Monet : La Gare Saint-Lazare

Découverte complète de l'œuvre depuis la National Gallery de Londres

Touch & Hold

Monet était tellement déterminé à peindre la gare Saint-Lazare de Paris, qu'il a même loué un appartement à proximité. Même s'il l'a peinte à plusieurs reprises, cette toile est l'un des quatre tableaux restants qui représentent la gare vue de l'intérieur.

Bien qu'il s'agisse d'une vue intérieure, la structure du tableau rappelle celle d'un paysage ; la vapeur s'échappant de la locomotive crée le même effet que des nuages dans le ciel.

Monet a modelé la peinture alors qu'elle n'était pas encore sèche afin de créer l'effet d'un nuage de vapeur tourbillonnant.

Imitant le nuage de vapeur, un groupe de personnes aux traits flous se tient sur le quai. Les coups de pinceau de Monet ayant été rapides, ces personnes constituent une masse homogène sans qu'aucun visage ne puisse être distingué.

Dans cette scène particulièrement brumeuse, les formes géométriques du toit et des voûtes marquent la structure architecturale.

Dans cette scène, c'est le noir du toit qui prédomine. Pourtant, une analyse scientifique a démontré que les pigments réellement utilisés étaient le bleu foncé et le violet foncé.

Le bleu céruléen, utilisé pour la vapeur qui sort de la cheminée du train, était un nouveau pigment à l'époque. Ce pigment avait été créé chimiquement (par opposition aux pigments d'origine naturelle) et, comme les autres couleurs utilisées par Monet, il ne se présentait pas en poudre, mais était conditionné en tube, ce qui en facilitait le transport.

The Gare St-Lazare by Claude MonetThe National Gallery, London

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Partager cette page avec un ami
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil