EDITORIAL FEATURE

Un Artisanat ‘’Made in Nature’’

La relation entre l’environnement naturel du Japon et son artisanat par Shinya Maezaki

Depuis l’Antiquité, l’artisanat occupe une part importante dans la culture japonaise. Le Japon est une terre riche en ressources naturelles, par la végétation variée de ses forêts, les pierres et métaux précieux de ses montagnes. L’artisanat et l’environnement ont toujours été intimement liés. Ainsi, même les cours d’eau et le climat très humide ont tenu un rôle central dans l’artisanat du Japon, à la fois dans sa production et sa commercialisation.

De nombreuses techniques, encore utilisées de nos jours, datent de la période d’Edo (1603-1868) lorsque le Japon était un état féodal. Durant le XVIIIème siècle et le début du XIVème, alors que les communautés rurales connaissaient d’importantes difficultés financières, l’industrie locale et ses produits apparurent comme une solution. Cela conduisit à la naissance d’un mouvement de création d’objets mettant en lumière les caractéristiques naturelles de chaque région.

Voici quelques exemples de techniques artisanales qui s’inspirent et reposent sur la Nature.

“Un court d’eau au début de l’été”, Folk crafts du département de Tottori, département de Tottori, 2007

La beauté de l’eau

Que ce soit pour fabriquer du papier, rincer des étoffes teintes ou rendre malléable de l’argile, de grandes quantités d’eau sont nécessaires. L’eau permet également l’existence de nombreux végétaux pouvant être tressés, tricotés, tissés ou sculptés afin de créer différents objets. Les plus mous deviennent des étoffes tandis que les plus rigides sont utilisés pour confectionner des paniers ou des boîtes. Le bois est quant à lui sculpté pour devenir du mobilier. L’utilisation de matériaux naturels propres au climat et à l’environnement naturel des différentes régions est une des principales caractéristiques de l’artisanat japonais.

L’océan quant à lui est une source de matières premières telles que le corail, les coquillages. C’est aussi une source d’inspiration puisque la mer permettait une ouverture et un accès à d’autres traditions artisanales venant de Chine ou de la péninsule coréenne.

Fabrication de papier hōsho, Echizen Washi, Université pour femmes de Kyoto, Lifestyle Design Laboratory, 2017

Laque chatoyante

La présence de la laque au Japon remonterait à la Préhistoire : des objets laqués ont été retrouvés sur des sites archéologiques. La sève, récoltée sur l’arbre Vernis du Japon (Toxicodendron vernicifluum), est utilisée depuis des siècles dans de nombreux aspects du quotidien, en tant que vernis et colle car elle se solidifie au contact de l’humidité et non dans un climat sec.

Fuki-urushi, Nagiso Rokuro Zaiku, Université pour femmes de Kyoto, Lifestyle Design Laboratory

La Terre et le Feu

Le Japon est un des principaux producteurs d’objets en céramique au monde. L’argile et le kaolin, extraits dans des mines, sont peints de motifs colorés avec des pigments, obtenus à partir de métaux comme le fer ou le cuivre, puis finalement cuits.

Produit d’Arita, “Bol avec motifs de fleurs des neiges et de chintz peint avec une glaçure résistante à l’encre“, Université pour femmes de Kyoto, Lifestyle Design Laboratory

Métaux précieux

Le Japon fut un temps un important producteur d’or, d’argent et de cuivre. Le sable de fer présent dans les rivières était transformé en un fer très dur et résistant à la rouille. Ce savoir-faire a été transmis au fil des générations et est encore utilisé de nos jours pour la production de bouilloires, de la coutellerie et d’autres objets en fer.

Coupe de feuille d’or, Kirikane, Musée de l’artisanat traditionnel de Kyoto Fureaikan

Découvrez plus d'histoires au sujet des arts et traditions japonaises, ici

Partager cette page avec un ami
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil