Autoportrait avec un singe, 1938

Google Arts & Culture
Touch & Hold

Artiste essentiellement autodidacte, Frida Kahlo a réalisé des portraits dont elle était le sujet, et qui dépeignaient sa vie, ses amours, ses joies et ses peines. Elle est particulièrement connue pour ses petits autoportraits, dans lesquels figurent souvent des animaux de compagnie.

Ici, elle est accompagnée de son singe domestique préféré, Fulang-Chang, qui est assis derrière son épaule droite et enlace tendrement son cou.

On voit la patte gauche de l'animal posée sur l'épaule gauche de Frida.

Autour du cou, le singe porte un fin collier vert et une laisse. L'une des extrémités de celle-ci se prolonge au-delà du bord inférieur du tableau, tandis que l'autre se trouve probablement dans la main de l'artiste.

Les yeux brun foncé de Frida Kahlo fixent le spectateur, qui est interpellé par l'intensité de son regard.

Ses sourcils, que son mari Diego Rivera comparait aux ailes d'un oiseau, sont épais, noirs et joints au milieu.

Sa chevelure sombre est retenue en arrière par une série de tresses entrelacées au moyen d'un long ruban vert foncé.

Son nez est petit, et l'expression de ses lèvres charnues n'est ni souriante, ni renfrognée. Les poils présents au-dessus de sa bouche et sur le côté gauche de son visage lui confèrent une apparence étonnante, mélange de traits masculins et féminins.

L'artiste porte un étrange collier composé de segments d'os reliés par un mince fil rouge. Au bas du tableau, on distingue en partie le décolleté arrondi ainsi que les manches d'une blouse blanche qui met en valeur son cou long et gracieux.

De grandes feuilles vertes constituent la toile de fond. Elles rappellent la végétation luxuriante et le climat chaud du Mexique.

Plusieurs d'entre elles sont très nervurées, tandis que d'autres, qui présentent de nombreuses petites lignes blanches, semblent être dotées d'une texture douce et duveteuse.

Les couleurs vives, le paysage exotique ainsi que le bijou et le costume traditionnels représentés dans cette œuvre témoignent de l'attachement de Frida Kahlo à l'art et à la culture populaires de son Mexique natal. Notons que c'est après avoir épousé l'artiste Diego Rivera durant l'été 1929 que la peintre a commencé à porter les habits traditionnels caractéristiques qui ont fait sa renommée.

Autoportrait avec le singe by Frida KahloAlbright-Knox Art Gallery

Crédits : histoire

Contextual information researched and written by Holly E. Hughes, Albright-Knox Art Gallery Godin-Spaulding Curator & Curator for the Collection, and Emily Mangione, Albright-Knox Art Gallery Assistant Editor.


Artwork: Frida Kahlo (Mexican, 1907-1954). Self-Portrait with Monkey, 1938. Oil on Masonite, support: 16 x 12 inches (40.64 x 30.48 cm); framed: 19 1/2 x 15 1/2 x 1 1/2 inches (49.53 x 39.37 x 3.81 cm). Collection Albright-Knox Art Gallery, Buffalo, New York; Bequest of A. Conger Goodyear, 1966 (1966:9.10). © Banco de Mexico Diego Rivera Frida Kahlo Museums Trust, Mexico, D.F./ Artists Rights Society (ARS), New York. Photograph by Tom Loonan.

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Partager cette page avec un ami
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil