Trilogie 1 : Histoire 

Biennale de Lyon

  Directeur artistique | Thierry Raspail - 1991 | "L'Amour de l'art" - 1993 | "Et tous ils changent le monde" - 1995 | "Interactivité, image mobile, vidéo"

Biennale de Lyon 1991- "l'amour de l'art"
Commissaires – Thierry Raspail et Thierry Prat / Lieux – Halle Tony Garnier, Musée d’art contemporain de Lyon. Édition inaugurale, "L’amour de l’art" entend, 22 ans après l’exposition Pompidou, faire l’état des lieux de la création en France. 69 artistes exposent 69 œuvres inédites. En 5 semaines, cette première Biennale séduit 77 000 visiteurs et obtient une audience européenne.

Sans toi la maison est chauve (1991)
Erik DIETMAN

Sans titre (1991)
PIERRE & GILLES

Biennale de Lyon 1993 : "et tous ils changent le monde"
Commissaire – Marc Dachy / Lieu – Halle Tony Garnier. Cette 2e édition propose de réexaminer un siècle d’avant-gardes à la lumière du couple « Dada/ Fluxus ». Une cinquantaine d'artistes présentent des œuvres majeures de l'art du XXe siècle, ainsi que des créations réalisées pour cette occasion. Les artistes peintres, poètes, écrivains ou philosophes qui ont bousculé la définition de l’art, de Malevitch à Basquiat en passant par Duchamp, Warhol, Nam June Paik et Bill Viola, sont réunis à Lyon, et mettent en lumière l'interaction entre les transformations plastiques et verbales de ce siècle. Cette année-là, la Biennale compte 89 000 visiteurs.

Barriers (1993)
Allan KAPROW

Biennale de Lyon 1995
Commissaire – Georges Rey / Lieux – Musée d’art contemporain de Lyon, Palais des Congrès. La troisième Biennale inaugure le nouveau Musée d'art contemporain construit par Renzo Piano au cœur de la Cité internationale. À la faveur du centenaire du cinéma et des frères Lumières, la Biennale revient sur la courte histoire de l’art vidéo, des premières expériences artistiques sur téléviseur à l’interactivité et au haut débit : 64 artistes sont invités à retracer cette histoire. Le public découvre une génération d'artistes utilisant les dernières innovations technologiques. 133 000 visiteurs parcourent les salles du Palais des Congrès de Lyon et du Musée d'art contemporain.

South Bay (1993)
Hiroshi SUGIMOTO

(Bon voyage M. Ackerman) (1995)
Rirkrit TIRAVANIJA

Piano-as Image media (1995)
Toshio IWAI

10 Pieces shown in Wupperthal (1963)
Nam Jun PAIK

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil