EDITORIAL FEATURE

10 choses que vous ne savez peut-être pas sur Vincent van Gogh

De ses inspirations à ses bromances, découvrez quelques faits peu connus sur ce peintre post-impressionniste emblématique

Né à Groot-Zundert, aux Pays-Bas, Vincent van Gogh est l'un des artistes les plus célèbres de tous les temps. Ses tournesols sont emblématiques, son oreille coupée légendaire, et pourtant, il ne fut pas reconnu de son vivant et considérait avoir échoué.

Aujourd'hui, les œuvres d'art de van Gogh se vendent à des centaines de millions de dollars et son nom nous est familier, mais certains faits sur sa vie et son travail pourraient encore vous surprendre.

1. Il a failli ne pas devenir artiste

Imaginez un monde sans Les Tournesols, ou La Nuit étoilée ? Ce monde a failli exister. À l'origine, van Gogh se destinait à la prêtrise et travaillait comme prédicateur laïc dans la région du Borinage, en Belgique. Ce n'est qu'après avoir été licencié de ce travail qu'il décida que son avenir serait lié à la peinture. En effet, van Gogh n'a commencé à peindre qu'à l'âge de 27 ans, et n'a jamais reçu d'apprentissage formel.

Les Mangeurs de pommes de terre, 1885, Vincent van Gogh (de la collection du musée Kröller-Müller)

2. Inspiré par l'Est

Les sources d'inspiration de Van Gogh sont variées. Elles comprennent la peinture de genre hollandaise et les peintures réalistes de Millet et de ses contemporains, mais van Gogh a également été très influencé par les impressions sur bois japonaises. Dans certains cas, il a même fait des copies, en conservant son style très expressif et idiosyncratique, d'estampes d'Hiroshige, Kesai Eisen et d'autres.

Une centaine de vues célèbres d'Edo « Pont Ōhashi et Atake sous une averse soudaine », 1857, Utagawa Hiroshige (de la collection du Shizuoka city Tokaido Hiroshige Museum of Art)
Pont sous la pluie : d'après Hiroshige, 1887, Vincent van Gogh (de la collection du musée Van Gogh)

3. Une nouvelle oeuvre toutes les 36 heures

Bien qu'il ne travailla que pendant 10 ans, de ses 27 ans jusqu'à son décès prématuré à l'âge de 37 ans, van Gogh fut incroyablement prolifique. Il produisit plus de 900 peintures et bien plus de dessins et de croquis, ce qui correspond à peu près à une nouvelle œuvre toutes les 36 heures. Pfiou !

Les Tournesols, 1889, Vincent van Gogh (extrait de la collection du musée Van Gogh)

4. Un homme de lettres

En plus de créer des centaines d'œuvres d'art, van Gogh écrivit presque autant de lettres et de cartes postales. Celles-ci inclurent souvent les premiers croquis de plusieurs de ses chefs-d'œuvre les plus célèbres.

Lettre autographe, datée du 17 octobre 1888, à Paul Gauguin, Vincent van Gogh (extrait de la collection du Morgan Library & Museum)
La Chambre à coucher, 1888, Vincent van Gogh (de la collection du musée Van Gogh)

5. Bromances

Van Gogh a eu plusieurs relations étroites avec d'autres artistes, notamment avec le peintre Paul Gauguin. Van Gogh, Gauguin et Émile Bernard projetaient de former une communauté d'artistes très soudée dans le sud de la France, où ils avaient l'intention de vivre et de peindre ensemble.

Sur l'impulsion de van Gogh, les trois artistes échangèrent des autoportraits.

Autoportrait dédié à Paul Gauguin, 1888, Vincent van Gogh (de la collection des musées d'art de Harvard)
Autoportrait avec le portrait de Paul Gauguin, 1888, Émile Bernard (de la collection du musée Van Gogh)
Autoportrait avec le portrait de Bernard, « Les Misérables », 1888, Paul Gauguin (de la collection du musée Van Gogh)

6. Il était son propre modèle

Artiste inconnu et pauvre, van Gogh n'avait pas d'argent pour se payer des modèles, alors il se peignait lui-même. Une autre astuce pour économiser de l'argent : peindre sur ses œuvres achevées pour éviter d'acheter de nouvelles toiles. Combien de chefs-d'œuvre restent-ils cachés sous d'autres toiles ?

Autoportrait au chapeau de feutre gris, 1887, Vincent van Gogh (de la collection du musée Van Gogh)

7. Un raté ?

Quand van Gogh peignit son tableau le plus célèbre, La Nuit étoilée, il n'en pensa aucun bien. En fait, van Gogh se considérait lui-même comme un raté, et beaucoup de ses peintures comme des échecs, et la rumeur dit qu'il ne vendit qu'une seule peinture de son vivant. Si seulement nous pouvions remonter le temps et lui montrer à quel point il serait renommé plus de 150 ans plus tard.

La Nuit étoilée, 1889, Vincent van Gogh (extrait de la collection du MoMA The Museum of Modern Art)

8. Il s'est coupé l'oreille à la suite d'une dispute avec Gauguin

Il est bien connu que van Gogh se coupa l'oreille en 1888, mais savez-vous pourquoi ?
Les circonstances dans lesquelles van Gogh se coupa l'oreille ne sont pas connues avec précision, mais de nombreux experts estiment que l’événement se produisit à la suite d'une violente dispute avec son collègue peintre Paul Gauguin à la Maison jaune d'Arles. Quelques historiens croient même que Gauguin lui-même coupa l'oreille de son ami, et que les deux compères décidèrent de faire de van Gogh le coupable afin que Gauguin puisse échapper à la police.

Par la suite, van Gogh aurait empaqueté son oreille coupée et l'aurait donnée à une prostituée dans un bordel voisin.

Vincent van Gogh peignant des tournesols, 1888, Paul Gauguin (de la collection du musée Van Gogh)

9. Le suicide tragique

Van Gogh a souffert de problèmes de santé mentale pendant de nombreuses années. En avril 1889, il se rendit volontairement à l'hôpital psychiatrique Saint-Paul-de-Mausole, à Saint-Rémy, où il resta un an. C'est de sa fenêtre d'hôpital qu'il peignit certaines de ses peintures les plus connues, y compris La Nuit étoilée.

Après avoir quitté l'asile, van Gogh s'installa à Auvers, un village près de Paris, pour se rapprocher de son frère Théo. Mais sa santé mentale continua à se détériorer et, le 29 juillet 1890, il se tira une balle dans la poitrine. Il mourut deux jours plus tard ; les derniers mots qu'il adressa à son frère furent : « la misère ne finira jamais ».

Sous-bois avec deux personnages, 1890, Vincent van Gogh (de la collection du Cincinnati Art Museum)

10. Une source d'inspiration pour les siècles à venir

Non seulement les œuvres de Vincent van Gogh ont défini ce qu'est le post-impressionnisme et ont été une source d'inspiration infinie pour de nombreux artistes, mais son histoire de vie tragique a également profondément touché d'innombrables musiciens, écrivains et cinéastes. Le tube « Vincent » de Don McLean de 1971 s'inspire de la perspective unique qu'eut van Gogh sur le monde. Il chante : « ils n'ont pas écouté, ils ne savaient pas comment... peut-être qu'ils vont écouter maintenant ».



L'année 2015 voit aussi la sortie de Aimer Vincent, un long métrage d'animation dans lequel chaque image a été peinte à la main. Le film présente 65 000 images réalisées par 125 peintres au cours de 6 années.



Texte de Léonie Shinn-Morris
Partager cette page avec un ami
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil