Editorial Feature

L'influence durable de Frida Kahlo sur les artistes de la communauté LGBTQ

Trois artistes nous expliquent l'impact de la peintre sur leur œuvre

La célébrité de Frida Kahlo va bien au-delà de son talent artistique. De nombreuses facettes de sa personnalité ont suscité admiration et adoration, notamment son ouverture d'esprit par rapport à la sexualité féminine. Son approche moderne en la matière et sa capacité à l'explorer ouvertement tant dans sa vie que dans son œuvre ont consolidé son statut d'icône auprès des artistes de la communauté LGBTQ.

Sa conception de la sexualité est intégrée à son art de diverses manières. Ainsi, elle explore des thèmes tels que l'infertilité, le plaisir sexuel et sa relation tumultueuse avec son mari, Diego Rivera. Indépendamment de ses tableaux, son attitude concernant l'amour est avant-gardiste. Faisant fi des barrières du genre, elle est attirée par les esprits créatifs, aussi bien féminins que masculins.

Cette largeur d'esprit, rarement affichée si publiquement à l'époque, ne constitue pas la seule raison pour laquelle Frida Kahlo est devenue un symbole au sein de la communauté LGBTQ. Pour examiner son influence, nous nous sommes entretenus avec trois artistes contemporains qui nous expliquent ce qui les a attirés dans l'œuvre de la peintre, la manière dont elle est devenue une icône à leurs yeux et pourquoi elle reste tellement actuelle aujourd'hui encore.

Untitled (Self-Portrait with Thorn Necklace and Hummingbird) by Frida Kahlo (From the collection of Harry Ransom Center)

Julio Salgado, artiste, Californie, États-Unis

Julio Salgado est un "artiviste" queer sans papiers qui dépeint des moments et des personnes clés du projet DREAM Act et du mouvement pour les droits des migrants. Aux États-Unis, des étudiants sans papiers et leurs sympathisants se sont servis de ses œuvres dans le but d'attirer l'attention du public sur le mouvement mené par les jeunes.

J'ai découvert l'œuvre de Frida Kahlo en 1996 à un cours d'art, après avoir quitté le Mexique et emménagé à Long Beach, en Californie. J'étais alors un garçon basané, homosexuel et un peu perdu de 12 ans qui ne voulait pas vivre aux États-Unis. Je me souviens que ma vie a complètement changé lorsque j'ai vu son tableau Les deux Fridas. Je ne comprenais pas entièrement la profondeur de l'œuvre à l'époque, mais quelque chose en elle m'a poussé à opter pour un cursus créatif.

Je pense que c'est sa capacité à représenter la souffrance pour l'exorciser qui m'a touché. Créer des œuvres d'art constitue pour moi une forme de thérapie, particulièrement dans le contexte actuel. Lorsque, après avoir regardé les informations, je réalise une œuvre sur le fait d'être sans-papiers ou queer, j'y mets ma colère et ma douleur afin de les évacuer. C'est vraiment libérateur.

Orange by Julio Salgado

Récemment, j'ai achevé des créations qui me rendent heureux. Bien que les tableaux de Frida Kahlo évoquent souvent le chagrin, de nombreux autoportraits la montrent entourée d'éléments lui étant chers. J'ai l'impression que le public attend des artistes immigrants qu'ils dénoncent les choses auxquelles ils sont opposés, ce qui est compréhensible. Mais j'ai tiré un enseignement des œuvres de Frida Kahlo et je m'inspire donc de la musique que j'écoute, des films que je regarde, des sitcoms que j'apprécie.

Frida Kahlo est un symbole à part entière de la communauté LGBTQ. La relation que la chanteuse Chavela Vargas, aujourd'hui disparue, explique avoir entretenue avec elle est tout simplement magnifique. Malheureusement, Frida n'a commencé à acquérir son statut d'icône queer qu'après sa mort. Alors, même si je l'adore, je veux aussi m'assurer de suivre et de soutenir les artistes queer de couleur qui sont encore bien de ce monde. Aurora Guerrero, Lena Waithe, Big Freedia, Yosimar Reyes et Sonia Guinansaca en font notamment partie. Ils proposent des œuvres aussi étonnantes que passionnantes qui sont saluées de leur vivant. Notre voie a sans conteste été tracée par des prédécesseurs tels que James Baldwin, Audre Lorde et Frida Kahlo elle-même.

Because Frida Told Me So by Julio Salgado

Les artistes queer considèrent Frida Kahlo comme un modèle. Personnellement, lorsque j'ai découvert son œuvre, je me posais des questions au sujet de ma sexualité… Je veux dire, je n'avais que 12 ans, mais je me sentais différent. Nous sommes certainement nombreux à nous être reconnus dans ses tableaux et ses écrits.

Son œuvre reste pertinente aujourd'hui, car l'art nous permet de posséder nos propres récits queer. Que ce soit à travers une peinture, un film ou un livre, il est important que nous remettions en question notre identité queer. Frida Kahlo, ainsi que d'autres artistes queer de couleur en particulier, ont commencé à le faire il y a longtemps et nous devons perpétuer cette tradition.

www.juliosalgadoart.com

Purple by Julio Salgado

Camila Fontenele de Miranda, artiste et photographe, São Paulo, Brésil


Originaire de São Paulo, Camila Fontenele de Miranda travaille sur des projets extrêmement personnels qui explorent des thèmes universels dans lesquels nous pouvons tous nous reconnaître. Pour son projet "Tout le monde peut être Frida", elle a transformé 6 000 inconnus de sorte qu'ils ressemblent à l'artiste et puissent incarner sa force.



J'ai découvert Frida Kahlo pendant un cours d'art à l'université. Je suis tombée amoureuse des couleurs, mais j'ai aussi senti entre nous une connexion intense, presque spirituelle. Le tableau "La colonne brisée" est l'un de ceux qui m'a le plus marquée. Son œuvre me touche de manière très personnelle.



Frida Kahlo est une source d'inspiration et elle m'a appris à essayer de me définir par rapport au monde dans lequel nous vivons. Je passais beaucoup de temps à me renseigner sur sa vie et son œuvre, jusqu'au jour où j'ai trouvé le courage de réaliser une création en l'utilisant comme modèle.

Everyone Can Be Frida by Camila Fontenele de Miranda 

Dans le cadre de mon travail, je réfléchis toujours aux questions suivantes : "Qui suis-je en dehors de mon argent, de mon nom, de ma maison, de mes vêtements, de mon diplôme et des prix que j'ai reçus ? Que reste-t-il de tout ça ?" Je les pose aussi mentalement aux personnes que je photographie. Le processus créatif est un jeu qui consiste à inviter un individu à se déguiser en quelqu'un d'autre.

Mon œuvre implique des êtres et des expériences concernant les relations humaines. Il est à la fois agréable et douloureux d'atteindre ses propres limites. Pour mon projet Tout le monde peut être Frida, j'essaie de susciter toutes les opportunités grâce à un mélange de choses inhabituelles ou cachées au fond de nous. Par conséquent, tous les sentiments ressentis par mes sujets sont admis, car je ne représente au final qu'une partie du processus : j'aide la personne photographiée à exprimer sa véritable personnalité.

Everyone Can Be Frida by Camila Fontenele de Miranda 

Pour moi, une icône est une personne à laquelle on s'identifie et qui devient presque obsédante. J'ai du mal à l'expliquer, mais c'est quelqu'un qui fait partie de nous tout en étant distinct et unique. Mon icône, c'est Frida Kahlo. Elle a de nombreuses facettes.

Souvent, l'œuvre ainsi que la personnalité d'un artiste mettent du temps à être connues et reconnues. Je pense que l'intérêt actuel pour Frida Kahlo, au Brésil, a vraiment émergé au milieu de l'année 2013. Depuis, elle est étudiée dans les écoles et par différents groupes, et elle constitue une source d'inspiration pour les collectifs féministes et les artistes comme moi.
Outre l'éventail de possibilités offert par Frida Kahlo, il y a tellement de sujets à évoquer quant à l'artiste et aux thèmes abordés dans ses œuvres : la sexualité, le genre, la langue, le fait que la vie n'est pas dissociée du travail, les relations humaines, etc.

www.camilafontenele.com

Everyone Can Be Frida by Camila Fontenele de Miranda 

Raychelle Duazo, artiste visuelle, Seattle, États-Unis

Raychelle Duazo est une artiste visuelle queer philippino-américaine, originaire du Nord-Ouest des États-Unis. Sur le plan artistique, les portraits, la bande dessinée et la typographie comptent parmi ses spécialités. Les thèmes majeurs de son œuvre sont l'amour, les chagrins d'amour, le deuil, les souvenirs, l'identité et la place des individus dans la société.

J'ai découvert les tableaux de Frida Kahlo alors que j'étais au lycée. Un professeur d'arts du langage m'a fait lire Frida : Une biographie de Frida Kahlo, de Hayden Herrera. Je me souviens avoir été particulièrement séduite par le fait qu'elle se représentait dans pratiquement toutes ses œuvres, mais mes préférées sont les suivantes : Les deux Fridas, Ma robe est suspendue là-bas, Le petit cerf, Moïse ou le noyau de la création et L'étreinte amoureuse de l'univers, pour ne citer que celles-là.

À mesure que j'explorais son œuvre, j'avais l'impression de feuilleter les pages d'un journal intime illustré. Je me rappelle alors avoir été traversée par un grand nombre d'émotions, et je me demandais : "Comment exprimer ma propre créativité ? Suis-je capable de faire preuve d'autant de courage ?" Je me suis également rendu compte que j'avais peur de proposer des réalisations aussi bouleversantes et empreintes d'autant de fragilité. Ses œuvres sont émouvantes et complexes. Elles touchent à des sujets douloureux et offrent différents niveaux d'interprétation. Chaque fois que vous pensez avoir compris un tableau, vous trouvez un élément nouveau à décortiquer. Elle parvenait parfaitement à traduire sa profondeur émotionnelle dans ses peintures.

Soledad & Lily by Raychelle Duazo

J'adore les autoportraits de Frida Kahlo et la composition très structurelle de chacun d'eux. Le fait que je me spécialise moi-même dans les portraits n'est sans doute pas une coïncidence. Je suis très intriguée par la constitution d'une œuvre : la manière de centrer le point focal, puis de concevoir et de positionner les éléments autour de ce dernier. C'est passionnant et stimulant, et lorsque je termine une création, je suis satisfaite de l'équilibre apporté par une structure adéquate. Je sais que les œuvres de Frida Kahlo ont eu une grande influence en la matière.

Outre cette inspiration, de multiples sources ont un impact sur mon travail : la conception de personnages dans les jeux vidéo, les fleurs et la nature, la mode, les expériences personnelles, la bande dessinée, le désir de représentation et de visibilité, ainsi que la musique. Mes œuvres sont le résultat de compositions réfléchies qui comportent des lignes audacieuses, des couleurs vives et de nombreuses fleurs. La culture philippine, la culture insulaire et mon appartenance à la communauté queer font également partie de mes influences. ​​​​​​

Leola by Raychelle Duazo

​​​Selon moi, tous les admirateurs de Frida Kahlo et de son œuvre voient en elle une représentante queer, bien que j'imagine qu'elle ne souhaiterait pas être décrite en tant qu'icône de quoi que ce soit. Toutefois, j'apprécie que l'un de mes artistes préférés appartienne également à la communauté queer. Cette partie de son identité a, à mon sens, réellement influencé sa vision du monde ainsi que sa créativité. Frida Kahlo avait, semble-t-il, des opinions très tranchées. Je l'imagine parler et agir avec tellement de conviction, et je suppose qu'elle se montrerait extrêmement critique envers quiconque se tromperait quant à un aspect de sa personnalité.

Elle est connue comme une personne rebelle, militante, bornée, vulnérable, effrontée et caustique, et je pense que ces traits de caractère, contrastant avec son handicap et son talent de peintre, lui ont permis d'endosser plusieurs rôles et d'incarner de multiples identités. Ses peintures constituent autant d'extensions de la complexité de son être, qui l'a rendue à la fois très humaine, intrigante et intense. C'est ce que les observateurs voient et ressentent face à ses œuvres.

www.raychelledraws.com

KAHITano by Raychelle Duazo
Partager cette page avec un ami
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil