Les deux Fridas, 1939

Google Arts & Culture

L'œuvre de Frida Kahlo a placé l'art mexicain sur la scène internationale. Son style, figuratif et autodidacte, mêle des éléments fantastiques à sa vision et la représentation de ses expériences personnelles. Son art très personnel, devenu aujourd'hui un phénomène médiatique, s'est développé dans ses portraits. Ceux-ci sont d'ailleurs très rapidement devenus son moyen d'expression le plus efficace pour représenter le malaise qu'éveillait en elle l'introspection.

Touch & Hold

En 1938, André Breton qualifie le travail de Frida Kahlo de surréaliste, ce qui vaut au tableau "Las Dos Fridas" (Les deux Fridas) d'être présenté à l'exposition internationale du surréalisme, organisée à la galerie d'Art mexicain en 1940. Frida Kahlo peint cette œuvre à son retour au Mexique, après s'être séparée de Diego Rivera, avec qui elle vivait jusqu'alors à Détroit, dans le Michigan.

Elle y illustre deux identités distinctes :

une Frida vêtue d'une robe en dentelle blanche avec des broderies de style européen,

et une autre en robe Tehuana traditionnelle faisant référence à la tenue que Diego Rivera affectionnait.

Les cœurs des deux Fridas sont apparents et connectés l'un à l'autre :

la première Frida a coupé son artère avec des ciseaux, tachant sa robe blanche,

la deuxième tient un portrait miniature de Diego Rivera.

Les nuages en arrière-plan renforcent la sensation de malheur.

L'INBA (Institut national des Beaux-Arts de Mexico) a acheté ce tableau à Frida Kahlo en 1947. Il a ensuite été transféré au MAM (Musée d'art moderne) le 28 décembre 1966.

Les deux Fridas by Frida KahloMuseo de Arte Moderno

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Partager cette page avec un ami
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil