une connexion directe et émotionnelle avec les passionnés d'art.

Origines et version finale

Gustav Klimt a probablement commencé à peindre "Le baiser" en 1907. Lorsqu'il l'a présenté dans le cadre de l'exposition "Kunstschau" durant l'été 1908 sous le titre "Liebespaar" (Les amoureux), le tableau est immédiatement devenu l'attraction principale. Le ministre autrichien de l'Éducation en a fait l'acquisition avant même la fin de l'exposition.

Avant de remettre le tableau à son acquéreur, Gustav Klimt y a apporté quelques retouches, probablement jusqu'en 1909.

Une photo ancienne illustre l'état initial du tableau.

Dans la version initiale, il apparaît clairement que la partie inférieure des jambes des amoureux était plus courte. La prairie fleurie était également plus foisonnante.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

Gustav Klimt a peint beaucoup plus de lierre sur la partie inférieure des jambes des amoureux dans la version finale que dans la version d'origine.

Le tableau a ensuite été exposé lors de l'Exposition internationale d'art de Rome en 1911. À ce moment-là, le tableau s'appelait déjà "Le baiser", un nom qui reste indissociable de l'œuvre.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere
Œuvre majeure du Cycle d'or de Gustav Klimt
The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

Le tableau est sans aucun doute l'œuvre majeure de ce que l'on appelle le "Cycle d'or" de Gustav Klimt. Dans ces peintures, Gustave Klimt a développé une technique complètement nouvelle et presque unique qui lui a permis d'appliquer une véritable feuille d'or extrêmement fine sur la toile.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

La feuille d'or et une couleur dorée luisante rappelant celle du bronze se mélangent pour former une seule entité qui brille et miroite magnifiquement. Avec cette technique, Gustav Klimt a offert une contribution innovante et remarquable à l'Art nouveau européen.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

Dans le tableau "Le baiser", les vêtements portés par le couple d'amoureux ne sont pas les seuls éléments recouverts de feuilles d'or. L'arrière-plan, qui ressemble à une nébuleuse cosmique avec ses fins éclats dorés, transporte les amoureux dans une réalité complètement différente.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

Outre la feuille d'or, Gustav Klimt a également appliqué de fins éclats d'argent sur certaines zones du tableau.

Quant à savoir pourquoi le peintre s'intéressait autant à l'or, nous ne pouvons que nous perdre en conjectures. Son inspiration initiale a pu provenir de sa maison familiale, où son père travaillait en tant que graveur sur or.

The Kiss, Gustav Klimt, 1908-1909, Provenant de la collection : Belvedere

Les deux séjours du peintre à Venise et Ravenne en 1903, où il a pu admirer les mosaïques médiévales en or dans les cathédrales et les églises, ont certainement constitué une source d'inspiration.

Belvedere, Wien
Crédits : histoire

Franz Smola, Belvedere Vienna

Crédits : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Accueil
Explorer
À proximité
Profil