7 juil. 2018

Regards tendres

Rmn - Grand Palais

Cette exploration des regards et des sentiments qu’ils expriment commence par la tendresse, celle des parents à l’égard de leur progéniture,

celle des mères en particulier qui veillent sur les premiers jours de la vie.

En Europe, dès la fin du Moyen Âge, les «Vierges et l’Enfant», icônes par excellence, s’éveillent à ce sentiment et en viennent à incarner un amour maternel idéal et universel.

Le sacré rejoint ainsi la vie quotidienne chez Georges de La Tour.

La vie quotidienne s’apparente ainsi au sacré chez Tamara de Lempicka qui reprend tous les codes d'une Vierge à l'Enfant. Même le manteau bleu qui couvre sa tête rappelle celui de la Vierge Marie.

Mais c’est aussi tout l’univers familial qui se révèle propice à l’évocation de la tendresse.

Les mères et les enfants sont vite rejoints par les frères et sœurs, les grands-parents et les petits-enfants.

Selon les générations, des variations subtiles émanent des yeux attentifs des personnages : étonnement des jeunes mères,

douceur et protection des aînés,

admiration des plus jeunes.

Les gestes, des bras qui enserrent, une main posée sur l’épaule ou sur la poitrine, renforcent le sens de ces regards francs, parfois tournés vers le spectateur qui se laisse attendrir par ces marques d’amour.

Rmn-Grand Palais
Crédits : histoire

Nous tenons à remercier,

-pour les œuvres reproduites : les institutions muséales des collections des musées de France représentées par l’Agence photographique de la Réunion des musées nationaux-Grand Palais:
Paris, musée du Louvre; Dijon, musée Magnin; Beauvais, MUDO, musée de l'Oise; Rennes, musée des Beaux-Arts.
Tamara de Lempicka, Mère et enfant © Authorized by Tamara Art Heritage / Adagp, Paris, 2018

-pour la conception, l’iconographie, la rédaction et la coordination du projet Rmn-Grand Palais: Cécile Maisonneuve (Docteur en histoire de l’art, Chargée de mission, conseil scientifique), Nathalie Gathelier (Conférencière des musées nationaux), Annie Madec (iconographe), Françoise L.-Peissel (chef de projet) et Camille Gohier (assistante stagiaire chef de projet) de la Rmn-Grand Palais.

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil