Paysage urbain

Contrairement aux autres œuvres de Frida qui privilégient les couleurs et la nature, celle-ci représente la ville. Elle provient de la collection du Musée MUNAL.

Touch & Hold

Frida Kahlo peint le tableau intitulé Paysage urbain en 1925, après avoir été hospitalisée à la suite d'un accident survenu entre le bus dans lequel elle se trouvait et un tramway. Le Musée national d'art en fait l'acquisition en 2010.

Dans ce tableau, Frida explore la modernisation de Mexico en opposant les câbles électriques aux lignes verticales des bâtiments.

La présence subtile de la lune, de même que les couleurs du ciel suggèrent le lever du soleil et évoquent l'œuvre de Frida Autoportrait sur la frontière entre le Mexique et les États-Unis qui représente également des constructions, mais cette fois dans un style mésoaméricain.

Même si le tableau représente une scène extérieure, ses tons chauds de couleur ocre créent une ambiance intimiste.

Il est possible que cette œuvre ait été réalisée de l'intérieur, car les constructions qu'elle représente n'ont pas plus de deux étages.

"La vision urbaine de Frida, à la fois fracturée et brisée, révèle que la ville n'est plus un arrière-plan, mais un support. D'ailleurs, et peut-être involontairement, l'artiste condamne la vision incroyablement autoritaire et totalitaire de 'l'honnête homme'. Il n'y a plus de paysage, mais seulement des lieux de passage," déclare l'architecte et éditeur Alejandro Hernández à propos des œuvres de la peintre.

Paisaje Urbano by Frida KahloMuseo Nacional de Arte

Remerciements : tous les supports
Il peut arriver que l'histoire présentée ait été créée par un tiers indépendant et qu'elle ne reflète pas toujours la ligne directrice des institutions, répertoriées ci-dessous, qui ont fourni le contenu.
Partager cette page avec un ami
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil