11 secrets sur le château de Versailles

Conception : Google Arts & Culture

En 1661, Louis XIV a demandé à André Le Nôtre de concevoir et d'aménager les immenses jardins du domaine, un projet qui a duré 40 ans. Situé à seulement 20 kilomètres du centre de Paris, le château a été classé, à juste titre, au patrimoine mondial de l'UNESCO. Rien qu'en 2017, le site a en effet atteint la barre incroyable des 7 700 000 visiteurs.

Le château de Versailles est riche en histoire : au fil des siècles, il a servi de domicile à plusieurs rois. Sa visite renvoie donc tous les passionnés d'histoire aux XVII et XVIIIe siècles, époque où l'opulence régnait dans le château. Nous allons vous dévoiler une série d'histoires incroyables, de faits étranges et de particularités fascinantes qui brossent un tableau encore plus riche du château. Installez-vous donc confortablement, nous allons vous révéler 11 secrets que vous ignorez peut-être sur ce site d'exception.

Vue du château et des jardins de Versailles, prise de l'avenue de Paris en 1668 by Pierre PatelChâteau de Versailles

1. À l'origine, le château était un pavillon de chasse

Les origines du château de Versailles sont plutôt modestes. Passionné de chasse, Louis XIII (1601-1643) a acheté le terrain pour y faire construire un château en guise de pavillon. Il aimait y passer la nuit lorsqu'il n'avait pas le temps de retourner à Paris ou à Saint-Germain-en-Laye avant le coucher du soleil. Le roi a finalement fait agrandir le bâtiment et acheté d'autres terres, ouvrant ainsi la voie à Louis XIV pour créer le château de Versailles dans les années 1660 et 1670. Il y a même fait installer sa cour et le gouvernement en 1682. À un moment, le grand espace de vie pouvait accueillir plus de 5 000 personnes.

Louis XIII, Jean Morin after Philippe de Champaigne, 1600/1650, Provenant de la collection : National Gallery of Art, Washington DC
Afficher moinsEn savoir plus

2. L'odeur dégagée par les jardins était si forte qu'elle rendait les visiteurs malades

Les jardins de Versailles sont parmi les plus grands et les plus spectaculaires du monde. Ils renferment 372 statues, 55 pièces d'eau, 600 fontaines et plus de 32 kilomètres de conduites d'eau. Au fil des ans, des centaines de milliers de plantes et d'arbres y ont été plantés de façon continue. Même si ces plantes octroient un aspect extraordinaire aux jardins, au XVIIe siècle, le parfum des fleurs peuplant l'ancien village de Trianon était tellement puissant qu'il rendait les visiteurs malades et les faisait fuir.

L'orangerie du Château de Versailles, Jules Hardouin-Mansard, Provenant de la collection : Château de Versailles
Afficher moinsEn savoir plus

3. Pour construire la galerie des Glaces, les fabricants de miroirs ont été réquisitionnés

La construction de la galerie des Glaces de Versailles a commencé en 1678 sous la direction de l'architecte Jules Hardouin-Mansart. Ce lieu est devenu l'un des plus emblématiques du château. La galerie compte 357 miroirs qui, à l'époque, étaient parmi les objets les plus onéreux.Venise avait alors le monopole de la fabrication de miroirs, mais la France est parvenue à convaincre des artisans vénitiens de se rendre sur place et d'en créer spécialement pour le château. D'après la légende, afin de conserver son monopole et d'empêcher les artisans de révéler leurs secrets, le gouvernement de la Sérénissime surveillait les faits et gestes des fabricants et les empêchait de quitter la ville sous peine d'être condamnés à mort.

4. Le traité de Versailles a été signé dans la galerie des Glaces

Au fil des ans, la galerie des Glaces a été le théâtre de nombreux événements exceptionnels. À l'origine, cette pièce était illuminée par pas moins de 20 000 bougies, qui la transformaient en un "couloir de lumière" lors des occasions spéciales. La galerie a également été le témoin de certains des moments les plus importants de l'histoire, le plus notable étant la signature du traité de Versailles. Ce traité de paix est le plus important des accords ayant permis de mettre un terme à la Première Guerre mondiale et de réinstaurer la paix entre l'Allemagne et les Alliés. Il a été signé le 28 juin 1919 à Versailles, cinq ans jour pour jour après l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand, événement qui a directement mené à la déclaration de guerre.

The Signing of Peace in the Hall of Mirrors, Versailles, 28th June 1919, Orpen, William (Sir) (RA), 1919, Provenant de la collection : Imperial War Museums
Afficher moinsEn savoir plus

5. Le roi devait manger ses plats froids, tant la cuisine était éloignée de sa salle à manger

Le château était immense, mais l'architecte avait sans doute négligé la distance qui séparait la cuisine des salles à manger. Le nombre de convives atteignant parfois 5 000 personnes, des centaines de domestiques étaient nécessaires pour tous les nourrir. Malheureusement pour le roi, la distance entre son siège et la cuisine était si grande que ses plats étaient souvent froids au moment de les servir. Au XVIIIe siècle, Louis XV a fini par faire construire des cuisines dans ses appartements privés.

Réception en l’honneur de J.F. Kennedy, président des Etats-Unis, Fonds de l’agence d’architecture de Versailles, 1961/1961, Provenant de la collection : Château de Versailles
Afficher moinsEn savoir plus

6. Marie-Antoinette avait son propre refuge romantique dans les jardins

Marie-Antoinette était l'épouse de Louis XVI et possédait son propre domaine, appelé "Le Petit Trianon". Cette résidence lui servait de refuge personnel. Elle comportait un théâtre ainsi que des terres agricoles qui permettaient de produire des légumes frais et des produits laitiers. Le domaine renfermait aussi un "temple de l'amour", une rotonde abritant en son centre une statue représentant un chérubin. À proximité du temple, Marie-Antoinette avait fait construire une grotte privée. Il s'agissait d'un endroit isolé, semblable à une grotte recouverte de végétation. Elle comportait prétendument un lit de mousse et deux entrées, idéales pour les réunions secrètes (même si sa raison d'être n'a jamais été confirmée, hum).

Temple amour, Provenant de la collection : Château de Versailles
Afficher moinsEn savoir plus
Marie-Antoinette with the Rose, Louise Elisabeth Vigée-Lebrun, 1783, Provenant de la collection : Château de Versailles
Afficher moinsEn savoir plus

7. Le domaine de Versailles abritait une ménagerie royale

D'aucuns savent que le château de Versailles était en mesure d'accueillir des milliers de personnes à la fois, mais saviez-vous que le domaine renfermait autrefois une ménagerie composée de toutes sortes d'animaux sauvages et d'oiseaux provenant des quatre coins du monde ? Le domaine accueillait à l'origine une grande ménagerie construite par l'architecte Louis Le Vau. C'est là que, pour la première fois, des animaux ont été placés dans des enclos séparés et spécialement adaptés pour chaque espèce. Il était possible de les voir depuis le balcon du pavillon central de la ménagerie. Ce modèle et cette approche ont alors été rapidement adoptés à travers l'Europe. Ce type de ménagerie a finalement donné naissance aux zoos que nous connaissons actuellement.

Vue et perspective du salon de la Ménagerie, Éditeurs Esnauts & Rapilly et Jean-François Daumont, Provenant de la collection : Château de Versailles
Afficher moinsEn savoir plus

8. Le château a joué un rôle essentiel dans la recherche scientifique

Le château avait beau être un lieu de divertissement et d'extravagance, il a également joué un rôle important dans la recherche scientifique. Pendant le siècle des Lumières, Louis XV et Louis XVI étaient de véritables passionnés de sciences et ont rassemblé des instruments utilisés dans le cadre d'expériences d'horlogerie, d'astronomie, de cartographie, etc. La création de la gigantesque ménagerie dans les jardins du château a permis de développer les études zoologiques. De nombreux animaux ont été disséqués, et les recherches menées à Versailles ont plus tard abouti à la création d'écoles vétérinaires. Les immenses jardins ont également permis de réaliser des progrès dans les domaines de la botanique et de l'agriculture. À un moment donné, les jardins renfermaient 400 espèces de plantes provenant des quatre coins du monde, dont des ananas, des vanilliers, des caféiers, etc.

Expérience de l'aérostat nommé la montgolfière par M Pilâtre du Rosier à Verailles le 23 juin 1784, Éditeur Esnauts & Rapilly, Provenant de la collection : Château de Versailles
Afficher moinsEn savoir plus

9. La porte du château a été détruite pendant la Révolution française

La vie entre les murs du château rimant avec luxe et opulence, il n'est pas surprenant que le peuple français ait fini par détester Versailles. En effet, nombreux étaient ceux qui, de l'autre côté des grilles du château, vivaient dans la pauvreté et la faim. Marie-Antoinette était particulièrement haïe en raison de son mode de vie fastueux. Pendant la Révolution française, qui a commencé en 1789, le gouvernement révolutionnaire français a ordonné le démontage de la porte avant du château, qui était complètement recouverte d'or. En 2008, la porte a été recréée, et 100 000 feuilles d'or y ont été appliquées.

10. Le chocolat chaud était la boisson de prédilection

Même si Versailles abondait constamment en nourriture et en boisson, le breuvage de prédilection du roi Louis XV était le chocolat chaud. La boisson préférée du roi est ainsi devenue celle de tout le monde. À l'époque, le breuvage au cacao était considéré comme un mets fin et une boisson exotique pour la famille royale. À ce moment-là, on prêtait au chocolat des vertus aphrodisiaques. Il n'était donc pas rare que le roi serve des tasses de chocolat chaud à ses maîtresses lorsqu'elles lui rendaient visite. Il en préparait par ailleurs parfois lui-même. Un roi qui s'abaisse à réaliser une tâche si banale était une chose inédite. Même Marie-Antoinette avait un faible pour le chocolat chaud. En 1770, lorsqu'elle a épousé Louis XVI, elle a fait venir son propre chocolatier à la cour. Celui-ci portait le titre de "Chocolatier de la reine".

Nature morte au buste de l’Amérique, J.-B. Oudry - château de Versailles, 1722/1722, Provenant de la collection : Château de Versailles
Afficher moinsEn savoir plus

11. Les pots de chambre étaient en argent

Les membres de la famille royale disposaient, dans leur chambre, d'un placard renfermant une sorte de siège de toilette percé, sous lequel était installé un pot de chambre que les domestiques changeaient lorsqu'ils en avaient le temps. Même si tout le monde au sein du château disposait d'un pot de chambre, ces personnes n'avaient pas toujours la chance de profiter d'une pièce séparée. Des pots étaient d'ailleurs disposés dans les coins de nombreuses pièces du château. Pour ne manquer aucune occasion de se mettre en avant, à Versailles, même les pots de chambre étaient en argent. Il s'agit en effet d'une touche de luxe, mais alors que les invités et les domestiques étaient souvent nombreux, le manque notable d'installations sanitaires dans le château donnait lieu à des odeurs. Louis XV a finalement fait installer des "toilettes à l'anglaise" dans ses appartements privés.

La chambre de Louis XIV au château de Versailles, Collection Malitte-Richard, 1870/1899, Provenant de la collection : Château de Versailles
Afficher moinsEn savoir plus
Crédits : histoire
Crédits : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Accueil
Explorer
À proximité
Profil