Monet : La Tamise à Westminster

Google Arts & Culture

Découverte complète de l'œuvre depuis la National Gallery de Londres

Touch & Hold

À l'automne 1870, en pleine guerre franco-prussienne et alors que Paris est assiégée, Monet quitte la France avec sa jeune famille. Ils s'installent à Londres, où l'artiste peint ce paysage embrumé de la Tamise au cours du printemps suivant.

À Londres, Monet recherche de nouveaux bâtiments à peindre. Lorsque Monet peint cette toile, le palais de Westminster, détruit par un incendie en 1834, vient d'être reconstruit dans le style gothique.

La digue de Victoria Embankment, à droite, vient elle aussi d'être construite.

Si vous observez attentivement l'œuvre, vous remarquerez que les personnes qui se tiennent sur la digue sont des ouvriers en train d'en terminer la construction.

Monet imprime le reflet de l'ombre déformée de la digue sur la surface du fleuve. Ses coups de pinceau courts et anguleux donnent l'impression que l'eau est en mouvement.

Monet est fasciné par la brume et le brouillard de Londres. Sur cette toile, il recrée l'atmosphère en peignant un ciel vaporeux qui se reflète dans l'eau, ainsi que les silhouettes fantomatiques des bâtiments et des bateaux.

De toute évidence, cette scène est chère à Monet. De retour à Londres des années plus tard, il peint à maintes reprises le Parlement ainsi que le pont de Waterloo, en les représentant à différents moments de la journée et dans des conditions atmosphériques différentes.

The Thames below Westminster by Claude MonetThe National Gallery, London

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Partager cette page avec un ami
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil