Le train du Plazaola : histoire et infrastructure

Découvrez le train Pampelune Saint-Sébastien (PSS), le train minier et de voyageurs qui sillonna les vallées accidentées de Navarre et Guipuscoa entre 1905 et 1953.

Conception : Spanish Railways Foundation

Plazaola Railway Poster (Between 1914 and 1953)Source d'origine : Euskotren Archive/Basque Railway Museum

En 1914 un modeste train minier se convertit en un ambitieux train à voie étroite qui reliait la Navarre et le Guipuscoa par le chemin le plus court, le plus direct : le Train du Plazaola, Pampelune-Lasarte-Saint-Sébastien, qui traversait des sites comme celui de Paso de Dos Hermanas.

Citizens of Latasa in Venta Aranzadi (Between 1892 and 1918.)Source d'origine : Royal and General Archive of Navarre

Au début du XXe siècle, les vallées de Larraun et Leitzaran étaient des espaces ruraux, où tout était mû par la force animale et les déplacements se limitaient essentiellement à des endroits proches, tels les prairies et collines environnantes.

Construction of the Plazaola railway (Between 1902 and 1905.)Source d'origine : Euskotren Archive / Basque Railway Museum

Le gisement de fer Bizkotx, le plus important de la vallée du Leitzaran en Guipuscoa fut l’origine du train. Il était nécessaire de transporter le minerai de la mine, dénommée par la suite « Plazaola », jusqu’aux aciéries et ports. Pour cela, on construisit, en 1905, le premier train minier.

Inaugural convoy at the Plazaola railway mining train station in Andoain (Between 1905 and 1914.)Source d'origine : Royal and General Archive of Navarre

Le 21 avril 1905 le premier train minier monta depuis Andoain jusqu’aux mines de Plazaola. Une grande occasion qui méritait d’être solennisée le plus possible, ornant cette première locomotive de drapeaux et de branches arborescentes en guise d’étendards.

Inauguration of the passenger service of the Plazaola railway in the press (1914-01-19)Source d'origine : Municipal Archive of Andoain

Le 25 janvier 1914, on attendait le train inaugural à Pampelune. À partir de cette année-là, les premiers convois miniers arrivèrent à la capitale navarraise, déjà convertis en trains pour voyageurs et marchandises. Pampelune fut ainsi reliée à Saint-Sébastien en seulement trois heures de voyage.

La Voie Verte du Plazaola et du Tarazonica

Depuis la gare actuelle de Lekunberri on remémore, à travers d’autres images historiques, le passé du train du Plazaola.

Plazaola train over the Auzokalte viaduct (1914)Source d'origine : Euskotren Archive / Basque Railway Museum

L’Infrastructure

On profita des premières et des plus fragiles structures du train minier pour le nouveau train de voyageurs, comme ce premier viaduc métallique d’Auzokalte, conçu à l’aide de poutres à treillis métallique. En 1945, il fut remplacé par un imposant viaduc en béton.

Plazaola train over the Gulina viaduct (Between 1914 and 1953.)Source d'origine : Euskotren Archive / Basque Railway Museum

Dans les gorges, les tunnels et les ponts se succédaient. Mais, singulièrement, le pont le plus long se trouvait sur un terrain facile près de Pampelune. Le viaduc de Gulina forme un sillon sur une structure en pierre de 135 m répartis le long de 17 arches à 13 m au-dessus du talweg.

Maintenance works on the viaduct (Between 1932 and 1953.)Source d'origine : Municipal Archive of Andoain

L’eau, conjointement au volume croissant de transport routier d’autobus et de camions, fut le principal ennemi. En 1953, une forte tempête détruisit la ligne et provoqua la fin du Plazaola. Antérieurement à cela, en 1931, une crue emporta le pont enjambant l’Arga, à Pampelune et il fallut le reconstruire.

Témoignage sur l’histoire du train du Plazaola

Les crues de 1953 qui mirent fin à ce train sont présentes dans les souvenirs des anciens voyageurs du regretté train du Plazaola.

For the "txapela" of Bertxin (Between 1914 and 1953.)Source d'origine : Municipal Archive of Andoain

Sur de nombreux tronçons, ouvrir un chemin pour les voies fut toute une prouesse. Dans certains cas, il fallut gratter le rocher, comme celui de Txapela de Bertxin, suspendu au-dessus du ravin de Leitzaran plus très loin d’Andoain en Guipuscoa.

Construction of the Plazaola tunnel (Between October 20, 1910 and January 19, 1914)Source d'origine : Royal and General Archive of Navarre

Le relief accidenté du terrain et l’extrême sinuosité du cours de la Leitzaran obligèrent à construire des dizaines de tunnels : on perfora jusqu’à 66 d’entre eux. Parmi tous, il convient de signaler celui d’Uitzi, de 2 630 m, pendant des années le plus long de la voie étroite espagnole.

Ameraun aqueduct on the Plazaola railway (Between 1914 and 1953.)Source d'origine : Euskotren Archive / Basque Railway Museum

Les eaux de la Leitzaran, qui taillèrent l’étroite vallée parcourue par le Plazaola, furent autrefois mises à profit pour générer de l’énergie dans les forges et les centrales électriques. Pour conduire l’eau aux turbines, on construisit des aqueducs en pierre, comme celui de la Centrale d’Ameraun.

Women on the Plazaola railway (1921-01-01)Source d'origine : Royal and General Archive of Navarre

Vous désirez en savoir plus sur le train du Plazaola ?

Continuez de lire cette exposition pour connaître ses gares, ses personnes et ses trains.

Crédits : histoire

Cette exposition est possible grâce au projet TrailGazers. Elle est financée par la Direction Générale du Tourisme, du Commerce et de la Consommation du Gouvernement de la Navarre, Nasuvinsa, Basquetour, la Députation Forale du Guipuscoa et le Consortium Touristique Plazaola. Elle fait partie du projet « Plazaola Numérique » développé par la Fondation des Chemins de Fer Espagnols (Fundación de los Ferrocarriles Españoles ou FFE). 

Toutes les images ont été fournies par les Archives Royales et Générales de la Navarre, les Archives municipales d’Andoain, les Archives Historiques Ferroviaires du Musée du Chemin de Fer de Madrid - FFE et les Archives Euskotren/Musée Basque du Chemin de Fer. 

Les vidéos appartiennent à la série « Vivez la Voie » (“Vive la Vía”) de la FFE et aux Archives du Patrimoine Immatériel de la Navarre et de l’Université Publique de la Navarre. 

Nous remercions également Xabier Cabezón pour l’inspiration de son site www.leitzaran.net (CC-BY-NC-SA). 

Pour plus d’informations: visitnavarra.es / turismo.euskadi.eus / plazaola.org / trailgazers.eu / viasverdes.com / navarra.viasverdes.com 

#VVPlazaolaDigital

Crédits : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Applications Google