L’histoire du monument

Château de Fougères-sur-Bièvre

Les trois phases de construction, les bâtisseurs.
Construit sur trois générations, le château d’aujourd’hui, proche de son état de 1520, a connu quatre bâtisseurs principaux.

1470-1480: Pierre de Refuge.

Vers 1520 Jean de Villebresme.

Vers 1650 modernisation des façades

XIXe siècle René Lambot

Extérieur médiéval et intérieur Renaissance

Le château présente un double visage : une façade d’entrée à l’aspect gothique particulièrement défensif...

...et une façade sur cour ornée de décors Renaissance (pilastres à rinceaux et chapiteaux).

Les aménagements successifs qui ont suivi la première phase de travaux par Pierre de Refuge ont progressivement modifié l’aspect par un apport d’éléments de style Renaissance...

... et la suppression d’éléments tels que les douves ou le pont-levis.

Exemple d’éléments décoratifs symboliques, les deux portes du logis en fond de cour sont surmontées de frontons sculptés : à droite deux soldats, à gauche des anges portant des blasons et l’effigie de Saint Michel terrassant le dragon.

La filature au XIXe siècle
Acquis par la famille Lambot en 1738, René Lambot, troisième héritier du nom eut l’idée de créer une filature dans le château de 1813 à 1901. Cela permit de le préserver largement des dégradations révolutionnaires et d’y maintenir de la vie et de l’activité.

La roue à aubes dans la chapelle
Quand le château a été transformé en filature, on a placé une roue à aubes dans la chapelle. Entraînée par la Bièvre, elle fournissait l’énergie à une turbine hydraulique qui faisait tourner les machines.

La production de chanvre, de laine mérinos et de soie est divisée en plusieurs branches : fabrique de draps en cachemire et laine, filature à façon pour draperie, filature en cachemire et laine pour châles, flanelles et étoffes diverses.

Une quarantaine de familles travaillent dans la filature et vivent au château
Pendant toute la période d’activité de la filature, les ouvriers et leurs familles habitèrent le château dans des conditions rudimentaires. La filature a fermé en 1901, remplacée par une scierie en 1903 dont l’activité s’arrêta avant 1911. Après cette fermeture, le château continua à abriter des familles nécessiteuses du village jusqu’à l’acquisition par l’Etat.

La restauration au XXe siècle

Acquisition par l'Etat
Classé monument historique en 1912, mis en vente après le krach boursier de 1929, le château est acquis par l’État en 1932.

Les travaux de restauration
Une vaste campagne de restauration globale est menée de 1934 à 1950 sous la direction de Maurice Lotte avec des matériaux locaux (sable de Loire, tuffeau, pierre de Beauce). Dans le respect du monument et de son identité, les travaux menés tendent à effacer en partie les modifications apportées pour la filature.

Château of Fougères-sur-Bièvre
Credits: Story

Cette exposition virtuelle a été réalisée par les équipes du Centre des monuments nationaux, avec la contribution des équipes du château de Fougères-sur-Bièvre, l’appui des équipes du pôle images et la coordination du pôle numérique. Les images sont extraites de Regards - Banque d’images des monuments © Centre des monuments nationaux

Credits: All media
The story featured may in some cases have been created by an independent third party and may not always represent the views of the institutions, listed below, who have supplied the content.
Translate with Google
Home
Explore
Nearby
Profile