4 oct. 2015

Le Christ Rédempteur de Paul Landowski

Collection Paul Landowski

Corcovado, Rio de Janeiro, Brésil

Rio de Janeiro, Brésil 1931
Le Christ Rédempteur ou Christ du Corcovado est une statue du Christ qui domine la ville de Rio de Janeiro, située au sommet du mont Corcovado. La statue du Christ rédempteur (Cristo Redentor en portugais) s’inscrit dans le projet de temple que poursuit Paul Landowski toute sa vie. Il réalise cette statue du christ à la demande de Heitor da Silva, l’ingénieur brésilien qui consacra toute sa vie à la réalisation de ce projet grandiose (30 mètres). Il fabrique dans ses ateliers de Boulogne une maquette en plâtre de 4 mètres de haut, et sculpte la tête (3,75 mètres) et les mains (3,20 mètres). Il avait également prévu des bas-reliefs représentant certains épisodes de la vie du Christ afin de les placer sur la base de la statue et dans la chapelle intérieure. La maquette fut agrandie et recouverte de plaques de stéatite posées sur de longues bandes d’étoffe, cousues par les dames de la société brésilienne. La structure interne en béton armé de cette statue fut conçue par Albert Caquot (1881-1976), l’un des plus grands ingénieurs français du 20e siècle.   Cette statue emblématique de Rio a été classée monument historique en 1973. Aujourd’hui, le Christ Rédempteur de Corcovado est un des lieux touristiques les plus fréquentés de Rio de Janeiro avec plus de 750 000 visiteurs chaque année.

En mai 1922 le « Cercle catholique » de Rio décide de faire édifier une figure du Christ sur une colline surplombant la ville de Rio. Silva Costa est chargé du projet. Il se rend en France pour chercher un sculpteur qui travaillerait à partir des dessins d’Oswald.

En mai 1922 le « Cercle catholique » de Rio décide de faire édifier une figure du Christ sur une colline surplombant la ville de Rio. Silva Costa est chargé du projet. Il se rend en France pour chercher un sculpteur qui travaillerait à partir des dessins d’Oswald.

PL est alors un artiste célèbre qui accepte la commande à condition de garder toute liberté et de s’affranchir des projets d’Oswald. Il y voit l’opportunité de réaliser un Christ qu’il souhaitait réaliser depuis longtemps dans le cadre de son grand programme de Temple de L’Homme.

Il conçoit son projet en terre à partir d’un croquis établi pour Silva Costa. Il rencontre Silva Costa de nombreuses fois entre le 27 mai et le 20 juillet 1924.
Il écrit à sa femme : « Da Silva est très content de mon esquisse du Christ ». La commande est signée le 3 novembre 1924.

Landowski élabore une série de maquettes. Il transforme progressivement son projet : une maquette de 2,30 lui permet de rechercher la position du corps et de la tête.

Une maquette intermédiaire de 2m40 est conservée dans une église française à laquelle PL l’a donnée en 1926 à la demande de son ami Monestes architecte de l’église.
Cette maquette sera agrandie à 4m pour être envoyée au Brésil.

Silva Costa demande à l’ingénieur Albert Caquot de réaliser la structure interne du monument. Caquot est un ingénieur célèbre pour ses ponts, ses barrages, son ballon dirigeable et ses centrales électriques.

L’expérience du Christ conduit PL à établir un principe : « Plus on grandit une statue, plus [il] faut rapetisser la tête. La proportion 7 têtes ½, bonne pour la grandeur nature doit être 8 pour deux mètres, 9 pour deux mètres cinquante, et mon Christ de Rio compte au moins 12 têtes. Autrement la figure paraît courte.»

PL aurait souhaité tester les effets de l’agrandissement à Paris. Il ne put le faire que pour la tête et les mains. Celles-ci furent envoyées à Rio en morceaux et remontées pour être copiées en béton. De la même façon il envoya la maquette de 4m.

Le caractère colossal de la statue, et la complexité technique du chantier, conduisent également la presse à publier des photographies de l'oeuvre en construction.

La tête et les mains furent réalisées en grandeur à Paris. Puis elles furent recouvertes de triangles de pierre à savon (stéatite) cousues sur du tissu, qui en constituent la peau. Cette pierre a la propriété de durcir à l’air. PL fit procéder à des essais, à Boulogne, dans la célèbre fabrique de mosaïque Gentil et Bourdet.

Le caractère exceptionnel du chantier, la taille de la future statue, la commande internationale, sont autant d'éléments qui intéressent la presse avant même l'achèvement du Christ.

Le Christ rédempteur est inauguré le 12 octobre 1931 lors d’une cérémonie de bénédiction en présence du cardinal Dom Sebastião Leme, du président du gouvernement provisoire Getúlio Vargas, et de tous les ministres.

Le Christ rédempteur sur le mont Corcovado : on remarque le geste d’accueil qui en fait un homme attentif à tous les humains.

PL souhaitait, comme il en avait l’habitude, accompagner sa statue d’une frise représentant les principaux épisodes de la vie du Christ. Il élabore un projet qui ne sera pas accepté, faute de moyens financiers.

On peut voir aujourd’hui la maquette finale dans les collections du Musée des Années 30 à Boulogne Billancourt.

Au musée Landowski de Boulogne-Billancourt aussi, le Christ a laissé son empreinte et ouvre une "fenêtre" de la région parisienne sur la baie de Rio...

Le Christ est visible de tout Rio. Il est éclairé la nuit. Il est régulièrement entretenu.
Il a été maintes fois foudroyé malgré la pose de multiples paratonnerres. La dernière restauration a été réalisée en 2014.

Témoignage de da Silva Costa
Landowski n’est pas seulement le sculpteur de la tête et des mains, mais de l’œuvre dans son intégralité. Pour des raisons techniques, liées au transport, il n’a sculpté que la tête et les mains en grandeur de réalisation. Le modèle de 4 mètres envoyé devait servir à la réalisation de l’œuvre à la taille du monument, selon la technique classique du quadrillage. La sculpture du Christ, dans son ensemble constitue, comme le confirme da Silva lui-même, « sua obra ». Da Silva Costa : « Tenho razones de regosijo pela preferentia dado ão estatuario parisiense Paul Landowski. Sem exagerado modernismo, que não comportava o problema, mas marchando na vanguardia   dos grandes maestroes de estatuaria moderna, Paul  Landowski, membro de instituto de França, condecorado coma legião de honra, laureado em varios concursos e autor de trabalhos notaveis que o colocam  no primeiro plano da geração contemporanea, trabalhou com o mior carinho e o melhor espiritu de colaboração. Póde agora, o eximio artista, orgulhar-se de seu talento na contemplação de sua obra », (O Cruzeiro, 10 de outubro 1931. O meus deshenos foram  levados pessoalmente a Paris pelo Silva Costa  o qual, despues de muito se informar e discutir sobre o trabalho e o precio, resolveu entregar tudo ao escultor Landowsky, que aceitou a encomenda, com a condição de ter absoluta libertade estética serviendo-se de meus desenhos unicament com bases realistas para sua concepção sintética, propria de seu estilo.  (http://www.proerdpinhal.com.br/cardeal/cristo_redentor.htm (site consacré au Cardinal Dom Sebastião Leme))     Amandio Soares, Diversas maquetes  foram  produzidas e,  embora não fossem alteradas as linhas gerais do projecto, cada modelao  major que sirgia exigia tantas modificacãos que pode-se dizer era uma nova estátua quese apresentava no final. , O Rio Maravilhoso , - 2ª Edição  (1934 ) Journal du sculpteur; 28 novembre 1926 :  cette tête va finir par m’intéresser. Dommage de ne pas tout faire dans cette taille. On serait arrivé à un résultat remarquable. Tandis qu’avec le procédé de ce bon Silva Costa, c’est vraiment une aventure «Silva Costa est venu me parler de son intention de traiter le Christ avec un revêtement de mosaïque. Ce serait parfait. Ce pourrait même être magnifique. Mais est-ce possible ? Travail semblable devrait être suivi de tout près par moi. Que vont-ils faire là-bas de mon modèle ? Après tout, peut-être le feront-ils gagner. La tête finit par m’intéresser ».  
Commissariat : Elisabeth Caillet
Crédits : histoire

Exposition réalisée par l'indivision Landowski (2015).

Pour aller plus loin :

- en Français : www.paul-Landowski.com/christ-redempteur
- en Portugais : version en portugais www.paul-Landowski.com/le-christ/cristo-redemptor

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil