Editorial Feature

Dix lieux emblématiques de la vie de Frida Kahlo

Découvrez les endroits qui ont marqué la vie et la carrière de l'artiste

Frida Kahlo est devenue une véritable icône sur la scène artistique et féministe. Par ailleurs, certains des lieux qu'elle a fréquentés s'avèrent tout aussi vivants et fascinants qu'elle. Ils sont empreints de souvenirs tantôt heureux, tantôt poignants, et nous vous invitons à les découvrir.

1. La "Casa Azul" (Maison bleue), Mexico

L'épilogue de la vie de Frida Kahlo prend place à la Casa Azul. Il s'agit de la maison familiale, où elle est née en 1907. Elle commence à y développer ses talents artistiques alors qu'elle est alitée à la suite de l'accident de bus qui a failli lui coûter la vie. Après avoir épousé Diego Rivera, l'artiste quitte la maison de son enfance pour vivre avec son mari, mais vient souvent rendre visite à sa famille bien-aimée. Les deux artistes y invitent également le leader révolutionnaire russe, Léon Trotsky, ce qui contribue à conférer à la demeure la réputation de lieu de rassemblement d'intellectuels et d'esprits créatifs. Parmi les autres illustres visiteurs, citons Dolores del Río, María Félex et Fritz Henle.

Lorsque Frida Kahlo se sépare temporairement de Diego Rivera, elle réélit domicile entre les murs cobalt de la Casa Azul, et y reste jusqu'à son décès, 13 ans plus tard. Diego Rivera place alors les effets personnels de son épouse dans la salle de bain de la maison et demande à ce que la pièce ne soit ouverte que 15 ans après sa propre disparition. Personne n'y pénètre avant 2004. La collection vous est présentée iciici.

2. Collège San Ildefonso, Mexico

En 1922, Frida Kahlo étudie à l'Escuela Nacional Preparatoria (École nationale préparatoire), alors hébergée dans le bâtiment du collège San Ildefonso. Elle est l'une des 35 seules étudiantes. À cette époque, le gouvernement mexicain parraine des peintres muralistes renommés afin qu'ils ornent les murs de l'école d'œuvres d'art reflétant l'histoire du pays et la vie politique de la période postrévolutionnaire. Diego Rivera fait partie de ces artistes. Frida Kahlo rencontre ainsi son futur mari, alors qu'il réalise la fresque La création dans l'amphithéâtre Bolivar.

Au cours de ses entretiens avec Gladys March (compilés dans My Art, My Life: An Autobiography), Diego Rivera raconte son premier contact avec Frida Kahlo, et évoque sa voix désincarnée lorsqu'elle l'appelait d'un ton malicieux et faisait des farces. Par la suite, elle demande à l'artiste alors marié si elle peut le regarder travailler. Ce n'est que quelques années plus tard que leurs chemins se croisent à nouveau.

3. Casa Municipal, Mexico

Frida Kahlo et Diego Rivera se marient le 2 août 1929 à l'occasion d'une modeste cérémonie civile à la mairie colorée de Coyoacán, l'arrondissement de Mexico qui a vu grandir la peintre. La mariée est alors âgée de 22 ans et le marié de 42 ans. Elle est vêtue d'une longue jupe, d'un chemisier, ainsi que d'un châle, drapé sur les épaules. Quant à lui, il porte un costume gris, un chapeau Stetson et un revolver Colt à la ceinture. Il aurait utilisé ce dernier pour tirer sans but, en état d'ivresse, lors de la réception. Leur portrait de mariage est disponible ici. La mère de Frida Kahlo s'est opposée à cette union. Seul son père assiste à la célébration. Il est heureux que Diego Rivera puisse subvenir aux besoins de sa fille et financer son onéreux traitement médical. Il s'agit du premier mariage des artistes, qui dure 10 ans. Ils se séparent ensuite brièvement avant de se remarier en 1940.

4. 716 Montgomery Street, San Francisco

À la fin des années 1930, le couple s'installe à San Francisco, car Diego Rivera doit réaliser des peintures murales à la Bourse de San Francisco et à l'École des beaux-arts de Californie. Cette période est également féconde pour Frida Kahlo, dont les œuvres (notamment "Frieda et Diego Rivera" ainsi que "Portrait de Luther Burbank") adoptent un style plus folklorique. Les époux rencontrent des artistes influents, comme Edward Weston, Timothy Pflueger et Nickolas Muray. Ils séjournent dans le studio de Ralph Stackpole, au 716 Montgomery Street. Dans une lettre à sa mère, Frida Kahlo décrit le logement comme suit : "Il arbore un style parisien et comporte une très grande pièce, environ trois fois plus grande que le salon de notre maison à Coyoacán".

Frida Kahlo passe son temps à explorer la ville en costume traditionnel coloré et à se promener dans Chinatown, à la recherche de soies orientales pour confectionner ses longues jupes emblématiques. Le couple reste six mois à San Francisco avant de retourner au Mexique.

5. Légion d'Honneur, San Francisco

Lors de son séjour à San Francisco, Frida Kahlo prend part à la sixième exposition annuelle de l'association San Francisco Society of Women Artists. C'est à cette occasion que son tableau Frieda et Diego Rivera est présenté pour la première fois au public. L'œuvre est exposée du 4 novembre au 3 décembre 1931 au Palais californien de la Légion d'Honneur, qui fait partie du Musée des beaux-arts de San Francisco. Pour cette toile, elle s'inspire de sa photo de mariage avec Diego Rivera. Dans la partie supérieure, on peut lire le texte suivant : "Vous nous voyez ici, moi Frieda Kahlo, et mon cher mari, Diego Rivera. J'ai peint ces portraits dans la belle ville de San Francisco, en Californie, pour notre ami M. Albert Bender. C'était au mois d'avril de l'année 1931.

6. Hôpital Henry Ford, Détroit

L'année suivante, en avril 1932, les époux se rendent à Détroit, où Diego Rivera est chargé par l'entreprise Ford Motor Company de réaliser des peintures murales pour l'Institut d'art de Détroit. Frida Kahlo tombe enceinte au cours du séjour. En raison de sa passion pour son travail et de son état de santé, cette grossesse éveille en elle des sentiments partagés, et elle envisage d'avorter. Elle fait une fausse couche en juillet et est transportée à l'hôpital à la suite d'une grave hémorragie, nécessitant deux semaines d'hospitalisation. Cette situation bouleversante ainsi que son séjour à l'hôpital Henry Ford lui inspirent le tableau surréaliste L'hôpital Henry Ford. Elle demande à voir le fœtus de l'enfant afin de pouvoir le peindre, mais les médecins refusent

7. Usine Ford de River Rouge, Détroit

Le couple se rend à l'usine Ford de River Rouge, qui fait l'objet des peintures murales de Diego Rivera (L'industrie de Détroit) à l'Institut d'art de Détroit. L'usine, qui constitue le plus grand complexe industriel au monde à l'époque, est également représentée dans certaines des œuvres de Frida Kahlo. Elle figure notamment à l'arrière-plan du tableau susmentionné, L'hôpital Henry Ford, ainsi que de l'Autoportrait à la frontière du Mexique et des États-Unis. Malgré son intérêt pour le développement mécanique et industriel de la ville, Frida Kahlo n'apprécie pas son séjour à Détroit. La disparité entre le niveau de vie des riches et des pauvres la dérange. Durant cette période, elle n'expose aucune œuvre. Elle accorde toutefois un entretien au quotidien Detroit News, qui publie un article intitulé "Wife of the Master Mural Painter Gleefully Dabbles in Works of Art" (L'épouse du célèbre peintre muraliste s'essaie joyeusement à l'art). Elle fait la déclaration suivante : "Bien sûr, il [Diego Rivera] se débrouille bien pour un petit garçon, mais c'est moi la grande artiste."

8. La maison-atelier de Frida Kahlo et Diego Rivera à San Ángel, Mexico

Lorsqu'ils reviennent à Mexico, Frida Kahlo et Diego Rivera emménagent dans une nouvelle maison, située dans le quartier nanti de San Ángel. Conçue par Juan O'Gorman, un élève de Le Corbusier, elle est composée de deux parties distinctes reliées par un pont. Une aile, peinte en rose et blanc, est dédiée à Diego Rivera, tandis que l'autre, arborant le même bleu de cobalt que celui de sa maison d'enfance, la Casa Azul, est destinée à Frida Kahlo. Le pont représente leur amour l'un pour l'autre. Cette construction, qui fait appel à l'architecture organique mexicaine ainsi qu'au caractère avant-gardiste du fonctionnalisme, suscite la polémique. Le couple y vit et y peint jusqu'à ce que Frida Kahlo découvre l'aventure de son mari avec sa sœur, Cristina Kahlo, et décide de déménager. Par la suite, elle leur pardonne et revient vivre auprès de son époux. Les peintures qu'elle réalise à cet endroit lui permettent d'accéder à la reconnaissance artistique. Elle retourne ensuite à la Casa Azul, où elle restera jusqu'à sa mort. Diego Rivera la rejoint en 1941, avant de réintégrer, en 1954, leur domicile de San Ángel, qui est aujourd'hui devenu un musée consacré au couple.

9. 42 Calhoun Terrace, San Francisco

Frida Kahlo et Diego Rivera entretiennent une relation tumultueuse, émaillée de nombreuses aventures extra-conjugales de part et d'autre. Leur mariage se solde par un divorce en novembre 1939. Ils continuent toutefois à cultiver des rapports conviviaux et se retrouvent brièvement à San Francisco, où Frida Kahlo se rend afin de suivre un traitement médical pour son dos auprès du docteur Eloesser, un médecin et ami en qui elle a toute confiance. Diego Rivera se trouve alors à San Francisco pour honorer une commande, après avoir fui Mexico à la suite du meurtre de Léon Trotsky. Le docteur Eloesser, qui est également proche du muraliste, encourage les artistes à se remettre ensemble. Dans une lettre à Frida Kahlo, il écrit ceci : "Diego t'aime beaucoup, et je sais que tu l'aimes aussi. Évidemment, et je ne t'apprends rien, il a deux autres passions à part toi : la peinture et les femmes en général. Il n'a jamais été – et ne sera jamais – monogame."

Après leur réconciliation, le couple se remarie le 8 décembre 1940. Frida Kahlo rentre au Mexique peu de temps après, mais Diego Rivera, soupçonné de l'assassinat de Léon Trotsky, reste aux États-Unis. À San Francisco, les deux époux séjournent au 42 Calhoun Terrace, qui offre un panorama fantastique sur le pont d'Oakland Bay.

10. Palais des beaux-arts, Mexico

À la fin de sa vie, l'état de santé de Frida Kahlo se dégrade fortement. Elle doit subir plusieurs opérations et est amputée de la jambe droite en 1953 à cause de la gangrène. Elle est retrouvée morte dans son lit de la Casa Azul à l'âge de 47 ans. La cause officielle du décès est une embolie pulmonaire, mais il existe des rumeurs selon lesquelles elle aurait fait une overdose d'antidouleurs. Sa dépouille est emmenée au Palais des beaux-arts de Mexico. Elle est parée de son costume Tehuana et de ses bijoux, tandis que 600 amis et membres de sa famille lui rendent un dernier hommage. La présence du drapeau communiste sur le cercueil de l'artiste fait scandale, mais Diego Rivera ne laisse personne l'en enlever. Frida Kahlo est incinérée, et ses cendres sont conservées dans une urne précolombienne à la Casa Azul. Avant de mourir, elle écrit ces derniers mots dans son journal : "J'espère que la fin sera joyeuse - et j'espère ne jamais revenir - Frida".

Remerciements : tous les supports
Partager cette page avec un ami
Traduire avec Google
Accueil
Explorer
À proximité
Profil